LES VREGENS

La France, pays des Droits de l’Homme, mais de souche

with 3 comments

Vous le savez sans doute déjà, des experts du Comité de l’Onu pour l’élimination de la discrimination raciale, réunis cette semaine à Genève (Comité créé en 1973, la France ayant signé la Convention correspondante) ont épinglé la politique de la France, considérée comme discriminante, envers les étrangers. Le Comité s’inquiète aussi de la recrudescence du racisme « dans le discours politique ».

Et c’est la première fois de notre histoire, enfin, depuis 1940…

– Il y a d’abord eu « le débat sur l’identité nationale »…

– Puis l’idée de Sarkozy de déchoir « des personnes d’origine étrangère » de la nationalité française (la Constitution, ce vieux machin ranci, on s’assied dessus)

– Notre ministre de l’Intérieur a été condamné pour injures racistes, et il est, malgré tout, toujours en place.

– Et puis les récentes mesures prises contre les Roms… et autres tziganes – gens du voyage, intentionnellement confondus par les politiques, avec d’ailleurs, la complicité des médias…

Par exemple, 40 camps de Rroms ont ainsi été « démantelés » ces deux dernières semaines dans notre beau pays des droits de l’Homme… 700 personnes, hommes, femmes et enfants, vont donc être « raccompagnées » dans leur pays d’origine, par « vols spécialement affrétés » par l’Obersturmführer Besson … « Conformément au souhait de Nicolas Sarkozy ». C’est Herr Tefeux qui l’a dit hier.

Tout cela a donc choqué les experts onusiens, chargés de vérifier les efforts des 173 pays signataires de la « Convention internationale sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale » pour se conformer à ce texte.


L’expert togolais Ewomsan Kokou, cité par Le Monde, a pointé une « recrudescence notable du racisme et de la xénophobie » en France.

«Je ne comprends pas ce que c’est qu’un Français d’origine étrangère», s’est exclamé le représentant turc du Comité, Gun Kut. Son homologue algérien, Nourredine Amir, s’est lui interrogé au sujet de l’extradition des Roms, traités «comme s’ils n’appartenaient pas à l’Union européenne».

Selon un compte rendu de la réunion, le discours de Nicolas Sarkozy qui suggérait fin juillet à Grenoble de déchoir de la nationalité française « toute personne d’origine étrangère » portant atteinte à la vie d’un fonctionnaire de police est « non seulement discriminant contre les Français d’origine étrangère » mais il « constitue également une incitation à la haine », a déclaré un membre non identifié.

Ce dernier a aussi qualifié de fait « grave » l’adhésion de la majorité de la population française à ce discours, comme l’a montré un récent sondage. Il faisait allusion au sondage pipeauté du Figaro, évidemment…

« La politique sécuritaire de la France est marquée par la stigmatisation de l’immigration comme cause de tous les maux », a déploré un autre membre du Comité. Il a du entendre causer l’inoxydable Frédéric Lefèbvre, pour lequel « chacun sait » que délinquance et immigration, c’est kif-kif la même chose…

« De nombreux experts ont évoqué la situation des Roms et gens du voyage en France, l’un d’entre eux se demandant pourquoi, alors que la liberté de circulation est garantie en France, des Français appartenant à des minorités sont obligés de se munir de carnets de circulation »… Le carnet de circulation des gens du voyage « rappelle l’époque de Pétain », a déclaré l’un d’eux.

Le rapporteur du Comité, Pierre-Richard Prosper, a estimé pour sa part qu’il était « temps pour la France de faire vivre les rêves de liberté, d’égalité et de fraternité »…

Valeurs récemment remplacées, comme vous le savez, par d’autres, moins ringardes :

– Rolex, sinon t’est un gros nul à cinquante piges

– Fouquet’s, « y’a que la qu’on est bien »

– CAC 40, Ali Baba Nicolas Sarkozy et sa « bande » des 40 voleurs…

Alors évidemment, une fois l’effet de surprise passé (car sur le moment nos « délégués » ont fermé leur clapet, ne sachant pas quoi répondre à cette volée de bois vert) la réaction de nos politiques a été ça :

Pierre Lellouche, secrétaire d’Etat aux Affaires Européennes :

« la France est un Etat de droit rigoureusement respectueux des Droits de l’Homme dont elle a été la première inspiratrice depuis deux siècles. Les polémiques entretenues ici ou là au sujet de décisions prises par le gouvernement français n’ont par conséquent pas lieu d’être ».

« Qu’il s’agisse de notre politique de sécurité, de la lutte contre l’immigration clandestine et les trafics d’êtres humains, ou de l’interdiction du port du voile intégral dans l’espace public, toutes ces politiques actuellement menées par le gouvernement français ne visent précisément qu’à garantir les libertés publiques, et notamment l’égalité des droits des femmes, à protéger les plus vulnérables contre les trafics d’êtres humains et à préserver le premier des droits de l’homme, qui est le droit à la sécurité ».

Christian Vanneste, député UMP du Nord, lui, a fait encore plus fort :

«La constitution même de ce Comité le rend suspect. Tous les pays qui en font partie ne sont pas des exemples de démocratie vivante ou de respect des minorités: l’Algérie, la Russie, la Roumanie –qui traite très mal les Roms –, le Pakistan, la Turquie –avec son passé avec les Arméniens et son présent avec les Kurdes. Lorsque l’on a une poutre dans l’oeil, il faudrait éviter de chercher la paille dans celui du voisin. Les propos qui sont tenus sont déplacés et injurieux. Nous n’avons aucune leçon à recevoir.»

Claude Guéant :

« C’est un montage pur et simple. L’ONU ne critique pas la France. Il y a un comité qui réfléchit et des personnes qui se sont exprimées à titre individuel. Le comité, lui, rendra son avis le 27 août. En France, on a un arsenal juridique qui n’a rien de raciste ».

Non, mais sans blague, c’est vrai, quoi, de quoi qu’y se mêlent, ces bougnoules, les ceusses qui sont même pas encore entrés dans l’Histoire…

Bref, dans leurs conclusions, qui n’ont aucun caractère contraignant (nous voilà rassurés, on va pouvoir continuer à expulser) les experts du Cerd pourraient demander à la France d’apporter des améliorations sur certains points, et de venir leur en rendre compte dans un délai défini.

Parmi les membres du CERD, on compte également les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Irlande et la France. Soucieuse d’apaiser les discussions, la délégation française a préféré annoncer le lancement à la rentrée d’un plan de lutte nationale contre le racisme, sans entrer dans les détails pour l’instant. Evidemment.

En attendant le « Grenelle de l’anti-racisme » en France :

J’ai lu ceci ce matin, dans les dépêches d’actu :

Le tribunal correctionnel de Pau a infligé hier des amendes de 1.000 euros avec sursis à cinq personnes pour « outrage » au préfet des Pyrénées-Atlantiques, dans des commentaires envoyés par courriels comparant sa politique d’expulsions à celle du gouvernement de Vichy.

Les prévenus, militants du Réseau éducation sans frontières, étaient poursuivis pour des courriels adressés au préfet où ils dénonçaient la situation d’une famille albanaise placée en centre de rétention en juillet 2008 avec deux enfants de 5 et 7 ans.

Le préfet des Pyrénées-Atlantiques, Philippe Rey, avait déposé plainte le 1er août 2008 pour outrage à représentant de l’État.

«Toute liberté a ses limites, y compris la liberté d’expression», avait estimé le procureur de Pau, Erick Maurel, dans son réquisitoire prononcé le 10 juin dernier à Pau.

«Là, on est dans l’abus du droit à l’expression. L’ensemble des termes utilisés renvoie expressément à la période de Vichy», avait-t-il dit, énumérant les termes employés dans les courriels: «rafle», «étoile jaune», «Papon», «wagons vers l’Allemagne» ou «nazis».

Les cinq militants, tous des hommes âgés de 45 à 68 ans, ont été en outre condamnés à verser solidairement un euro symbolique à «la personne» de Philippe Rey, préfet des Pyrénées-Atlantiques – c’est-à-dire non pas au titre de ses fonctions.

Philippe Rey, que voilà un Préfet comme on les aime… Un homme qui n’a que le mot « loi » à la bouche, tout entier dévoué à la mise en application de la politique sarkozyste dans le domaine de l’immigration…

Philippe Rey, c’est ce brave homme, qui avait reproché au maire de Billère d’être « sorti de son devoir de neutralité », et qui avait demandé au Tribunal Administratif de Pau l’effacement de la fresque représentée sur un local communal, en hommage aux sans-papiers expulsés…

La fresque des expulsés, à Billère

Philippe Rey, c’est ce brave homme, qui, avant même que le Tribunal se soit prononcé, avait demandé au maire d’effacer cette fresque…

Philippe Rey, c’est ce brave homme, qui n’avait rien trouvé à redire quand les identitaires du Bloc du même nom, le jour du 8 mai de cette année, avaient effacé cette fresque, en la recouvrant de ces mots « C’est fait, M. le Préfet. » L’illustration du « devoir de neutralité » préfectorale…

L'ordre républicain est rétabli


Publicités

Written by Gavroche

13 août 2010 à 16 h 51 min

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Peut-être que la honte va finir par lui monter aux joues, si en tous cas sa femme qu’est « de gauche » a une quelconque influence sur lui. En tous cas moi j’aurais du mal à me regarder dans les yeux.

    superpowwow

    13 août 2010 at 17 h 59 min

  2. Merci pour ce coup de gueule salutaire.
    M’en va lire le pavé du père Wow.
    C’est que ce blog devient plus intéressant qu’@si, presque 😉

    alainbu

    13 août 2010 at 20 h 35 min

  3. Moi je suis effondrée. Pour avoir, depuis plus de 30 ans, participé à toutes les luttes contre le racisme, je croyais que le pire était derrière nous.
    Eh bien non. Depuis 4 ou 5 ans, en clair depuis que Sarko a mis le doigt sur la sécurité, ça n’a fait qu’empirer.
    J’ai passé les années 80 à manifester contre Le Pen, à soutenir les immigrés, à gueuler contre Pasqua, et là, en 2 ans de pouvoir, ces maîtres de l’indignité me flanquent la honte.
    Je songe vraiment à l’exil…

    clomani

    15 août 2010 at 18 h 02 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :