LES VREGENS

séries télé, souvenirs, premier épisode …

with 7 comments

L’ami pow wow a parlé dans son dernier post des séries télé… Il les déteste, parce qu’elles montrent un monde moche et violent … Et c’est vrai, le monde est déjà suffisamment moche et violent pour éviter d’en rajouter une couche.

Moi, en revanche, j’adore les séries. Je crois que j’ai toujours aimé ça, depuis l’enfance… Quand j’étais gamine, toutes ces histoires me faisaient rêver. Mais aujourd’hui, elles me font (aussi) réfléchir …

Pourquoi ? Parce que je trouve que les séries, et notamment américaines, sont bien plus critiques du « rêve occidental » que les blockbusters d’Hollywood, dégoulinants de bonne conscience à peu de frais…

Le récent « Avatar » est est la preuve : il prône l’acceptation de la « différence », et raconte même que les gens « différents » peuvent nous donner l’exemple d’un monde meilleur que le nôtre… Ce qui n’empêche pas les amerlocains de faire la guerre partout dans le monde, d’avoir massacré les indiens, lynché les noirs, et encore aujourd’hui de bâtir des murs (comme Israël, finalement) à leur frontière avec le Mexique.

Les séries, donc…

Dans les années 60 et 70, quand j’étais enfant puis ado, quelles séries regardait-on à la télé en France ? Mes souvenirs étaient fragmentaires, éparpillés, alors, j’ai cherché, et j’ai (re)trouvé plein de choses :

Il y avait les séries sur des enfants et leurs animaux favoris :

Rintintin (1954) et son copain Rusty

Lassie (1954), ou la quintessence de la fidélité, n’est-ce pas…

Poly (1961) : un peu gnangnan, mais j’étais une petite fille, hein…

Flipper le Dauphin (1964) : les aventures de Flipper, et des deux frères Sandy et Bud…

Mon Amie Flicka (1956) : les aventures d’un petit garçon, et de sa jument, Flicka… Toutes les filles ont lu les livres dont cette série a été tirée, c’est pas possible autrement …

Monsieur Ed, le Cheval qui Parle (1961) : ça, j’adorais, c’était drôle, bon si je le revoyais aujourd’hui…

Skippy le Kangourou (1966)

Et puis aussi, « Belle est Sébastien ».

« Daktari » (ça se passait en Afrique, avec le lion Clarence, et la guenon Tchita…)


Il y avait les dessins animés, et autres divertissements pour petits (et grands aussi):

Le Manège Enchanté (1964) : Tout le monde se rappelle, hein, de Margotte et de Zébulon, de Pollux le chien, d’Azalée la vache, et d’Ambroise l’escargot…

Mais aussi, « Bonne nuit, les petits », avec Nounours et le marchand de sable… Pompompompom…

Quelques années plus tard, sont arrivés Les Shadoks (1968) : On ne les présente plus, je les aime toujours autant. Et ils ne m’ont jamais « pompé l’air », malgré tout… En revanche, je ne sais pas vous, mais je déteste toujours autant les gibis… Ces petits cons prétentieux qui croyaient tout savoir, non mais ! Rappelez-vous l’inénarrable voix de Claude Piéplu…

Il y avait les westerns :

Davy Crockett (1954) et la musique du générique « Davy, Davy Crockett, l’homme qui n’a jamais peur… »

Au Nom de la Loi (1958) : le premier rôle de Steve Mc Queen … Avec son fusil à canon scié… Le pied !

Bonanza (1959) : celle-là, elle a duré longtemps … Plus de 400 épisodes…

Le Virginien (1962) : Un justicier, dont on ignore le vrai nom, qui protège le ranch de Shiloh…

Les Mystères de l’Ouest (1965) : Les histoires de James West et Artemus Gordon… !

Sans oublier, évidemment, Zorro (1957) : évidemment, c’est « le renard rusé qui surgit hors de la nuit, court vers l’aventure au galop… », c’est encore diffusé aujourd’hui, et c’est vrai que ça a vieilli, mais le sergent Garcia et le caporal Reis me font toujours marrer, suis restée un peu gamine, hein …

Les aventures historiques :

Ivanhoé (1958) : comme son nom l’indique, il y avait aussi le méchant prince Jean…

Richard Coeur de Lion (1962) : Je me souviens de la chanson du générique. Là aussi, il y avait le méchant prince Jean…

Thierry La Fronde (1963) : avec Jean-Claude Drouot… Il a bien vieilli depuis !

Thibaud ou les Croisades (1968) : Créé par Moshe Mizrahi, avec une musique de Georges Delerue, quand même !

Les séries fantastiques ou de SF :

L’Homme Invisible (1958) : j’adorais cette série… En noir et blanc…

La Quatrième Dimension (1959) ou The Twilight Zone… Quelques épisodes m’avaient flanqué grave la pétoche, mais c’était super.

Au-Delà du Réel (1963) : Rappelez vous cela commençait par le brouillage de l’écran et une voix off disait : « Ce n’est pas une défaillance de votre téléviseur, n’essayez donc pas de régler l’image. Nous avons le contrôle total de l’émission… » et se terminait par  » Vous allez participer à une grande aventure et faire l’expérience du mystère avec « Au delà du réel. »

Ma Sorcière Bien Aimée (1964) : avec Elisabeth Montgomery, qui est morte l’an dernier. Et son mari, le pôvre, s’appelle Jean-Pierre, devinez pourquoi un prénom frenchy dans une série amerlocaine ?

Et ben parce que le film d’origine, c’était « Ma femme est une sorcière », de René Clair (1942) avec la magnifique Veronika Lake.

Belphégor (1965) : avec François Chaumette, et bien sûr Juliette Gréco… Le rimèque avec Sophie Marceau était à mon avis, une bouse…

Les Envahisseurs (1967) : Avec Roy Thinnes… Un soir d’hiver, David Vincent se perd au fin fond de la campagne, et là, il voir une soucoupe volante, et ça y est « les envahisseurs sont là »… Brrr…

Le Prisonnier (1967) : avec Patrick Mc Goohan. LA série culte, encore aujourd’hui… Je me souviens de « Bonjour numéro 6 »… Et de « je n’suis pas un numéro, je suis un homme libre ! »… Et de la grosse boule blanche toute molle qui empêchait son évasion du « Village »…

Les polars et autres histoires d’agents très spéciaux  :

Alfred Hitchcock Présente (1955) : ça, je l’ai vu beaucoup plus tard, dans les années 80, c’étaient de petits films spécialement faits pour la télé, par le grand Alfred…!

Les Incorruptibles (1959) : Ah Robert Stack, alias « Allo, ici, Ness… »

Destination Danger (1960) : avec, déjà, Patrick Mac Goohan !

Chapeau Melon et Bottes de Cuir (1961) : Ben oui, évidemment , avec John Steed, et la magnifique Emma Peel…

Le Saint (1962) : ou Roger Moore, en Arsène Lupin britannique…

Le Fugitif (1963) : Le Docteur Kimble a été accusé du meurtre de sa femme mais il est innocent et s’échappe pour trouver le véritable meurtrier de sa femme. Il y a eu un rimèque avec Harrison Ford, plus récemment…

Des Agents Très Spéciaux (1964) : La série est une parodie des films de James Bond, c’est d’ailleurs Ian Fleming qui est à l’origine de sa création. Les deux héros, Napoléon Solo (Robert Vaughn) et Ilya Kuryakin (David Mc Callum, qui joue encore aujourd’hui dans NCIS) sont inoubliables…

Mannix (1967) : je me souviens de la musique du générique, où on voyait le héros courir partout pour attraper les méchants…

Columbo (1968) : Là, je sais pas pourquoi, j’ai jamais vraiment accroché, malgré Peter Falk…

Et puis, d’autres séries, plus familiales :

Les Saintes Chéries (1965) : avec Micheline Presle et Daniel Gélin

Max la Menace (1965) : créée par Mel Brooks, si, si… Et très drôle, déjà.

L’Age heureux (1966) : Là, je voulais absolument devenir danseuse étoile… ça m’a passé, et depuis, je préfère le be-bop… !

Chevaliers du Ciel (1967) : celle-là, ce sont les aventures de Tanguy et Laverdure, je trouvais ça nul, mais c’était pour les garçons, alors…

Et puis, n’oublions pas, il y a eu aussi  les Monty Python’s Flying Circus (1968) : Je n’en ai vu que quelques uns, beaucoup plus tard, diffusés sur Arte, c’étaient de petits courts diffusés exprès pour la télé… J’ai le souvenir d’un dresseur de tapirs (si, si) qui cherche du boulot à l’ANPE….

J’en oublie sûrement, il y avait aussi toute la série de « La caméra explore le temps », et « Jacquou le Croquant » et « Les Rois Maudits », avec Jean Piat dans le rôle de Robert d’Artois… (pas le rimèque très mauvais de Josée Dayan, beuark…)

Bon… Fait beau, la suite au prochain épisode…

Publicités

Written by Gavroche

14 août 2010 à 16 h 16 min

7 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Ah mais…figure-toi que petit j’ai été abreuvé de séries comme tout un chacun et que j’ai adoré ça! Ah la la, rintintin, Flipper, Poly, Au delà du réel…Le Saint…rhââââ mais rhââââ…que vois-je?

    Tu as oublié Kiri le Clown, Toutou, Aglae et (po)Sidonie…rhâââ…Chapi chapo, pépin la bulle…rhâââ…amicalement vôtre, Daktari (Daktari putain!), Cosmos 1999, le truc avec le petit nain pas beau là, l’île fantastique c’est ça?…Prince noir (Black beauty), l’autobus à impériale, rhâââ…Fifi Brindacier, l’homme du Picardie, y en a eu tellement…Belle et Sébastien (toutes les séries avec le petit Mehdi)…rhâââ…Zorro, p’tain, t’as oublié ZORRO, ah non! ;o)

    Tiens j’en profite pour vous demander, est-ce que vous vous souvenez d’une série dans les années 65-75 où c’était les aventures d’un équipage d’un sous-marin (je crois que le commandant s’appelait Crane (crène), ils atterrissaient (parfaitement) dans des îles oubliées avec des dinosaures, des trucs comme ça? Impossible de me souvenir du nom de cette série…

    Sinon, allez sur le site coucoucircus pour retrouver les génériques de tout ça, c’est émouvant souvent de retrouver ça.

    Ah merde, t’as oublié l’île mystérieuse, deux ans de vacances, Michel Strogoff!

    Rhââââââââââ!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    superpowwow

    14 août 2010 at 16 h 39 min

  2. C’est marrant, j’ai tout récemment exhumé l’histoire du comptable qui veux se reconvertir http://www.youtube.com/watch?v=a00cHtT9BKE
    et sinon comme série je rajouterais bien l’autobus à impériale (1971) http://www.dailymotion.com/video/xztsl_lautobus-a-imperiale_shortfilms

    alainbu

    14 août 2010 at 16 h 42 min

  3. Meuh non, j’ai pas oublié Kiri « Vive le cirque Kiri, oui, le voilà, oui halte là, Kiri Kiri est là… »

    Pépin la Bulle non plus, avec Garataqueu le singe, et Bamako l’hippopotame, hein, ça t’en bouche un coin ?

    Sinon, la série dont tu parles, c’est « Voyage au fond des mers » …

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Voyage_au_fond_des_mers

    Gavroche

    14 août 2010 at 16 h 46 min

  4. Oh la la scuze-moi, dans la précipitation (pour être preum’s, je sais c’est crétin), j’ai tout mal vu, la honte. N’empêche, t’as aussi oublié les séries avec Véronique Jeannot (j’me souviens pu des titres non plus, ma soeur nous bassinait avec ça…Pause café, ah ouais j’ai retrouvé!) YESSSS!

    Rhôôô merci pour voyage au fond des mers…depuis le temps que je cherche, et là en cinq minutes…snif, Gavroche, tu as droit à ma reconnaissance éternelle!;o)

    Alain, sale copieur! ;o)

    superpowwow

    14 août 2010 at 16 h 56 min

    • « Alain, sale copieur! ;o) »
      Rôôôh j’avions point vu, par contre t’as pas mis la vid toi, tsss 😉

      alainbu

      14 août 2010 at 18 h 04 min

  5. Depuis la mise en ligne de cet excellent billet de Gavroche (ça va, j’en fais pas trop ?),
    je me creuse la cervelle (et il faut creuser pour trouver quelque chose qui bouge) pour trouver un série qui a marqué mon adolescence. Et je viens de la trouver grâce à le ternet, c’est ça http://www.dailymotion.com/video/xe5mm5_generique-au-coeur-du-temps-2002-se_webcam
    et d’après wiki j’avais 13 ans quand je l’ai vue (oui, wiki me dit quel âge j’avais quand j’ai fait des trucs),
    donc voilà, j’adorais cette série quand j’avais 13 ans, même que je me rappelle qu’elle passait à 13h30 ou 14 heures en été et que pendant que je la regardais, mon pépé ronflait sur son fauteuil.
    Que de souvenirs 😉
    edith : trouvé un meilleur extrait http://www.dailymotion.com/video/xatlb7_au-coeur-du-temps-extrait-fr-1966_shortfilms

    alainbu

    14 août 2010 at 21 h 49 min

  6. Etant d’une autre génération, et ayant eu la télé à l’âge de 15 ans (que je ne regardais qu’au compte-goutte), j’allais la voir le jeudi chez le voisin et le mercredi soir chez pépé et mémé.
    J’ai biberonné du grand reportage grâce à « Cinq colonnes à la Une » qui passait le mercredi soir… C’était vachement mieux qu’Envoyé Spécial ! Tchernia était déjà à l’antenne, mais je ne sais plus vraiment pourquoi. Je me souviens d’Alain de Caunes, qui était parti vivre seul avec son chien sur une île… il envoyait une petite rubrique toutes les semaines.
    Les séries ? Oui, les Saintes Chéries, c’était rigolo.
    Après, il y a eu une absence de télé… je travaillais déjà à Europe 1 et je n’avais pas la télé. J’avais plein de copains, un mec plus souvent absent que là, j’essayais d’étudier en même temps que le boulot, trop dur. Puis je me suis remise à la télé : une télé en noir et blanc que je louais. Là, je me souviens des Colombo, et autres séries US. Au cinéma, on découvrait les Monthy Pythons, les documentaires d’Harris et Sedouy « Français, si vous saviez », euh… je redécouvrais la lutte palestinienne parce que j’étais allée passer 15 jours au Liban juste avant la guerre civile.
    Puis j’ai travaillé à la téloche… c’était nettement moins rigolo vu du dedans ;o((. J’ai acheté une télé, et je la regardais peu. Je travaillais beaucoup… je rigolais nettement moins qu’à la radio.

    clomani

    15 août 2010 at 18 h 18 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :