LES VREGENS

Nostalgie, la musique aussi…

with 33 comments

Les sympathiques billets de Gavroche concernant les séries télé de notre enfance/adolescence ont réveillé des tas de souvenirs mais quand elle a évoqué « Angie » des Stones j’ai carrément eu un flash 😉

Je me suis revu dans la cuisine chez mes parents à dix ans, essayant de cacher que j’aimais cette chanson qui passait à la radio, j’avais une sorte de honte de montrer que j’aimais la musique pop, un peu comme quand je ne voulais pas qu’ils voient que mon regard était attiré par une jolie fille, allez savoir pourquoi.

Faut dire que mes vieux, bien que relativement jeunes, n’étaient pas spécialement attirés par les musiques « rebelles ».

Mon père avait bien quelques excellents 45 tours de sa jeunesse, comme Henry Cording

(Henri Salvador, Boris Vian et Michel Legrand)

ou bien les Shadows

que je dois avoir kek part dans mon bordel,

mais le seul disque que je me souviens l’avoir vu acheter quand j’étais gamin, est l’insipide Oxygène de JM Jarre.

Ma mère, quant à elle, même si elle disait apprécier les Beatles, ou qu’elle est rentrée des courses un jour avec ce disque d’un chanteur inconnu,

bashung_chere-petite-chose.mp3

n’en était pas moins une fan absolue de Joe Dassin et elle m’a amené voir Michel Sardou en 1972 (ce qui n’est pas rien, je lui en ai longtemps voulu ;o))

La première chanson « pop » qui m’a donné la chair de poule a été Eloïse de Barry Ryan, classée dans les charts et autres hit parades pendant des années malgré ses presque 5 minutes et demi (j’ai choisi cette vidéo car il chante en direct avec bande son derrière, c’était rare même à l’époque).

Plus tard quand j’entre en sixième, je rencontre mon pote Michel à qui j’apprends à jouer de la batterie avec des stylos sur une trousse pendant les cours, alors que je viens de me faire payer ma première guitare sèche.

Lui il me fait découvrir l’univers des Beatles

avec les deux compils : le double rouge et le double bleu

En même temps je tombe sur une émission à la radio qui diffuse l’intégralité de cette chanson

et dans les mois qui suivent cette découverte je fais l’acquisition de tous les disques des Who, à commencer par the most fabulous :

La radio en question c’était RMC (c’était la radio du sud) et l’émission c’était Motus et elle était présentée par un certain Pierre Weill et était diffusée de minuit à 1 heures du mat, juste avant la fin des programmes. Un peu plus tard Weill a choisit comme générique de début ce morceau

et comme générique de fin la dernière partie instrumentale (à 5’47) de celui-ci

Toujours sur cette radio, un beau matin de 1978 pendant un flash info matinal était diffusée  un extrait de l’Overture de Tommy,

C’était pour annoncer la mort du batteur des Who Keith Moon, à 32 ans.

À cette époque, j’écoutais aussi pas mal de rock progressif.

Pendant un séjour à l’hosto, un voisin de chambre me passait ce disque en boucle

Mais aussi du hard rock :

Et je lisais EXTRA

Puis un pion du collège me passait en douce des « Fluide Glacial » et me racontait ce qu’il se passait à Londres

ou bien à New York

même les vieux hippies rendaient hommage à la nouvelle vague

Il y avait aussi ces australiens déjantés

Entre temps j’étais passé sur France Inter, où j’écoutais «Feedback» de Bernard Lenoir,

avec son générique :

qui m’a fait connaitre entre autres, ce disque :

À la télé le dimanche matin, il y avait Antoine Decaunes dans «Chorus»

qui présentait les groupes en live

Puis ce furent les années 80, et le rock est mort pour laisser place à U2, Duran Duran, Spandau Ballet et Desireless  😉

Enfin disons qu’il a fait une bonne sieste, et est revenu quelques années plus tard avec à des gens comme ça par exemple :

Publicités

Written by alainbu

16 août 2010 à 9 h 49 min

33 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. mmmm, voilà qui me parle 🙂
    un parcours un peu semblable, sauf que mon père n’écoutait que du classique, un peu de jazz parfois.
    Et que c’était mon frère qui avais les skeuds, je découvrais avec lui quand il les écoutait, et du coup je ne les achetais pas, c’était pas la peine de faire des doublons ! snif ;o)

    kakophone

    16 août 2010 at 11 h 19 min

    • ah la veinarde 🙂
      Moi je n’ai qu’un petit frère, et il m’en a piqué des skeuds ;o)

      alainbu

      16 août 2010 at 11 h 35 min

      • mais je ne lui ai pas piqué justement 😦
        juste écouté en même temps, j’aimerais bien les avoir maintenant mais il les garde le jaloux !

        kakophone

        16 août 2010 at 16 h 22 min

      • En fait il ne me les a pas volés, je lui en ai donné certains, j’ai toujours été très généreux avec mon petit frère (tu devrais le raconter à ton grand frangin ça, on sait jamais ;o))

        alainbu

        16 août 2010 at 17 h 38 min

  2. Arf… vu que j’ai déjà raconté des trucs comme ça, je me contente de vous mettre les liens, si ça vous tente.
    http://www.hesed.info/article-4035473.html
    http://www.hesed.info/article-4111870.html
    http://www.hesed.info/article-4112282.html

    Voix puissante, en provenance du fond de la salle
    « mebahel, espèce de sale flemmarde!! »

    mebahel5

    16 août 2010 at 13 h 43 min

    • wo l’ôôtr’hé ;o)
      ceci dit, faut absolument lire « tympans crevants 1 et 2 (2 derniers liens) Indispensable !

      kakophone

      16 août 2010 at 13 h 53 min

    • J’ai eu peur que tu me grondes parce que j’avais pas mis Jethro Tull, pourtant Aqualung est un des tous premiers morceaux que j’ai joué à la gratte, et je les ai vu 2 fois sur scène, en 82 à Montpellier, excellent concert, et deux ans plus tard à Avignon, l’horreur totale.

      alainbu

      16 août 2010 at 15 h 58 min

      • ha oui, y’a eu un sale moment à la mi-80’s….

        mebahel5

        16 août 2010 at 16 h 23 min

  3. Je sais, l’autopub ça craingue.C’est mal.
    Mais on peut aussi considérer que je recycle.
    Niveau empreinte carbone, c’est bien, 🙂

    En même temps j’ai pas tout dit dans mes posts cités là.. faudrait que je rajoute des trucs.. bof..

    mebahel5

    16 août 2010 at 15 h 08 min

  4. Je me disais bien que ça n’allait pas être long avant qu’on ait des vidéos des Ouhhh! Dis voir, t’aurais pas oublié Mylène F. dans ta discothèque? ;o)

    Moi j’ai eu de la chance, j’étais le dernier et j’ai pu piquer tous les skeuds du frangin, j’ai méga-trippé. Pink Floyd bien sûr, Ten years after, Alvin Lee, Rainbow, Deep Purple, King Crimson, Sweet smoke, Al Jarreau, Peter Tosh, BMW, Janis Joplin, Lou Reed, Joe Cocker, Clapton, tellement d’autres…

    Puis après, ado, j’ai trouvé ma voie, Trust, Van Halen, Def Leppard, AC/DC, Saxon, Black Sabbath, Sex Pistols, Judas Priest, Thin Lizzy, Scorpions, tellement d’autres…

    superpowwow

    16 août 2010 at 15 h 12 min

    • Pour finir adulte en écoutant de la musique de supermarché, ça doit être ça la déchéance de l’âge ;o)

      alainbu

      16 août 2010 at 15 h 55 min

      • Ouais ben quand on a été à un concert de Sardou dans sa vie, on se fait tout petit je te signale. ;o)

        superpowwow

        16 août 2010 at 22 h 24 min

      • enfoiré !
        (bien fait pour moi)
        ;o)

        alainbu

        16 août 2010 at 22 h 49 min

    • Dis-donc le powwow, ta play-list qui commence avec le Floyd là et qui finit avec Clapton, c’est pas mal.. sauf que qu’est-ce que je ne vois pas ? le grand Jimi !!! hein, il est où le grand Hendrix ? dans « tellement d’autres » ? c’est ça ? ben dis-donc… j’ai la woua woua qui pleure moi.

      😦

      julesansjim

      16 août 2010 at 18 h 42 min

      • Ouais j’ai oublié Hendrix, les Stones et Zappa aussi, c’est quasiment impardonnable!

        superpowwow

        16 août 2010 at 22 h 25 min

      • Hendrix en 67 souffrait d’un manque de notoriété au USA, il faisait d’ailleurs la première partie des Who pour se faire connaitre vu qu’ils étaient sur le même label. Pour le festival de Monterey la même année les deux formations devaient assurer la fin de soirée mais il a fallu tirer au sort l’ordre de passage car personne ne voulait passer en dernier, genre à 4h du mat devant un public amorphe. Les Who gagnèrent le tirage au sort et Jimi Hendrix effrayé de devoir jouer après le déferlement de cassage de matos des Who, déclara à Pete Townshend « pull out all the tops »,
        et il brula sa guitare pour la première fois.

        alainbu

        16 août 2010 at 23 h 02 min

    • je teste !

      alors j’en profite pour dire que j’ai pas vu, Santana, ni Hendrix, ni Stevie Ray Vaughan, ni Joe Satriani, je suis hyper déçu :p

      cremedecanard

      17 août 2010 at 21 h 16 min

  5. C’est vrai, Alain t’as oublié la vilaine fermière… :-))

    Gavroche

    16 août 2010 at 16 h 25 min

  6. Je suis en train de lire un roman de Milan Kundera ; il s’intitule « L’ignorance » mais en fait il traite principalement de l’émigration, de l’acte d’émigrer,de ses conséquences, du statut d’émigré aussi. Au début du roman, Kundera fait très vite une digression à propos de la nostalgie. Il écrit notamment ceci :
    « Le retour, en grec, se dit nostos. Algos signifie souffrance. La nostalgie est donc la souffrance causée par le désir inassouvi de retourner. »

    Je n’y ai pas du tout pensé en lisant ce passage du livre il y a quelques jours, mais là, en lisant le billet intitulé « Nostalgie, la musique aussi… » je me suis souvenu combien j’ai pu pleurer en revoyant Woodstock sur Arte il y a un an ou deux. Pfff… pleurer sur ses 20 ans, c’est con hein ?

    julesansjim

    16 août 2010 at 21 h 51 min

  7. « Pfff… pleurer sur ses 20 ans, c’est con hein ? »
    non, c’est humain.

    mebahel5

    17 août 2010 at 5 h 58 min

    • Ouh… tu sais que je te kiffe gravelos toi la miss ?

      PS : pourquoi le com de pow wow qui répond au mien à propos d’Hendrix ne donne pas la possibilité d’y répondre ?

      julesansjim

      17 août 2010 at 16 h 18 min

  8. Ben moi gn’ai pas pleuré sur mes 20 ans ! Ce qui ne m’a pas empêchée de retrouver quelques uns des vynils écoutés et réécoutés, maintenant empilés, usés, dans une corbeille (je sais, il faut les mettre verticalement)… Je n’arrive pas à m’en séparer. Il y avait les Stones, Crosby, Stills, Nash and Young, Steevie Nicks,le concert à Cologne, Super Tramp, tous les Lou Reed (offerts par un manager d’une maison de disques qui me draguait), Tommy, remasterisé avec Tina Turner en Acid Queen, et bien d’autres trésors, ainsi que quelques 45T de mon adolescence : the Animals (the House of the Rising Sun… c’est aut’chose chanté par Alan Price que par ce con de Johnny), I put a spell on you par Alan Price Set… et sur les 45 T les petites dédicaces que je me faisais à moi-même du genre « enfin je l’ai » parce que ça prenait du temps entre le moment où j’avais entendu le morceau dans Salut les Copains sur EuropeN°1, et celui où ça arrivait enfin sur les rayonnages annemassiens !
    Bon, ch’uis un peu pressée ce matin mais plus tard, j’écouterai tes skeuds, Alain… (j’ai quelque peu décroché dans les eighties… et je n’ai jamais accroché avec Nirvana). J’aimais bien les barjots-gays de « Frankie goes to Hollywood » et Prince (surtout Paisley Park mais là je crois qu’on était déjà arrivés aux C.D.)

    clomani

    17 août 2010 at 10 h 05 min

    • Juste une petite rectif Clo, The house of the rising était chantée par Eric Burdon,
      Alan Price s’était occupé de l’adaptation des paroles et de l’orgue l’orgue.

      alainbu

      17 août 2010 at 10 h 24 min

      • Bon dieu, mais c’est bien sûr, j’ai d’ailleurs eu une hésitation en l’écrivant ce matin et je me suis emmêlée les crayons avec Alan Price Set. Merci de cette rectification, Alain…

        clomani

        17 août 2010 at 16 h 37 min

      • Cela dit, en vérifiant, j’ai appris qu’il existait une version de la chanson par A. Price en 80 sur un disque solo 😉

        alainbu

        17 août 2010 at 19 h 32 min

  9. à propos d’Eloise c’était juste pour signaler qu’elle avait été reprise par cloclo:

    et aussi comme générique d’une série télé: Franck chasseur de fauves :

    je sais il sert à rien mon commentaire mais c’est juste pour étaler ma culture :p

    cremedecanard

    19 août 2010 at 11 h 36 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :