LES VREGENS

La suite d’hier: un ministre se crashe en live!

with 5 comments

The Independent d’aujourd’hui retranscrit l’  « embuscade » dans laquelle est tombé hier le Secrétaire d’état aux finances, Mark Hoban, à la matinale de BBC Radio 4 (the Today programme), sur le sujet dont je vous causais hier (et qui commence peut-être à vous saoûler, dans ce cas faut le dire dans les commentaires sans façon). Le journaliste, Justin Webb, a posé six fois la même question sans lâcher le morceau. Et s’est payé le luxe de conclure, après l’absence de réponse précise. Voici ce que ça donne, ce n’est pas tout à fait du Pujadas:

« Journaliste: Une question rapide s’il vous plaît: avez-vous réalisé l’évaluation, que l’Equalities Act de 2010 vous impose, des effets possibles de ce budget sur les minorités ethniques, les handicapés, et d’autres catégories de gens fragiles?

Ministre: Ecoutez Justin, nous avons analysé en détail la répartition, au moment de la présentation du budget, c’est un travail extrêmement complet, personne n’en a fait autant.

Journaliste: Mais avez-vous réalisé cette évaluation?

Ministre: Et nous avons examiné toutes sortes de ménages, ce que n’ont pas fait d’autres gouvernements, et je crois que les choix possibles…

Journaliste: Attendez, je voudrais que vous me répondiez précisément: avez-vous, oui ou non, réalisé l’évaluation obligatoire?

Ministre: Justin, nous avons évalué de façon très détaillée et rigoureuse l’impact de ce budget en termes de distribution, qu’aucun autre gouvernement britannique…

Journaliste: Donc vous n’avez pas, vous n’avez pas réellement fait l’évaluation que la loi de 2010 vous oblige à faire?

Ministre: Nous avons réalisé une évaluation très rigoureuse de l’impact de ce budget sur les familles…

Journaliste: Mais pas cette évaluation-là, en bonne et dûe forme?

Ministre: Nous avons réalisé, Justin, ceci est le meilleur travail, le plus détaillé, qu’ait jamais fait un gouvernement britannique quant à l’impact d’un budget sur les familles et les ménages…

Journaliste: Pouvez-vous me le confirmer clairement: vous n’avez pas réalisé l’évaluation en bonne et dûe forme qu’on dit obligatoire depuis l’Equalities Act de 2010?

Ministre: Justin, je trouve que vous vous fixez sur un détail, au lieu de prendre en compte que pour ce budget, nous avons dû prendre des décisions difficiles, pour remédier au déficit que les travaillistes nous ont légué, nous avions le choix entre réagir tout de suite ou ne rien faire…

Journaliste: Mais là, les gens vont en conclure que vous n’avez pas réalisé cette évaluation, vous dites que c’est un détail mais ça paraît clair. »

Par ailleurs, l’Equality  and Human Rights Commission est aussi sur le coup. Elle a le pouvoir d’émettre des recommandations, mais aussi d’initier une enquête, ce qui bloquerait l’exécution des mesures contestées.

Publicités

Written by florence

26 août 2010 à 12 h 37 min

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Bon sang, c’est vrai que c’est pas Pujadas, l’homme au scooter doré… ça nous change…

    Pourquoi les vrais journalistes sont-ils anglais, hein, pourquoi à la télé on n’a plus que des taches ?

    Gavroche

    26 août 2010 at 12 h 47 min

  2. « qui commence peut-être à vous saoûler »
    tu plaisantes j’espère, les ceusses que ça soule n’ont qu’à résilier leur abonnement 😉
    Merci pour cette retranscription, les vrais journalistes existent donc toujours, dans d’autres pays que le notre 😦

    alainbu

    26 août 2010 at 12 h 56 min

  3. J’avais loupé ça ! Ben dites donc… ça me rappelle un journaliste de la BBC qui interviewait un ancien colon british du Zimbabwe (ex Rhodésie) ! Le colon s’agrippait à son immense propriété en clamant haut et fort qu’il avait toujours été gentil avec les Africains. Là, le journaliste lui a rétorqué qu’il avait recueilli des témoignages affirmant qu’il avait violé, torturé, cassé du « nègre »… L’autre nie. Le journaliste lui cite des extraits d’itws et des noms de victimes, racontant avec précision ce que cet enfoiré de mec leur avait fait subir. L’autre nie… le journaliste insiste, demande une réponse et… au bout de 5 mn de dénégations succédant aux questions, le colon se fâche, insulte le journaliste, se lève de la table où ils sont assis et part en maugréant. Tout ça a été laissé au montage. Je me suis dit qu’on ne ferait jamais ça en France ! C’était il y a longtemps, pourtant…

    clomani

    26 août 2010 at 18 h 24 min

  4. Exceptionnel ! Je devrais lire the Independent plus souvent…mais bon, pour le vrai journalisme (papier, enfin web, oups ! La gaffe !) on a Mediapart…quant à la tele…heu….je cherche, je cherche…voyons, y’a bien un journaliste intègre ? Non ?
    En passant, bien le bonjour Clo ! J’ai enfin réussi à me connecter 🙂

    laetsgo

    26 août 2010 at 20 h 52 min

  5. Une « vrégens » reprise par @si http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=8929
    trop fier ;o)
    merci Florence

    alainbu

    27 août 2010 at 17 h 32 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :