LES VREGENS

RESF : le mail de rentrée

with one comment

Je copie/colle simplement le bulletin de rentrée de ce jour de l’association RESF.

J’ai souligné quelques passages dans la première partie concernant la journée du 4 septembre et le concert de Bercy du 18 (pour nos amis parigots)

Bises à tous,

alain

Le 27/08/10 13:42, RESF INFO a écrit :

Trois sujets pour ce resf.info de presque rentrée :

1)    quelques mots sur la situation, la campagne xénophobe de Sarkozy, les expulsions massives de Roms et les indispensables réactions

2)    Deux enfants (4 ans et 2 ans) en prison administrative à Lille

3)    Un futur père d’enfant français menacé d’expulsion à Noisy (93)

Pendant qu’Hortefeux qui regrette visiblement son poste de Ministre de la Rafle et du drapeau empiète sur les plates-bandes de son successeur Besson en faisant détruire les campements de fortune des Roms et en expulsant des familles par centaines, son successeur Besson poursuit la chasse à l’Enfant.

C’est ainsi qu’en plus de la campagne ouvertement xénophobe du président de la République française contre les gens du voyages, les immigrés, les Français de fraîche date et la traque des Roms, l’été 2010 a connu son lot de drames, certains largement médiatisés, d’autres plus discrets : plusieurs pères ont été arrachés à leur famille, placés en rétention puis expulsés ; des familles ont été ainsi démembrées et l’intérêt des enfants a été piétiné une fois de plus … Rappelons que le projet Besson, s’il était adopté, permettrait notamment d’aggraver encore les conséquences de ces expulsions en permettant d’un véritable bannissement pour les expulsés qui ne seront plus admis dans aucun pays de l’espace Schengen pour une durée de 2 à 5 ans… La réintroduction d’une double peine sournoise !

Les déclarations et les actes de M. Sarkozy et de ses complices sont insupportables. Ils ont provoqué une très vive et légitime émotion, en France et à l’étranger. Le 4 septembre, dans plusieurs dizaines de villes auront lieu des rassemblements ou des manifestations de protestation à l’initiative d’associations, de syndicats et de partis. Le Réseau Education sans frontières s’y associe naturellement.

A Paris, le 4 septembre à 11 heures du matin, les artistes Régine, Jane Birkin, Agnès Jaoui, Jeanne Cherhal, Jacques Higelin chanteront Les P’tits papiers sous les fenêtres du ministre Besson au métro Varennes. Tous ceux qui le peuvent sont invités à venir chanter avec eux.

Nous rejoindrons ensuite la grande manifestation qui partira à 14 heures de la place de la République à l’appel de soixante organisations, associations, syndicats et partis.

Enfin, le 18 septembre à Bercy, grand concert de solidarité avec les familles et les travailleurs sans papiers et de protestation contre la xénophobie d’état, celle des propos de M. Sarkozy, ses ministres et ses hommes de main et celle de la future loi Besson.

Voir l’affiche en fin de message. Il faut prendre ses places dès aujourd’hui. Voir le site www.rocksanspapiers.org

Mais c’est dès maintenant que la malfaisance de la politique de Besson, Hortefeux Sarkozy fait sentir ses effets comme l’illustrent les deux situations évoquées ci-dessous. Il faut, dès maintenant, protester auprès des préfets qui, (même s’ils nient que c’est pour toucher leurs 60 000 deniers de prime annuelle pour objectifs remplis), n’hésitent pas à emprisonner des enfants ou à démembrer des familles. Et il faut enfin et surtout dire (fermement mais sans donner prise aux poursuites) ce qu’on pense d’eux aux responsables, chez Besson et à l’Elysée.

eric.besson@iminidco.gouv.fr;

sp.besson@iminidco.gouv.fr ;
secretariat.general@iminidco.gouv.fr;
christian.decharriere@iminidco.gouv.fr;
frank.supplisson@iminidco.gouv.fr;
laure.frugier@iminidco.gouv.fr;
laura.kwiatowski@iminidco.gouv.fr;

Matignon :

http://www.premier-ministre.gouv.fr/acteurs/premier_ministre/ecrire

Et là où se prennent les décisions

Elysée fax : 01 47 42 24 65

http://www.elysee.fr/ecrire/index.html

Maxime Tandonnet (conseiller immigration et, selon la presse, rédacteur du discours de Sarkozy à Grenoble) maxime.tandonnet@elysee.fr

Anahit 4 ans et Aram 2 ans et demi sont à la  prison pour étrangers de Lille avec leurs parents.

La famille Manoukian  s’est réfugiée en France en 2006 pour fuir la persécution et trouver une sécurité qu’elle n’avait pas en Ukraine. En effet la compagne de M. Manoukyan est fille d’un couple mixte arménien  azéri
ce qui était très mal supporté par la population arménienne qui les entourait. Sa famille a dû fuir  l’Arménie lorsque ce pays a été en conflit avec le Haut-Karabakh en 1994, pour s’installer clandestinement en Ukraine.

Né sous le régime soviétique, monsieur était arménien. En 1988, il part faire son service militaire en Ukraine. Il rencontre sa compagne, arménienne-azeri en 2001 et ils vivent ensemble depuis cette époque.

Après 10 ans de vie en Ukraine, Mr Manoukyan a pris la nationalité ukrainienne. En 2002 il a été accusé à tort du meurtre d’un arménien et incarcéré le 10 septembre suite à l’extorsion d’aveux sous la torture. Il a été mis en liberté provisoire le 22 juillet 2003 dans l’attente du réexamen de son affaire avec obligation de demeurer sur le territoire ukrainien. Mais la famille de la victime n’a pas accepté cette libération. La maison de M. Manoukian et de sa compagne a été incendiée. Il a été brûlé et hospitalisé durant 11 jours. Finalement, monsieur et sa compagne ont décidé de quitter l’Ukraine.

Depuis leur arrivée en France ils ont pu construire une vie de famille hors de la peur due à la persécution mais malgré tout dans un climat d’angoisse liée à l’incertitude quant à leur avenir. Ce passé et cette angoisse ont généré chez eux des troubles psychologiques qui ont nécessité et nécessitent encore un traitement psychiatrique. Ils ont eu deux enfants, Anahit, âgée de quatre ans et qui a fréquenté l’école maternelle et Aram, âgé de deux ans.

Si cette famille est renvoyée en Ukraine, il est vraisemblable que M. sera arrêté par la police qui le recherche suite à son manquement à l’obligation de résidence. Cette famille n’a là-bas aucun soutien et tout donne à penser qu’elle subira de nouveau la persécution. Quelle pourra être son avenir ? Quel sera l’avenir de ces deux enfants ?

Préfécture de l’Yonne courrier@yonne.pref.gouv.fr Téléphone: 03 86 72 79 89 Fax 03 86 51 02 48

Préfet :  pascal.lelarge@yonne.pref.gouv.fr

secrétaire général Jean-claude.geney@yonne.pref.gouv.fr

directrice cabinet mireille.larrede@yonne.pref.gouv.fr

Noisy le Sec (93) :

Un futur père d’enfant français menacé d’expulsion

à trois mois de la naissance de son enfant !

Yayah MBARKI, de nationalité marocaine (40 ans), a été interpellé jeudi 20 août dans le métro, puis placé au centre de rétention de Bobigny le vendredi 20 vers 15 h.

Arrivé en France depuis un peu plus d’un an, il vivait à Noisy le Sec chez son frère, résident, avec sa compagne, de nationalité française, et depuis peu à l’hôtel, dans l’attente d’un logement pour le couple. Sa compagne, Angela, est enceinte d’une petite fille dont la naissance est attendue dans trois mois. Le père a fait une déclaration anticipée de paternité et une déclaration à la CAF. Une demande de logement pour la famille a été faite par l’intermédiaire d’une assistante sociale.

Le Juge de la liberté et de la détention a prolongé sa rétention, faute de passeport et le tribunal administratif de Montreuil a rejeté sa requête, jugeant sans doute insuffisante l’ancienneté de son séjour en France pour pouvoir arguer de la vie commune. Yayah va entamer demain sa deuxième semaine de rétention, Angela son sixième mois de grossesse et on peut imaginer dans quelle angoisse est plongée la future maman…

  • Cet homme risque donc d’être d’un jour à l’autre reconduit de force à la frontière alors qu’il attend un enfant français (il ne pourrait plus être expulsé dans trois mois !)
  • Il risque d’être expulsé au moment où sa compagne aurait particulièrement besoin de sa présence et on sait les obstacles administratifs les services consulaires mettront ensuite à un hypothétique retour auprès des siens…
  • Il risque d’être expulsé et sa fille naîtra sans la présence de son père et sans que ce dernier puisse la prendre dans ses bras et se trouver aux côtés de la mère…

C’est donc encore un cas qui vient démontrer que des lois restrictives, des administrations fermées aux questions humaines et un climat général xénophobe conduisent à des décisions aussi absurdes qu’inhumaines !

Demandez sa libération et sa régularisation avec un titre vie privée et familiale au préfet de Seine Saint-Denis en reprenant le modèle ci-dessous et en restant mesuré et courtois pour ne pas nuire à l’intéressé).

1/ Modèle de lettre  possible :

M. (nom prénom)

Adresse

Profession

A                      , le       2010

A Monsieur Christian LAMBERT,

Préfet de Seine-Saint-Denis

1 Place Jean Moulin

93007 Bobigny Cedex

Objet : Placement en rétention de

M. Yayah MBARKI, de nationalité marocaine

Monsieur le préfet

J’ai été informé de la situation particulière d’un ressortissant marocain, M. Yayah MBARKI, âgé de 40 ans, et qui est arrivé en France en 2009. Ce monsieur a été interpellé, puis placé au centre de rétention de Bobigny le vendredi 20 août en vue de sa reconduite forcée à la frontière.

Or sa situation familiale me paraît justifier un réexamen de sa situation et une mesure discrétionnaire dont je crois savoir qu’elle est en votre pouvoir et relève de votre responsabilité.

En effet M. MBARKI vit chez son frère, résident, au 3 rue Paul Verlaine à Noisy, avec sa compagne, de nationalité française. Le couple attend une petite fille dont la naissance est prévue dans trois mois et pour laquelle le père a fait une déclaration anticipée de paternité et une déclaration à la CAF à leurs deux noms. La vie commune, bien que perturbée par l’absence de logement, est avérée. Et on peut imaginer dans quelle angoisse est plongée la future maman… Ce couple a d’ailleurs fait une démarche auprès de l’assistante sociale en vue de la délivrance d’un logement, leur permettant de vivre de façon autonome avec leur futur enfant.

Or cet homme risque d’être reconduit à la frontière alors qu’il attend un enfant français : dans trois mois, il sera donc père d’enfant français et ne serait plus expulsable. Certes un retour est envisageable après l’expulsion et la naissance, mais on sait les obstacles qui seront alors à surmonter, notamment de la part des services consulaires…

C’est maintenant que sa compagne aurait particulièrement besoin de sa présence et c’est dans quelques semaines que le père et la mère devraient être réunis autour de l’enfant.

C’est pour toutes ces raisons que je vous demande, Monsieur le Préfet,  un réexamen bienveillant de ce dossier et une mesure de libération en faveur de M. MBARKI.

Veuillez agréer l’assurance de mon attachement aux droits de l’Homme et de l’enfant.

Signature

2/ Démarches de soutien à adresser au préfet :

– Secrétaire général:
Arnaud Cochet: arnaud.cochet@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

– Directeur de cabinet:
Jean-Marc Sénateur:jean-marc.senateur@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

– Directrice des étrangers:
Arlette Magne:arlette.magne@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

Courrier: courrier@seine-saint-denis.pref.gouv.fr

FAX : 01 48 30 22 88

_______________________________________________ Resf.info@rezo.net - http://listes.rezo.net/mailman/listinfo/resf.info

Publicités

Written by alainbu

27 août 2010 à 16 h 37 min

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Tout ça commence à bien faire…

    J’avais écrit ceci il y a quelques mois, à propos de la petite Chouchana…

    http://alter46.wordpress.com/2010/04/20/les-fonctionnaires-zeles-de-la-republique-font-la-chasse-aux-enfants/

    Les Sarkozy, Besson et Hortefeux n’aiment pas ma France, qu’ils la quittent !

    Gavroche

    27 août 2010 at 17 h 49 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :