LES VREGENS

Tu sauves une racaille : vingt ans de gnouf… Tu la dézingues, on te décore

with 9 comments

Je ne sais pas si vous vous souvenez de cette histoire, c’était en juin.

Jock Palfreeman, c’est un jeune Australien de 23 ans, qui était installé depuis quelques mois en Bulgarie. Le soir du 28 décembre 2007, il est témoin de l’agression de deux Roms par une quinzaine de jeunes, au centre de Sofia. Selon les observateurs, les jeunes « étudiants » hurlaient les slogans racistes des supporters du club de foot de la capitale, tristement célèbres pour leurs actions violentes.

 

De gentils petits étudiants...

 

Sans trop réfléchir, Jock court s’interposer, un couteau à la main, entre les voyous et l’un des deux Roms qui gît au sol, inconscient. Les hooligans reculent de quelques dizaines de mètres, puis contre-attaquent avec des pierres et des blocs de bétons. Quand les policiers interviennent, Jock est à moitié inconscient. L’un des agresseurs est blessé, tandis qu’un autre est étendu raide mort sur le bitume, un gentil étudiant de 20 ans, qui lui, n’agressera plus personne.

Les Roms eux, n’ont pas attendu la police bulgare, et pour cause, elle est au moins aussi sympa avec les roms que les hooligans/supporters…

Alors évidemment, la plupart des médias bulgares se sont immédiatement déchaînés contre cet « étranger », assassin d’un enfant du pays dont la famille est « honorablement connue ».

Le 7 décembre 2009, Jock Palfreeman est condamné à 20 ans de prison.

Pour condamner le jeune homme, la « justice » bulgare a fort opportunément « ignoré » les circonstances qui ont déclenché son intervention, de nombreux témoins n’ont pas été entendus, et même, un des hooligans, d’agresseur, s’est retrouvé miraculeusement plaignant…

C’est con, une caméra de vidéo-surveillance avait par chance enregistré toute la scène, depuis l’agression sur les Roms, jusqu’à l’attaque sur Jock Palfreeman… Mais quand un policier inconnu vient visionner la bande dès le lendemain, un court-circuit « accidentel » détruit l’enregistrement. Malencontreuse coïncidence…

Selon le procureur, c’est pas grave, parce que, de toute façon, « on n’aurait rien vu sur le film ».

Bref, pour les médias bulgares, c’est tout bêtement un dangereux antifasciste qui a sauvagement assassiné le jeune « étudiant » Andreï Monov … Pas grave que ce brave petit soit reconnu comme un adepte du slogan « la Bulgarie aux Bulgares » (en clair sans les Roms ni les Juifs)… Oui, mais… Il était aussi le fils du ministre de la Santé Hristo Monov … Comme par hasard.

Histoire d’aggraver les choses, Jock Palfreeman est placé depuis le 19 février en isolement total. En clair, il n’a plus aucun contact avec les autres prisonniers, ni accès à des livres, à la radio, la télévision, encore moins la possibilité de suivre des études. Il a seulement droit à 1 h 30 de sortie quotidienne, seul, dans la cour. Cette situation est la conséquence d’une loi entrée en vigueur en juin 2009, que l’on croirait presque spécialement dirigée contre lui : tout prisonnier étranger condamné à une peine de prison de plus de 15 ans doit rester en isolement jusqu’à la fin de ses recours. Or, Jock Palfreeman a osé faire appel. Le processus peut encore prendre au moins deux ans. Il est pour l’instant le seul prisonnier en Bulgarie dans ce cas. La Convention européenne des droits de l’homme, la Bulgarie s’asseoit dessus.

D’ailleurs l’Union européenne n’a pas bougé le petit doigt, Jock Palfreeman n’est qu’un misérable australien. Pourtant, la Bulgarie a intégré l’Union Européenne le 1er janvier 2007… Selon le Baromètre mondial de la corruption 2009 de l’organisation Transparency International, elle est connue pour le très haut niveau de corruption de son système judiciaire, comparable à celui de pays comme le Cambodge, la Géorgie ou la Mongolie.

Soutien Jock Palfreeman

Pourquoi je vous cause de ça, six mois après, hein ? Eh bien, parce que chez nous, les tireurs fous, les dézingueurs de racaille gitane, on les libère… Limite, si on pouvait, on leur remettrait la légion d’honneur, c’est à la mode.

A la demande du FN, du bloc identitaire, des français de souche, de Riposte Laïque (ces gens prétendûment de gauche, qui se battent pour la laïcité, hahaha)… et même de nos députés et ministres (Lionnel Luca, Christian Vanneste, et en dernier, Xavier Bertrand lui-même) ce bon René Galinier, ce gentil papy qui a tiré sur deux gamines, d’ont l’une n’a que onze ans, est toujours à l’hopital, et restera dans un fauteuil roulant, ce brave papy donc, a été libéré le 13 octobre.

« J’étais en danger avec cette sale race, je suis devenu raciste. On est obligé de s’armer. »

Brice Hortefeux, ministre condamné pour injures racistes, est toujours à son poste de ministre de l’intérieur. Tout va bien pour lui, et pour pépé Galinier.

 

 

 

Publicités

9 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. ton lien envoie nulle part, en tout cas depuis ici. mais je ferai une recherche. ces histoires donnent juste envie de gerber et de foutre une bombe quelque part, maizoù ????
    quand un mec ose dire ça : « « J’étais en danger avec cette sale race, je suis devenu raciste. On est obligé de s’armer. » « , ça mérite juste qu’on lui foute sa trombine sur youtube avec une cible à fléchette dessus, et ces paroles au cou, suspendues à un panneau…

    zozefine

    15 octobre 2010 at 12 h 50 min

  2. Je ne connaissais pas cette histoire en Bulgarie, ou en tous cas ne m’en rappelais pas, merci donc pour ce billet.
    Concernant Galinier, la phrase exacte dans le rapport de gendarmerie est celle-ci :
    « Pour moi j’étais en danger, j’avais peur, je me suis senti en danger avec cette sale race on ne sait jamais ce qu’il peut arriver. Je suis devenu raciste. AVEC TOUT CE QU’IL SE PASSE À LA TÉLÉ ÇA ME GONFLE, on est obligé de devenir raciste et de se défendre. C’est de l’auto défense »
    ce qui pour moi est encore pire, le mec a tiré sur des gamines à cause de la télé, la boite à con.
    Cette montée de l’extrême droite caressée dans le sens du poil par le gouvernement me fait très peur, et ces « ligues » qui s’emparent de ces évènements ça me touche de près et le combat (avec les mots) semble parfois tellement vain.

    alainbu

    15 octobre 2010 at 14 h 13 min

  3. J’enfonce le clou : hier soir sur Canal, Eric Woerth a trouvé tout à fait normal (ou en tout cas n’a pas émis une seule réserve) que la justice ait relaxé ce facho de service…
    Tout comme il a répondu à l’insinuation d’Apathie (mais tout de même, les jeunes filles n’étaient pas armées, l’UMP se rapproche du Front National, etc…) que la droite avait l’extrême droite comme excès, comme la gauche a eu l’extrême gauche comme excès !
    Tout ça sans qu’en face, ça ne déclenche un tollé : du coup, en tant qu’extrême-gauchiste, je me sens souillée par M. Woerth. En tant qu’extrême-gauchiste, j’ai passé mes années 80 à manifester contre le racisme du Front National, on m’a même manipulée pour aller voter Chirac à un certain second tour de présidentielles.
    Donc il est inadmissible que cette extrême-droite, où qu’elle agisse, quel que soit le moyen avec lequel elle agit, soit totalement décomplexée et que les media réagissent aussi mollement voire passent sous silence tout ce qu’elle fait.
    Dans le monde entier, l’intolérance est devenue une posture : on voit les tea-partisans anti-Obama qui racolent mieux que le KKK, l’UMP qui reprend les slogans des souchiens, les vieux cons franchouilles prôner l’auto-défense, dans les pays de l’Est des ratonnades et de la négrophobie, etc.
    Mais en France, on piétine la devise nationale régulièrement : quelle liberté, quelle égalité, quelle fraternité ?

    clomani

    15 octobre 2010 at 15 h 16 min

  4. Cette histoire contient au moins deux ingrédients (trois si l’on compte l’insondable connerie de ces hooligans bulgares) qui ont le don de me faire sortir de mes gonds : le racisme et l’injustice.

    Le site de soutien, c’est bien mais que peut-on faire de plus efficace pour sortir ce pauvre Jock de ce cauchemar ?

    julesansjim

    15 octobre 2010 at 21 h 37 min

  5. allez, il y a pas de raison qu’on arrive à sortir 33 mecs coincés à 700m de fond, et pas un seul type juste là à côté, enfin pas loin.
    bon sur le site australien http://www.freejock.com/, ils donnent des pistes, faut aller à how to help,
    il y a
    1) Contact your federal representative
    2) Write Jock a letter
    3) Visit Jock
    et pour écrire une lettre (ou un paquet), ben ils donnent son adresse en taule…
    pour lui rendre visite, c’est très détaillé, mais un peu moins facile…

    d’autre part, sur l’adresse donnée par gavroche, on relève :
    London Support Day Tuesday 19th October, Location – http://www.anarchistsolidarity.blogspot.com/ et là de nouveau plein de liens

    bon, en premier, la lettre c’est le plus vite et facile faisable.

    zozefine

    15 octobre 2010 at 23 h 23 min

  6. MERDE, il fait appel le 21, c’est maintenant maintenant qu’il faut bouger, avant le 21, pour faire pression. et les copains, moi depuis ici une lettre envoyée lundi depuis l’île vers la bulgarie, même sur pigeon voyageur express, c’est sans espoir… et vous pas terrible non plus. c’est con.

    zozefine

    15 octobre 2010 at 23 h 39 min

  7. et je rajoute : faut lire le site anar, bien complet, bien foutu, ils donnent des idées : téléphoner à l’ambassade de bulgarie, pe, ils donnent aussi toutes les adresses des huiles bulgares à qui écrire, etc. le petit jock, je crois qu’il est anar et qu’il est resté quelques temps à bristol avec les types qui ont fait ce site. c’est chouette d’ailleurs ce qu’ils font pour les prisonniers en général. et voilà comment leur truc finit :

    Finally, please write to Jock, even if it’s only a ‘good luck’ postcard. Any
    letters and postcards help to keep Jock feeling positive and high spirited and
    all are gratefully received. You can write to Jock at the following address:
    Jock Palfreeman,
    Sofia Central Prison,
    21 General Stoletov Boulevard,
    Sofia 1309,
    BULGARIA

    zozefine

    15 octobre 2010 at 23 h 48 min

  8. […] Je vous avais aussi parlé de la joyeuse ambiance qui règne désormais en Bulgarie… […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :