LES VREGENS

tondre l’oeuf grec

with 2 comments

veinards, va ! dans votre malheur, vous n’avez pas à vous farcir en plus la visite intempestive du FMI, de la BCE et de l’UE qui viennent fouiller dans la tire-lire des gamins pour encore prendre quelques piécettes. nous, si !! j’ai traduit un article dans Eleftherotipia (pasok), un article économique je précise. alors dans une sorte de captatio benevolentiae, et pour m’excuser à l’avance : je parle mal grec, j’ai pas les « éléments de langage » (je gerbe dès que j’entends cette expression, mais bon, en l’occurrence ça décrit bien le problème) en économie pour connaître vraiment les équivalents en français, c’est fait très vite (genre escargot pressé), et ça vaut ce que ça vaut. en gros, la troïka est arrivée pour demander un autre gros paquet de mesures terrific en plus des autres avant de lâcher les 9 milliards d’euros, et si ça passe (papandréou se sent plus depuis les dernières élections), ben vous saurez à l’avance pourquoi ça pète du côté de l’ellade ensoleillée.

http://www.enet.gr/?i=news.el.oikonomia&id=222476

Elefthrotipia (PASOK) du 11/11/10 – Eleni Kostarelou

Pour les salaires, les services publics, les hôpitaux, le mur des 6 milliards.

La troïka a débarqué à Athènes avec un paquet explosif de mesures, pour couvrir un écart d’environ 6 milliards d’euros pour le déficit révisé de 2009 et l’échec des recettes et dépenses pour le budget 2010.

Le déficit révisé de 2009 semble se transformer en pire cauchemar pour l’équipe économique au gouvernement. Les derniers rapports parlent d’un déficit de 15,4% pour 2009 au lieu des 13,6% du Mémorandum. Et comme l’estiment des responsables au ministère des Finances, cette évolution pourrait encore « gonfler » le déficit de cette année à 9,9%, c’est-à-dire 5,5% plus bas que l’an passé.

Un Mémorandum plus dur.

Des responsables du ministère de l’Economie parlent déjà d’une « révision » du Mémorandum qui comprendrait un nouveau paquet de mesures, avec focalisation sur les points suivants :

1-    réduction drastique des coûts dans les services publics, qui dépassera 2 milliards d’euros. Et parce que la majeure partie des coûts est couverte par la masse salariale, comme l’a déjà relevé plusieurs fois le gouvernement, la baisse des salaires semble inévitable, baisse accompagnée d’une suppression ou d’une fusion des agences et des organismes.

2-    réduction des salaires dans le secteur public par le Salaire Unique. Les projets que cela laisse entrevoir parlent d’une réduction de la rémunération globale via l’intégration des primes et des allocations, alors qu’on porte un coup fatal à la rémunération des heures supplémentaires.

3-    réduction drastique des coûts hospitaliers par la limitation des frais médicaux, qui pourrait dépasser les 1,5 millards en 2011.

4-    300 millions d’euros à ajouter à la coupure de 300-400 millions d’euros pour les dépenses de fonctionnement.

5-    l’Education Primaire et Secondaire (ΠΔΕ) va recevoir un nouveau coup. En plus des 3,1 milliards de coupure cette année, on supprimera encore environ 300 millions, avec pour résultat de passer de 8,7 milliards à 9 milliards d’euros. Les coupures dans l’Education Primaire et Secondaire seront maintenues également en 2011, environ 400 millions d’euros, avec comme objectif une diminution de 8,3-8,4 milliards d’euros.

6-    les impôts ne sont pas absents du paquet de mesures, qui concernera une augmentation du taux de base de la TVA (ΦΠΑ) de 12-13%, avec une taxe supplémentaire sur les produits de luxe à 23%, de l’alimentation à 6-6,5%, de même les taxes à la consommation (ΕΦΚ) sur les cigarettes et les boissons. Il n’est pas exclu que l’indexation des taxes sur le prix de l’essence arrive avant la date prévue par l’ancien programme au printemps 2011. Il n’est pas non plus exclu que le Mémorandum « révisé » soit même accompagné d’un prolongement de validité l’année prochaine.

Evaluation du déficit en regard de la révision du PIB (ΑΕΠ).

On estime qu’étant donné la révision du PIB de cette année, le déficit passera à 34,3 milliards d’euros, et qu’il est d’environ 3,5 milliards plus élevé que dans l’objectif initial de 30,9 milliards.

Faillite de 2,5 milliards cette année.

A ces 3,5 milliards viennent s’ajouter une « faillite » de 2,5 milliards au budget de cette année, ce qui a intensifié les inquiétudes de l’état-major économique, car après le retard des recettes, on constate également un dépassement des dépenses. En tout cas, les éléments d’hier annoncés par le ministère de l’Economie confirment les pires prévisions :

  • le retard dans les recettes atteint 2 milliards d’euros, précisément 1’993 millions d’euros. Ces rentrées augmentent au rythme de 3,7% au lieu de l’objectif annuel de 8,7%, avec un taux d’augmentation tel qu’il s’élèvera à 1’475 millions alors qu’il faudrait qu’il s’élève à 3’468 millions d’euros. Une reprise : représentée par les rentrées de la TVA, lesquelles en octobre ont augmenté de 15%, alors que les 10 mois précédents, elles se limitaient à 4,4%.
  • la plus grande préoccupation concerne le dépassement des dépenses de 460 millions d’euros, qui ont été diminuées de 7% au lieu des 7,7% visés, c’est-à-dire de 4’025 millions au lieu des 4’485 millions de diminution qu’il aurait fallu atteindre.
  • la réduction du déficit, lequel se chiffre à 30% au lieu des 32% visés conformément au Programme et s’établit à 17’405 millions. L’état-major économique s’attend à 700 millions de rentrées de bouclement d’exercice, 1 milliard d’euros de droits de circulation et 1 milliard d’impôts sur les grands domaines fonciers.
  • avec une différence de 6 milliards, qui est déjà connue des membres techniques de la troïka, lesquels « épluchent » les chiffres de l’économie grecque depuis lundi (parallèlement aux représentants de l’agence internationale de notations Fitch, qui se sont réunis hier avec le ministre de l’Economie), il est vrai que Servaas Devoose (Commission Européenne), Poul Thomsen (FMI) (ΔΝΤ), et Klaus Masuch (BCE) (ΕΚΤ) ne viennent pas avec les meilleures dispositions et ne donneront pas cette fois si facilement le « OK » à l’octroi de la 3ème tranche de 9 milliards d’euros.
  • ces derniers développements en pleine période électorale ont intensifié la « guerre » entre gouvernement et opposition.

Après les déclarations du porte parole de la Nouvelle Démocratie (Ν.Δ.) Panos Panaghiotopoulou concernant un « agenda caché du PASOK (ΠΑΣΟΚ) après les élections », le porte parole du gouvernement Ghiorgos Petalotis a déclaré hier au soir : «  Nous les informons qu’il y a autant d’agenda caché qu’il y a de proposition de la N.D. pour une autre politique économique ou pour sortir de  la crise, c’est-à-dire qu’il n’y en a pas. »

PS de la trad : nous aurez noté ce concept suave du Salaire Unique pour les fonctionnaires. j’ai pas inventé…

Publicités

Written by zozefine

11 novembre 2010 à 17 h 14 min

Publié dans Non classé

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. A mon avis, ce programme nous pend au nez en France… sauf qu’il ne sera jamais annoncé aussi clairement !
    Toujours les mêmes qui paient avec cette satanée TVA !
    J’ose espérer que les richissimes de Larissa, qui roulent en Hummer et autres « 4×4 » finiront par payer des impôts !
    Sinon, l’Europe, elle est où face aux grandes puissances économiques qui sont réunies à Seoul ? On a le p’tit nabot qui va rouler des mécaniques en tant que chefàplumes, mais où est la politique européenne face aux géants qui vont nous piétiner ?

    clomani

    11 novembre 2010 at 18 h 19 min

    • Depuis le TCE, contre lequel une majorité d’européens ont voté, enfin, quand on leur a demandé leur avis, ce qui n’a pas été le cas partout, l’Europe est ultralibérale… Trichet, Lamy et Strauss-Kahn en maîtres du monde. Les pauvres n’ont qu’à crever, pour les actionnaires des multinationales, ça va bien merci…

      Gavroche

      11 novembre 2010 at 19 h 02 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :