LES VREGENS

« Qu’ils s’en aillent tous ! » … et qu’une espérance populaire prenne toute la place !

with 5 comments

Ah crénom de nom ! ce qu’elles font du bien au moral ces quelques 140 pages que nous adresse Jean-Luc Mélenchon. Il paraît que les ventes marchent bien, tant mieux ! C’est de bonne augure pour l’avenir proche. Et si mon billet ne sert à rien d’autre qu’à me faire plaisir à moi-même, c’est encore mieux !

Voici donc quelques lignes de réaction pour les rares lecteurs (j’allais écrire « attardés » mais ça risque d’être mal interprété) qui ne se seraient pas encore offert (ou fait offrir) ce petit bijou d’optimisme,  mâtiné de douce utopie, écrit d’une plume alerte, accessible, précise, documentée, sans esprit particulièrement polémique mais avant tout soucieux d’une analyse des faits sans complaisance. L’auteur prévient son lecteur : il ne s’agit pas d’un programme de gouvernement ou d’un catalogue de promesses électorales ; d’ailleurs, pour les propositions concrètes, c’est plutôt par là. Il s’agit d’un « croquis », de l’esquisse d’un monde possible, puisqu’à l’évidence, celui dans lequel nous vivons désormais est devenu impossible à vivre pour trop de gens. Un monde plus juste, plus humain, où l’intelligence, la créativité, la générosité et la solidarité seraient impérativement au bénéfice de tous, autrement dit, au service de l’intérêt général.

Bien entendu, en si peu de pages, JLM ne peut que survoler la question. Un croquis, a-t-il dit, comme on suggère un paysage ou un visage en quelques traits de crayon. Cinq chapitres et une conclusion en forme d’invitation. Mais d’abord le titre. « Qu’ils s’en aillent tous ! » pourquoi utiliser une formule aussi brutale et définitive ? C’est déjà une première réponse au « Casse-toi pov’con ! » de celui qui mène la danse, à défaut de véritable présidence. A l’instar de ces autocollants qui ont fleuri dans les manifs ces derniers temps, imaginons les rues de France, les murs, ainsi que nos concitoyens, ornés, décorés d’une affichette déclarant « Qu’ils s’en aillent tous ! »… aux abords de 2012 ! Peut-on rêver, espérer, plus cinglant retour à l’envoyeur, qui aboyait il y a 2 ans l’équivalent d’un « Circulez, y a rien à voir ! » tel un flic gérant la circulation d’une pensée aussi unique qu’arrogante ?

Mais ce rêve ne peut devenir réalité qu’à la condition d’une refondation républicaine. C’est l’objet du premier chapitre. L’urgence d’une révolution citoyenne qui réinstalle la république sur son socle : l’autorité légitime du Peuple. Autrement dit, une authentique démocratie. Rien de moins ! Alors, et seulement alors, il sera possible de s’attaquer à des chantiers aussi importants que vastes et décisifs : un autre partage des richesses ( chapitre II) ; une autre Europe, sans traité de Lisbonne (chapitre III) ; une autre politique écologique, sans capitalisme vert (chapitre IV) ; une autre paix mondiale (chapitre V).

Les trois pages de conclusion s’intitulent « C’est possible ! » comme une invitation à monter dans le train de l’espoir. Jean-Luc Mélenchon, acteur politique engagé, homme de convictions, mais aussi observateur attentif de notre temps, a bien capté cette tendance, tellement moderne, au déclinisme et au défaitisme ambiant : « la mondialisation est aux ordres des marchés ! C’est ainsi, on n’y peut rien… Que faire, sinon adapter le monde aux exigences des possédants ! » JLM nous propose d’inverser les turbines de ce Titanic qui nous mène aux abîmes ! Congédions l’équipage, son commandant de bord et ses lieutenants, et prenons les commandes du navire. Cap au large pour des rêves aux horizons nouveaux ! Vite, la révolution citoyenne !

***************************************

cadeau bonus : une itw du sociologue Serge Paugam à propos de la pauvreté en France.

Publicités

Written by Juléjim

29 novembre 2010 à 17 h 43 min

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. A part Schneidermann que Méluche révulse (probablement par pur esprit de caste), et les UMPistes acharnés, qui pourrait résister à l’argumentaire de Mélenchon ?
    Je n’ai pas lu son bouquin mais j’ai distribué ses tracts… je l’ai écouté.
    Il a raison de nous dire que c’est possible… J’ai juste peur qu’il ne conclue des alliances avec le PS après le 1er tour ! L’essentiel étant qu’il ait énormément de voix dès le 1er tour pour pouvoir faire chier ces tarés de socialos !

    clomani

    29 novembre 2010 at 18 h 26 min

    • « L’essentiel étant qu’il ait énormément de voix dès le 1er tour pour pouvoir faire chier ces tarés de socialos ! »
      ***********************************
      Ouais, déjà ça ce serait bien et aussi que la majeure partie des voix EELV se regroupent avec le Front de Gauche pour mettre le PS le plus possible en minorité.Sans oublier le report des voix de la gauche radicale (NPA, LO, POI..) Ça peut changer la donne de façon significative. Mais on n’y est pas …

      julesansjim

      29 novembre 2010 at 21 h 21 min

  2. Jules, tu es mon frère… ;-))

    Je suis en train de lire « la grande régression », de Jacques Généreux, je vous en ferai un résumé très bientôt !

    QU’ILS S’EN AILLENT TOUS !
    Et vous savez quoi, on va le leur mettre, notre coup de pied au cul !

    Gavroche

    29 novembre 2010 at 18 h 31 min

  3. En tant qu’attardé, je te remercie pour ce bref exposé, Jules. ;o)

    superpowwow

    29 novembre 2010 at 21 h 25 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :