LES VREGENS

Billet de Noël

with 25 comments

Noël 2010.

Dix ans déjà.

En 1975, j’avais dix ans. Quand on imaginait l’an 2000, dans vingt-cinq ans – une éternité- , pfiouuu, on se voyait en combinaison brillante, volant dans des petits engins qui ne ressemblaient à rien, mangeant des pilules au dîner dans des mégalopoles verdoyantes, ouais ben tiens bien sûr.

Noël 2010.

On est toujours au sol, on n’a pas décollé, vraiment pas, ça broute, pire, trois centimètres de neige et on ne peut plus bouger. Le progrès sûrement.

Dans tout malheur il y a un bien qui naît.

On croyait évoluer, on croyait s’envoler, on croyait s’élever, mais nos idéaux de paix, de justice et de bonheur se sont évanouis, enfin non, ils sont toujours là, mais ils ne se sont pas révélés ni accomplis, dilués dans un maelstrom infernal où tout est dédié à la vitesse, à la consommation, au pognon, à la compétition, au haut débit.

Un monde de méga-bites, où Rocco Siffredi serait roi.

Effectivement, c’est le haut débit. Tous les robinets sont ouverts en grand.  La stratégie de l’inondation. Les vannes sont grandes ouvertes pour l’accès à tous de tout, tout le temps, sans limite. Dans tout mécanisme impliquant un débit, on a prévu, par mesure de sécurité, un moyen de fermer les vannes, pour ne pas rendre les choses incontrôlables, arrivé un certain moment. La régulation est une notion simple et de bon sens. Sauf dans le cas qui nous occupe. Qui nous préoccupe, même. Au contraire, chaque jour qui passe, on ouvre toujours plus le robinet, sans fin, sans se demander, tant que ça tient, ça tient. Faut vraiment avoir confiance dans les plombiers polonais.

Trente-cinq ans après l’année 1975, je n’ai pas de combinaison brillante, je n’ai pas d’engin volant, je ne mange pas de pilules bleues. Aux reflets irisés. Oui c’est plus joli. Je sais pas vous.

Au contraire, je suis bien les pieds sur terre, c’est solide, ce n’est pas mouvant, c’est mon socle de base.  Et pas besoin de GPS, je sais où je suis, je sais où je vais, et au besoin je peux me situer avec des repères matériels, je suis loin d’être un con. Je n’ai pas de combinaison d’aluminium ou de polypropoxyphénolbutyl de styrène (au hasard) , non en fait, je suis mieux dans des vêtements de laine, de coton, qui tiennent chaud naturellement. Je ne mange pas de pilules vertes (pour changer), je suis plutôt accro aux légumes du jardin, aux petits plats traditionnels, élaborés par moi-même, et mitonnés dix-huit secondes au micro-ondes pleine puissance à 20 gigawatts. J’ai de l’attrait à faire brûler des bouts de bois pour nous chauffer, c’est con mais c’est beau, ça sent bon, c’est apaisant, j’ai moins d’appétence pour les barres d’uranium pour me chauffer, je l’avoue.

Je suis comme beaucoup, ce monde de fous m’a fait découvrir et redécouvrir des valeurs, un patrimoine, des idées, du temps, tout ce que j’aurais oublié dans ma combinaison dorée avec mes pilules jaunes en démarrant mon héli-scooter antigravitationnel le matin.

En un certain sens, je ne suis pas fâché qu’on en soit là, j’ai pris conscience, les gens prennent conscience, les masses deviennent conscientes. C’est long, mais c’est là. D’un malheur naît un bien disait ma grand-mère, on n’écoute jamais assez ma grand-mère.

Rien n’est jamais perdu, et il n’y a d’espoir perdu que pour ceux qui ne croient plus en rien. C’est de moi. Je viens de la trouver.

Voilà, et pour illustrer mon état d’esprit présent, une vidéo sur Ioutube valant mieux qu’un long discours articulé, je vous laisse découvrir le message. Pardon à tous ceux qui ont déjà vu cette vidéo ultra-médiatisée, mais imaginons qu’en notre sein nous hébergions un hibernatus qui viendrait de se réveiller:

Un joyeux Noël à tous, gardez ce que vous avez en tête, cultivez-le, prenez du plaisir, vivez bien.

Publicités

Written by superpowwow

22 décembre 2010 à 22 h 41 min

25 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Joli billet, tu es (encore) meilleur quand tu postes ici je trouve 😉

    alainbu

    23 décembre 2010 at 8 h 43 min

  2. Merci, Pow Wow… on te lit trop rarement ici… je sais, je peux aller sur ton blog mais je manque de temps…
    En tout cas la vidéo montre qu’à plusieurs, on est beaucoup plus puissants que seul contre des félins. Nos gens de pouvoir ne sont pas de grands fauves !
    Mais bon, comme je suis du signe du buffle, je me suis sentie moins seule, concernée et plus « battante ».

    clomani

    23 décembre 2010 at 9 h 30 min

  3. élaguer, simplifier, calmer le jeu et toujours se diriger vers la petite lumière qui palpite tout au fond du coeur, quels que soient autour les affreux cyclones ravageurs…

    mais tout ça ne dit pas dans quel état était ce jeune buffle… je la connaissais pas ta vidéo surmédiatisée, ça fait un peu argh au café clope du matin…

    zozefine

    23 décembre 2010 at 9 h 30 min

  4. Ouaipe, j’avais à peu près le même âge en 75 et je me disais: en l’an 2000, pfou, j’aurai passé 30 ans, je serai comme la maîtresse, avec des chaussures à talons, un sac à main… Et maintenant j’ai passé 40 et je porte toujours pas de chaussures à talons…
    Il y a 10 ans, vous vous rappelez le grand bug de l’an 2000 qui devait tout casser?

    Bon, ceci dit, Noël, j’ai du mal, le nouvel an je comprends qu’on s’arrête, qu’on regarde devant et derrière, mais Noël en fait, c’est quelque chose pour vouzôt?

    florence

    23 décembre 2010 at 9 h 40 min

  5. Ben moi, même si j’ai aimé le post de l’ami pow wow, effectivement trop rare ici, j’ai détesté cette vidéo…

    Les cons qu’on entend « Oh my god! » toutes les 3 secondes, comme si le dieu y était pour kek chose, hein, dans cette histoire.

    Et les bécasses qu’on entend rigoler… Grrrr…

    Sur que ces gens là ont rien compris au « message », à l’arrivée. Ils vont rentrer chez eux, et hop, direct chez Mac Do pour se remplir la panse avec du boeuf élevé en batterie… (Pauvre petit boeuf)

    Ils donneront p’têt une petite pièce aux pauvres, de plus en plus nombreux dans la rue, mais ils auront oublié en rentrant à la maison, et regarderont Fox News…

    Et surtout, les animaux ne sont pas les humains, c’est peut-être idiot, mais les lionnes affamées tuent pour manger. Pas pour remplir un coffre-fort.

    Merde à la fin.

    En bref, j’ai préféré le discours à la vidéo. Bon, j’suis grognon, et alors ? Les Noëls, ça me fout les boules. Voilà.

    Gavroche

    23 décembre 2010 at 10 h 44 min

    • par hasard, j’avais coupé le son, et mis un arioso bien mineur de cantate de bach… ça passait pas mieux, mais … en plus, tout le monde est mécontent : le crocodile, les lionnes, et le petit buffle qui va sûrement pas survivre à son écartèlement et aux morsures.
      je me rappelle un docu sur les lycaons. je la fais hyper courte, mais c’est une société matriarcale, et la femelle alpha est terrifiante pour les petits des femelles dominées. donc période de transhumance, on y va, et la femelle qui a eu son petit en dernier doit bien l’emmener. mais le petit est vraiment tout tout petit. et commence un chemin de croix pour ce petit et sa mère, des jours durant à marcher sous un soleil de plomb, le petit de plus en plus distancié, la mère qui fait des allers-retours entre son petit pour l’allaiter et le pousser et l’encourager et la meute menée à un train d’enfer par la femelle alpha. inutile de dire qu’on était tous en famille à sangloter en regardant cette agonie. et le petit qui avançait quand même, qui tombait, se relevait, boitait, si têtu, tellement envie de vivre …et puis la distance est devenue trop grande pour la mère qui faisait double de chemin, et elle n’est plus revenue. le petit a commencé à se laisser mourir. l’équipe de tournage qui faisait aussi les allers-retours. a commencé à filmer la mort du petit.

      en principe, dans le grand livre des règles du film documentaire, la règle d’or c’est de ne jamais intervenir, la nature est la nature, cruelle, faut bien que le système social des bêtes filmées soit respecté, etc. bref, rien que des conneries.

      et l’équipe a pas supporté de regarder mourir ce petit lycaon. d’un seul coup d’un seul, ils ont pas eu besoin de se conciliabuler, et ils se sont précipités pour le recueillir et le soigner. quand trop c’est trop, alors c’est trop. ils l’ont gardé assez longtemps pour qu’il grandisse un peu, et, après plusieurs jours de soins, ils l’ont relâché tout ragaillardi derrière la meute. bon, un peu merdeux, c’était contre les règles, et en plus ils savaient pas si le petit allait pas se faire tuer par la femelle alpha, mais non,
      TOUT A BIEN FINI !!!!!!!!!!!!!!
      je vous dis pas les pleurs d’émotion de la famille sur son divan, et les envois de bénédiction ad aeternam pour l’équipe…

      conclusion : quand mes chats me ramènent quoique ce soit d’encore vivant dans la maison, ou si je peux agir dehors, j’interviens : dans le fond JE suis la femelle alpha de la meute, et les chats sont pas supposé penser que je relâche en cachette … c’est peut-être moi qui ai la priorité sur la bouffe…

      zozefine

      23 décembre 2010 at 11 h 08 min

  6. En 75 je voulais faire rock-star comme métier, j’avais fait une bédé qui racontait mon histoire et qui finissait par une image de cimetière où l’on pouvait lire que j’étais mort à 32 ans (car toute rock-star qui se respecte se doit de mourir jeune)donc cinq ans avant l’an 2000.

    alainbu

    23 décembre 2010 at 10 h 55 min

    • et tu te voyais louper l’an 2000 ???
      bon, en tout cas, heureusement pour tout le monde, t’avais tout faux !!!

      zozefine

      23 décembre 2010 at 11 h 14 min

  7. « En 1975, j’avais dix ans. »

    ***************************
    Pow wow et Flo, j’aurais pu vous avoir comme élèves dans ma classe de CP dites donc 😉

    « La régulation est une notion simple et de bon sens. Sauf dans le cas qui nous occupe.  »

    *****************************
    En fait, ceux qui trouvent plus « intéressant » de concevoir l’économie et la finance comme une interminable partie de dés ont rajouté le préfixe « dé » devant le mot « régulation ». Quand ils dérégulent ils jouent aux dés, avec nos vies. Sympas les mecs !

    *****************************
    Cette vidéo illustre bien, en effet, le fameux adage « l’union fait la force ». Sauf que là, ce sont d’abord les lionnes, puis les buffles qui le mettent en oeuvre. Et nous, pauvres humains, on n’est pas capable d’en faire le dixième, pour sauver le monde, et éventuellement notre peau… Auraient-on un QI d’huître ? Qui a dit « même pas ! » ?

    julesansjim

    23 décembre 2010 at 11 h 46 min

    • « Pow wow et Flo, j’aurais pu vous avoir comme élèves dans ma classe de CP dites donc »
      merci pour l’info frangin (comme quoi Pow wow et Flo étaient encore au cp à 10 ans)
      😉

      alainbu

      23 décembre 2010 at 12 h 23 min

      • Ben vu le résultat aujourd’hui, est-ce bien étonnant ?

        Bon, je sors…;-)

        J’ai dix ans, je sais que c’est pas vrai, si tu m’crois pas, t’voir ta gueule à la récré…

        Gavroche

        23 décembre 2010 at 12 h 27 min

      • Oh là là, fallait apprendre à compter en plus de lire? On m’avait pas prévenue!
        Bon alors, Noël 1975, en fait j’avais tout juste 8 ans! Mince c’est l’âge qu’a maintenant mon plus jeune…

        florence

        23 décembre 2010 at 12 h 35 min

  8. Moi, a noel 75, j’y étais au CP, mais mon instit’ s’appelait mademoiselle Pichon et elle nous tapait a coup de règle sur les doigts.
    A noël, on avait des cigarettes en chocolat. L’ été d’ avant, en vacances chez ma grand-mère, un jeune voisin m’ avait dévoilé le secret du père noël, alors j’ avais fouillé la maison pour trouver les cadeaux mais bizarrement, je ne me souviens pas de ce que j’ avais eu.
    De ça non plus.
    Cette impression de planer, d’ être dans un état second m’a tenue longtemps, jusqu’a ma rencontre avec un “oculiste “, comme on disait chez moi.

    lenombrildupeuple

    23 décembre 2010 at 22 h 54 min

  9. « Moi, a noel 75, j’y étais au CP, mais mon instit’ s’appelait mademoiselle Pichon et elle nous tapait a coup de règle sur les doigts. »

    ********************************
    Et oui, c’est le tarif syndical quand on confond le « ou » avec le « on », entre autre…
    N’oubliez pas que dans « méthode syllabique » il y a … « bique » et ça, c’est la marque de fabrique de l’instite. Les élèves eux, sont des chèvres. Ne pas confondre : ils bêêêê…à bas (la maîtresse).

    🙂

    julesansjim

    24 décembre 2010 at 15 h 27 min

  10. Si j’comprends bien, la maîtresse à Nombril, ci la bique… ? 😉

    Gavroche

    24 décembre 2010 at 15 h 41 min

    • Bah oui, l’ispice de mistresse là ci la vré bique di la pidagogie, césur !

      Et les pitis zenfants cé les moutons ou les chèvres, vouala ! ci comme ça qui ça s’passe madame !

      Bê bê bê bê !

      Et après quand i sont grandis i votent tous sarkozy ! bah oui ! forcément !
      Hein Mon nombril que tu votes sarkozy ?
      ?!?!?§*^/!ù?!!!!???!!!
      Ah ! tu vois que j’ai raison !
      😉

      julesansjim

      24 décembre 2010 at 16 h 07 min

      • J’ai une charade mais elle est inracontable par écrit c’est con mais j’ai quand même envie d’essayer.
        Mon premier est un accessoire de luminaire,
        mon second est un département français situé en Lorraine,
        mon troisième est un vêtement
        et mon tout est un arabe qui drague une française.
        Voilà je reviendrai peut-être dire la soluce si j’y pense mais vous allez rien comprendre 😉

        alainbu

        24 décembre 2010 at 17 h 46 min

  11. alain, ça doit être très mauvais…

    pour le luminaire… douille ? ampoule ? interrupteur ? fusible ? tube ?
    bon, je suppose qu’il y a MOSELLE dedans.
    pour le vêtement… chaussette ? slip ? survêtement bien chaud ? gants fourrés ? chasuble ?

    je donne ma langue à mes chats………. AÏE

    zozefine

    25 décembre 2010 at 9 h 27 min

  12. mon premier….abat-jour

    randal

    25 décembre 2010 at 18 h 37 min

  13. ouaiiiis !
    abat-jour, moselle….
    ensuite ?
    poncho péruvien en pashmina népalais ? pyjama en pilou ?
    tchador ? pull over tricoté main par des marins irlandais ? passe-montagne ? cagoule ? chapeau ?

    HHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

    trouvé !

    tunique !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    moi, plus ils sont mauvais plus ils sont bons, ça me fait rire très très très bêtement

    zozefine

    25 décembre 2010 at 19 h 07 min

  14. C’est du bô. Moi j’ai une devinette, mais j’ose pas …. C’est en arabe aussi … pi elle est connue. Tant pis, je me lance, c’est comment qu’on dit en arabe la position 69 ? ya rien à gagner. 🙂

    En plus j’étais persuadée d’être venu poster sous mon pow wow. Chépu skej’fé.

    Super ton texte pow, tu m’as enlevé une illusion sur le Père Noël, tant pis hein.

    bysonne

    25 décembre 2010 at 21 h 01 min

    • Un truc bien dégueu genre « matouftatouf »…

      Bravo, Bysonne… décidément ce blog est foutraque. Au sens propre, non sale… 😉

      Gavroche

      25 décembre 2010 at 21 h 41 min

  15. une chipolata et une omelette baveuse ?

    zozefine

    25 décembre 2010 at 21 h 08 min

  16. Merci à tous pour vos mots gentils et même pour vos blagues pourries. ;o)

    superpowwow

    28 décembre 2010 at 22 h 11 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :