LES VREGENS

et hop ! pour les vré-z-enfants…

with 21 comments

un petit conte de Noel, en-chanté

une rareté du célèbre DIM DAM DOM
une réalisation de Pierre Philippe
tous les rôles, et la chanson : évidemment Jacques Dutronc
d’après une histoire de Fred (et les dessins et bulles)
Tout ça à la bonne franquette…

Publicités

Written by randal

25 décembre 2010 à 12 h 28 min

21 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. merci, merci randal !

    putain la beauté du mec…
    j’adore dutronc, sa vie, ses oeuvres, sa gueule et ce qu’il est devenu (et encore un qui a des 10aines de chats… mais bon, lui il peut les nourrir au poulet rôti… ou alors c’était de la provoc’, avec lui on sait jamais, c’est ça qui est chouette)
    un instant, la bd c’est des dessins de fred, non ?
    quelle émission c’était dim dam dom
    et aussi celle d’averty, les raisins verts
    et le petit conservatoire de la chanson
    et toutes ces choses
    et claude barma
    et belphégor

    pff, déprimant 2010 télévisuel, si on se rappelle la dinguerie des années folles

    zozefine

    25 décembre 2010 at 12 h 37 min

  2. ben oui, c’est des dessins de Fred… alors on lit pas les légendes..? gnaf gnaf !

    randal

    25 décembre 2010 at 12 h 45 min


  3. ben j’ai surtout écouté le conte et un peu regardé les zimages….
    je suis pas un vré-zenfant…

    zozefine

    25 décembre 2010 at 12 h 53 min

    • Si fait…
      Incidemment Fred, Gotlib, étaient des amis-fans de la yacoub company (alias Malicorne). ils font même les choeurs sur certains morceaux de « balançoire en feu » dont les textes sont de Roda-Gil…Mais l’ ami proche de Yacoub, c’est Comès, merveilleux dessinateur…
      silence de comès

      randal

      25 décembre 2010 at 15 h 01 min

      • c’est génial quand même la bd…. c’est vraiment un art visuel spécial, ça raconte des histoires comme le ciné serait incapable de faire.

        bon, et puis allez là http://www.musicme.com/Malicorne/albums/Vox-3300621919024.html écouter la complainte du coureur des bois, c’est de circonstance, et c’est simplement génial (et si on peut, se l’écouter à pleins tubes, debout en regardant la neige tomber de nuit – rituel familial, je vous en garantis l’effet sur les glandes lacrymales !!!)

        et je suis une fan complètement fanatique, 2 autres d’urgence ici http://www.musicme.com/Malicorne/albums/Legende-(Deuxieme-Epoque:-1978-1981)-7948817810272.html, la conduite et jean des loups, toujours à tue tête…

        et tout le reste… pauvres choux, les disques à 9,99 euros… ça fait mal aux seins, merde

        zozefine

        25 décembre 2010 at 19 h 18 min

  4. ben dis-moi, ma zozefine, quel enthousiasme!
    je te conseille la vidéo (que j’ai tout fait moi-même…) là :

    c’est même pas moi qui l’ai mise en ligne, car elle est sur le double CD du concert de Quimper. Il y a dedans « la complainte » et un son à tomber…
    Un jour il faudra bien que je finisse l’intégrale du concert…

    randal

    25 décembre 2010 at 23 h 45 min

  5. génial ! merci, tu nous tiens au courant hein 😉

    alainbu

    26 décembre 2010 at 6 h 40 min

    • ah, randal, ce bout de complainte, mon dieu, cette complainte…, le son complètement fou et mystérieux du uilleann pipe, ces belles bouilles, le basson et ce son tellement doux et confortable, la voix de yacoub, tout ça, ça y est, je me retrouve en larmes devant mon écran dès le réveil… elle est magnifique ta vidéo, je vais transférer tout ça à mon frérot dans son alpe, lui foutre une nostalgie du lot à le faire chialer lui aussi, j’en suis sûre…

      ps: c’est qui jean-pierre ?

      pps : je suis assez d’accord avec un commentaire sur YT, je copie colle :
      A part Gabriel et quelques clins d’oeil, il n’y a pas grand monde de Malicorne là dedans tout de même… (Marie Yacoub, Hughes de Courson et Laurent Vercambre sont les trois autres de Malicorne…) … ah, je reste très très accro à malicorne …
      ppps : et basiquement, très bêtement, je n’aime pas le…. piano !! ben non. j’aime les grrrands concertos bien sûr, et schubert, chopin, etc., mais je trouve que dans un groupe comme celui-ci, le timbre du piano « écrase » les sonorités très subtiles des autres binious, je trouve que ça s’associe aussi peu qu’une salade d’oranges avec un grand vin.
      PPPPS : çA ME FAIT MAL QUE LA COMPLAINTE SOIT à VENDRE SUR INTERNET POUR 0,98 EURO, CARRéMENT MAL….

      zozefine

      26 décembre 2010 at 9 h 18 min

      • et moi, absolument pas d’accord…
        Ce commentaire vient de quelqu’un qui ne sait pas que Yacoub ne perpétue pas Malicorne. Il sait bien que ça lui colle à la peau depuis…1981 !
        Il le dit bien, en chanson, dans « je vois venir » :
        je me méfie des nostalgies
        des remords à venir
        j’attends je vois venir
        Il ajoute ceci, en commentaire :
        j’ai choisi ce titre pour l’album en raison des notions de patience et de vigilance qu’il évoque
        celles-ci correspondent assez bien à certaines préoccupations liées à la situation actuelle de nombreux artistes de ce pays
        le contexte politique et social a récemment placé ceux-ci dans une position extrême de précarité et les contraint à réagir
        j’ai choisi de continuer à exercer mon métier dans les règles mentales [morales ?] et artistiques qui sont les miennes depuis plus de 30 ans.
        c’est ainsi que je tente aujourd’hui de me détacher du «métier» et de supprimer autant qu’il est possible les intermédiaires, producteurs, maisons de disques, éditeurs qui de plus en plus [et malgré eux, je l’espère] font le jeu de cette politique
        c’est dans ce but que nous avons crée le roseau, modeste label qui nous permettra de garder un contrôle total sur nos efforts artistiques et économiques… j’attends, je vois venir…
        ronan le bars a admirablement interprété cette idée de patience prudente dans son lumineux solo de uillean pipe

        Comme on peut le constater, acheter un morceau en ligne à 1€ quand c’est une major, au moins 40% lui revient. Quand c’est l’artiste qui se produit lui-même, on lui donne les moyens de continuer son art (et du coup, notre plaisir, notre bonheur parfois).
        Pour en finir, Malicorne, qui n’a jamais été un groupe folklorique, mais une création et ré-interprétation à partir d’un riche patrimoine, fut un moment musical de la scène des années 70 (et quelle époque !). A partir de « bel » les albums solo de Gabriel comportent de pures merveilles, égales en qualité au phénomène Malicorne.
        p.s.
        j’ai remastérisé tous les CD édités par « le roseau », que Gabriel avait repassé avant avec un magicien de « protools » (le grand outil de mixage numérique). Je ne vous dis pas l’exigence et la méticulosité du Gab…
        le lien du site :
        http://www.gabrielyacoub.com/

        enfin, je te prépare vite quelques douceurs à écouter auprès des flots bleus…

        randal

        26 décembre 2010 at 12 h 23 min

  6. qu’esse tu veux, moi ma nostalgie, c’est malicorne, avec tout ce que ça me rappelle de souvenirs absolument merveilleux, lacrymaux, à tue-tête, et le plus souvent devant un feu de bois avec un grand verre de rouge à la main !
    à part ça, je suis pas chien, tant mieux si ça lui ramène du fric, j’ai acheté justement le luneux et la complainte, même si je les ai en cd, pour les mettre dans mon texte sur la musique modale. HUGH !
    yeahhhhh, des douceurs des douceurs des douceurs !

    zozefine

    26 décembre 2010 at 13 h 33 min

  7. Merci Randal pour ces 10mn de pur bonheur. Avec ou sans Malicorne, Gabriel est une personnalité bouleversante tellement son authenticité est totale. Paradoxalement, moi le bourdon ça me met en joie et le son du « pipe » vient titiller mes gènes celtiques de bretonnant salé.

    Tes images sont superbes.

    julesansjim

    26 décembre 2010 at 15 h 23 min

    • Pareil itou, merci Randal!

      Pareil itou Jules, Malicorne, le « pipe » titillent aussi mes gènes celtiques de demi-bretonnant salé, nan j’ai pas copié!

      Allez, chouchenn pour tout l’monde, bande de soiffards! ;o)

      superpowwow

      28 décembre 2010 at 21 h 59 min

  8. j’ai oublié de parler de Jean-Pierre (Arnoux).Batteur venu sur la fin de Malicorne qui n’en avait pas à l’origine, il est devenu, en dehors de ses qualités de musicien, l’ami indispensable de la « famille » Yacoub. Discret, assez taiseux, fort comme un rocher. La saloperie de maladie l’a fauché trop tôt. On le voit bien dans le « Biko » du dernier Malicorne au festival de Dranouter, là :

    au fait, c’est moi « joueur de flutiau »

    randal

    26 décembre 2010 at 18 h 08 min

  9. Eh bien moi ça m’a remémoré toutes ces fabuleuses émissions de J.C. Averty… qui mélangeait animations-chansons-jeux d’ombres etc… et emmerdait le télespectateur gaulliste de l’époque !
    J’ai découvert le Dutronc ! P… qu’il était beau c’est vrai !
    Sinon, Malicorne, désolée, j’ai fait impasse totale… c’était l’époque où je n’écoutais pas la radio et n’avais pas la téloche…

    clomani

    26 décembre 2010 at 19 h 59 min

    • c’était les raisins verts justement.
      quant à malicorne, totalement – à ma connaissance – en dehors des circuits médias audio ou visuo : le pur bouche à oreille du genre « écoute ça » et cric cric le vynile. mais tu as écouté les 2 chansons que j’ai mises sur le post suivant sur la musique modale ? le luneux et la complainte ? bon, c’est 2 a capella, pour donner un exemple de ce que je raconte, mais il y a des dizaines d’autres, avec instruments tous plus fabulous les uns que les autres, et même (et ça ça faisait scandale dans le petit monde des « trad » très très trad., sac au dos poil aux pattes), des instruments électrifiés, ô blasphème.

      zozefine

      27 décembre 2010 at 8 h 26 min

      • et c’est bien ce que j’ai dit plus haut : Malicorne est un projet original, rien à voir avec le « trad », ou alors on range Dylan dans la « country » ! Bien qu’ayant été l’un des guitaristes de Stivell (avec Dan Ar Bras), Gabriel, par exemple, déteste la musique de Tri yann. Se retrouver dans des festivals au milieu de danseurs villageois, bourrées et claque-galoches, le mettait au supplice. Les instruments modernes étaient un choix esthétique qui sublimaient les textes originaux et souvent les mélodies, justement « le luneux » : clavier électrique par Hugues, signant l’arrangement, le dulcimer électrifié de Marie repris en écho multiple (comme on le fait aujourd’hui encore pour le « dub »), tout ça donne, par la voix sans artifice de Marie, ce côté…spectral.
        Et voilà la recette d’une belle ancienne complainte devenue, peut-être, la plus belle chanson « surréaliste »…

        randal

        27 décembre 2010 at 11 h 45 min

  10. Comment ai-je pu passer à côté de Gabriel Yacoub ? (déjà sur les VREGENS, j’ai 2 jours de retard) !!!!
    Oh que j’aime ça, que j’aime cette musique, merci Randal.

    clomani

    26 décembre 2010 at 20 h 07 min

  11. Moi mon lien plus perso avec Malicorne, outre leur musique, vient du fait que lorsque je chantais dans un groupe pop’rock au début des 70’s, nous avions loué une fermette pour répéter dans la campagne sarthoise à quelques km d’une petite commune : Malicorne sur Sarthe.une fermette sarthoise

    julesansjim

    26 décembre 2010 at 20 h 45 min

    • C’est le bon… car il y a plein de lieux nommés malicorne. Selon Gabriel, du temps de « Pierre de Grenoble », le groupe y aurait été bien reçu. Et le 2ème disque naquit sous ce nom, finalement bien adapté à leur projet. Et cette ferme ressemble à celle de Gabriel, dans le Berry.
      maison gab

      randal

      26 décembre 2010 at 23 h 06 min

      • et en tant que soeur de charpentier je dirais : ô putain con la charpente………..

        zozefine

        27 décembre 2010 at 8 h 28 min

      • Oh la la tu sais que tu me fiches un sacré coup en plein coeur là Randal !

        J’ignorais que le groupe avait joué à Malicorne. Il est possible que ce soit dans le cadre d’un festival. Il y a eu un gars qui a tenu longtemps un genre de club où il accueillait des groupes. Ça s’appelait « Le grenier d’Eugénie ». Mais je ne suis sûr de rien car c’était de dimensions très modestes.
        Encore merci pour cette précision très émouvante pour moi.

        julesansjim

        27 décembre 2010 at 21 h 13 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :