LES VREGENS

les vrais gens ?

with 25 comments

Guéret

 

Dans le matin rose et frais de Guéret, chef-lieu de la Creuse, marche une petite vieille. Elle va promener son chien, et son cor au pied, l’un la tire par la laisse, l’autre la fait grincer des dents. Elle traverse l’avenue de la Rodde, prudemment, et lentement. Elle traverse, mais elle a bien regardé, à gauche puis à droite puis de nouveau à gauche, retenant Toutou qui tire, le poids de son corps sur l’autre pied, celui sans cor. De l’autre côté, elle hésite : aller à droite vers l’avenue Gambetta, comme elle a fait hier, ou à gauche, vers l’impasse des Trois Amis, comme avant-hier. Devant, c’est un mur : il faut choisir. Un grand panneau de publicité annonce une voiture formidable à prix imbattable. Un autre des vacances de rêve sous les cocotiers pour par cher du tout. Toutou choisit, elle le suit. Ce matin est doux, et accueillant pour la promeneuse et son chien, la chaussure est plus contraignante pour le pied. Toutou fait pipi, on attend la fin de la cérémonie. Chien et vieille boitillant marchent le long du trottoir, direction l’impasse des Trois Amis. Un tilleul parfume l’air léger. En rentrant, elle se dira qu’elle a fait, aujourd’hui, une bonne promenade.

Publicités

Written by zozefine

8 janvier 2011 à 20 h 49 min

Publié dans Non classé

25 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Dans les couloirs de la maison médicalisée, Denise déambule. Hélène l’accompagne et André les suit, quelques mètres en arrière.
    « Nous sommes intimes » répète Denise, en parlant d’Hélène. Et c’est vrai qu’elles ne se quittent que rarement depuis qu’elles se sont trouvées. A propos d’André, elle ne dit rien, mais sa compagnie ne semble pas lui déplaire.
    « C’est ma chambre ici ? » demande Denise, chaque fois que sa fille la raccompagne, avant de partir. « C’est quand que tu me ramènes chez moi ? » demande Denise à chaque visite.
    « Lorsque tu seras guérie maman » répond sa fille, depuis bientôt un an. On ne guérit pas d’Alzheimer, on s’oublie peu à peu. C’est tout.

    julesansjim

    8 janvier 2011 at 21 h 24 min

    • oui
      encore encore encore
      des autres
      plein
      merci julesansjim (ps : j’ai 2 chats, des frères, ils s’appellent zimézule et zulézim – en grec, dire de mecs qu’ils sont « frères » ça signifie qu’ils sont homos – rien à voir, juste pour s’émerveiller des manières de dire)

      zozefine

      8 janvier 2011 at 21 h 32 min

  2. Merci Zozephine.
    J’ai fait une jolie promenade moi aussi avec cette petite vieille.
    « Elle va promener son chien, et son cor au pied, l’un la tire par la laisse, l’autre la fait grincer des dents. » Juste et bon.

    trichocephallites

    9 janvier 2011 at 0 h 20 min

    • merci trichocephallites !!!! t’es qui toi ? moi c’est cigale grecque, en fait…

      zozefine

      9 janvier 2011 at 10 h 05 min

      • … anagramme..?

        randal

        9 janvier 2011 at 16 h 45 min

      • Ilcherchaitlestop était dur à lire.
        Chaotichellpriest était trop hard rock
        ShortPailletéchic était trop disco
        ThreeCatholicLips n’était pas assez laïc
        TheClitorisChapel aurait peut-être été sympa si j’avais été une héroïne de Despentes.
        Trichocephallites pourrait signifier « Inflammations du ver parasitaire à tête de cheveu » ce qui, vu mon coté poilu, parasitaire et enflammé, peut convenir.

        trichocephallites

        9 janvier 2011 at 17 h 28 min

  3. Moi, cette histoire m’a fait penser à « Rosa la rose », une nouvelle d’Andrea H.Japp (un de mes écrivains de polars préférés) extraite de « Contes d’amour et de rage ».

    Ou comment une grand-mère qu’a mal partout, comme toutes les autres petites vieilles, va défendre le précieux rosier qu’elle a planté devant sa porte. Elle qui vit dans une banlieue glauque, mais elle a « la conviction que la beauté, d’où qu’elle provienne, est irremplaçable, aussi fondamentale que l’air que l’on respire. »

    Sacrée Rosa, j’espère bien que je deviendrai comme elle, euh… dans pas si longtemps que ça, finalement.

    Gavroche

    9 janvier 2011 at 10 h 15 min

    • cette rosa-là ou madame rosa ??? ou les deux peut-être ? mais à guéret, ce que l’histoire ne dit pas, il y a un musée extraordinaire : pas grand-chose, essentiellement des legs, mais des sculptures gauloises, des papyrus égyptiens absolument fabuleux… et comme c’est un musée de poche, pour une hypermyope comme moi, la possibilité de s’approcher très très près des objets et les observer dans leurs détails

      zozefine

      9 janvier 2011 at 10 h 19 min

  4. Magnifique merci Zoze !
    Mais c’est pas un chien c’est un petit lézard géant non ? 😉
    http://www.spirou.com/auteurs/libon/jacques/00.html

    alainbu

    9 janvier 2011 at 10 h 36 min

    • ton lien sur la bd est parfaitement « dans le ton » et l’histoire pourrait se passer aussi à guéret !!!

      zozefine

      9 janvier 2011 at 10 h 42 min

    • Ah c’est malin… Moi qui suis une bientôt mémé, mais qui ai gardé une âme d’enfant, j’aurais quand même bien voulu connaitre la fin de l’histoire de ce lézard géant mais au cœur gros comme ça… (l’estomac aussi, on dirait) …

      Sauf ki fo s’abonner à Spirou… ;-((

      Bref, on saura jamais s’il a retrouvé sa mémé…
      Bouhhooooouuuuuu… Snif.

      Gavroche

      9 janvier 2011 at 14 h 33 min

  5. La vieille dame marchait dans la mer .
    Un jour , peut-être , elle remplirait ses poches de cailloux et elle avancerait jusqu’au bout de la vie … Quand elle le déciderait .
    Pour l’heure , elle marchait , l’eau aux chevilles , légère , portée par le sable mouillé rendu élastique par sa marche vive .
    La plage , à perte de vue , déserte et habitée , lui donnait envie d’avancer encore et encore , lavée de toutes les angoisses incontrôlables et injustifiées . Ses êtres chers sont libres , gourmands de la vie , équilibrés et fous , et responsables …
    Elle marchait et , bientôt la tendresse d’eux , les souvenirs joyeux lui relevaient la tête , sourire paisible accroché à la face du soleil ,- la vieillesse sereine de ne rien regretter , juste se réjouir des cadeaux reçus .

    monasourire

    9 janvier 2011 at 18 h 14 min

    • eh ben voilà, c’est le pied, je reçois au milluple ce que j’avais envoyé, merci en particulier à julesansjim et mona, chouette ping-pong, c’est tout exactement comme j’en avais envie, je vous aime, toutes et tous, et MÊME le ver phallique à trois têtes poilues !!! mais peut-être conviendrait-il mieux de vous nommer Théorie des Circuits Linéaires ou, plus globalement Transverse Carpal Ligament ?

      zozefine

      9 janvier 2011 at 18 h 56 min

      • Pourquoi ce MÊME en gros (je veux bien qu’on même tout petit).
        Et d’abord, le trichocéphale n’est pas un ver phallique, c’est un ver rond. La confusion vient peut-être de mes pulls larges, ça cache les rondeurs…

        En tout cas, merci encore pour cette promenade. Si mes pas me mènent du coté de Gueret, j’irai chercher l’impasse des Trois Amis. Parce que j’adore ce nom de lieux. Et surtout pour adresser un petit sourire à cette petite vieille, au cas où le petit chien irait la promener là au même petit moment…

        trichocephallites

        9 janvier 2011 at 21 h 18 min

    • Quel bonheur de te voir et de te lire par ici chère Mona 😉

      alainbu

      9 janvier 2011 at 20 h 00 min

  6. Ouhla Mona ! coucou c’est J&J ! Vous voilà donc réincarnée en « petite sœur Sourire » ?
    La famille s’agrandit, c’est bon pour l’avenir !
    So glad to meet you again !

    🙂

    julesansjim

    9 janvier 2011 at 21 h 49 min

    • … mais je ne m’appelle pas dominiiiiiique !

      Je me sens bien au chaud près de vous .

      J’ai vu s’éteindre une lumière .
      Nous étions avec toi aujourd’hui , avec vous , jules , jim et sylvaine .

      monasourire

      17 janvier 2011 at 19 h 18 min

  7. trichocephallites : tout du grec, trois, poil, tête, phallus, + le ver pour la taxonomie un peu tordue…
    encore que…
    hahaha
    alors rendez-vous à l’impasse des Trois Amis, au dilimma ton trion filon…. dilemme… comme la petite vieille devant son mur

    zozefine

    10 janvier 2011 at 10 h 02 min

    • Oups, ça m’apprendra à anagrammer dans tous les sens !
      Je n’avais même pas vu (si si c’est vrai) qu’en rajoutant ce L surnuméraire pour de basses raisons combinatoires, je lapsussais phallement à pleine linguae.
      Au secours, docteur Freud !

      trichocephallites

      10 janvier 2011 at 23 h 40 min

      • mais avoue : je cherche et je trouve justement un ver à trois (bandes) (hinhinhin), avec des poils (autour d’) une tête en forme de, ma foi… un peu phallique… une sorte de mémoire phylogénétique dans ton cerveau pré-reptilien ???

        zozefine

        11 janvier 2011 at 10 h 09 min

  8. Waouh, je viens ici amenée par Monasourire, dernier commentaire, merci Zoze et tous les poètes ici présents.

    Je n’avais pas reconnu le tricocéphalite qui ne trouvera jamais le stop. :-))

    bysonne

    17 janvier 2011 at 22 h 41 min

    • chère bysonne, n’est-il point appétitif et épatant notre blog pas blingbling ?? alors bienvenue pour y poser quelques textes, tu as vu, on est très preneurs !!!

      ps : l’astuce, c’est que c’est trichocéphalLites, 2 L…
      pps : 2L, 2 bosses (c’est comme ça que je me rappelle que le chameau-chamelle-2L-2bosses, c’est celui d’asie…)

      zozefine

      18 janvier 2011 at 8 h 58 min

  9. Epatant notre blog, Yes yes,

    Les fôtes c’était pour de rire, pour chameau , j’ai opté pour le même moyen mnémo.

    Bises.

    bysonne

    18 janvier 2011 at 22 h 56 min

  10. nom d’un petit de bonhomme et sabre de bois, voilà ce qui est arrivé à ma petite vieille…

    http://www.20minutes.fr/article/704495/societe-gueret-juges-meurtre-belle-mere-congelee-dissoute-lacide-cachee-beton

    ah, guéret !!!!

    zozefine

    11 avril 2011 at 15 h 07 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :