LES VREGENS

Drinn ne répond plus.

with 3 comments

Elle s’appelle Juliette, mais comme on est dans la vraie vie, lui ne s’appelle pas Roméo. Il s’appelle Drinn, parce que ses parents sont kosovars.

Juliette dit que c’est son amoureux.

Mais aujourd’hui, Juliette et Drinn ne peuvent plus se voir, plus se prendre la main, ni se faire des bisous. Le monde des grands les a séparés.

C’est en Septembre dernier que Juliette a rencontré Drinn.  Dès leur première rencontre, le cœur de Juliette a bondi. Drinn est beau, Drinn a les yeux rieurs.

C’est certain, aucun autre garçon de la moyenne section de maternelle n’est mieux.

Drinn arrivait du Kosovo, avec sa mère et son père, professeur d’université à Pristina, francophile acharné, qui venait à Paris passer un doctorat de sciences politiques.

A Pâques, Drinn et ses parents sont rentrés voir la famille. Avant de partir, Drinn a offert un dessin à Juliette, le dessin d’une maison,  avec des arbres, et une voiture rouge.  » T’as vu, ça déborde pas  » a dit Juliette, si fière des talents de son amoureux.

Après les vacances, Drinn n’est pas revenu à l’école. Juliette se sent seule et son coeur est plus lourd chaque matin.

L’ambassade de France, à Pristina,  n’a pas accordé de nouveaux visas à Drinn et à sa maman. « La bourse d’étude du papa ne saurait valoir  justificatif de ressources ».

Le papa de Drinn prépare un doctorat de sciences politiques dans le pays des Lumières, le papa de Drinn a pris un cours de sciences politiques appliquées.

Juliette a 5 ans et elle est triste.

Publicités

Written by lenombrildupeuple

15 mai 2011 à 17 h 02 min

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Nombril, tu es mon frère.
    Et le premier qui dit que c’est pas vrai, je le casse en deux. D’abord. Comme à la récré.

    Les enfants sont moins cons que leurs parents. Nos politichiens ont oublié leur enfance.

    Les Lumières sont éteintes.

    Gavroche

    15 mai 2011 at 19 h 22 min

  2. « L’ambassade de France, à Pristina, n’a pas accordé de nouveaux visas à Drinn et à sa maman. « La bourse d’étude du papa ne saurait valoir justificatif de ressources ». »

    ***********************

    Derrière chaque message d’alerte de RESF qui arrive dans ma BL il y a une ou plusieurs saloperies du genre de celle qui arrive à Drinn, à son papa, à sa famille.

    Et chaque fois je me demande comment font les salopards de fonctionnaires et autres responsables administrativo-politiques pour dormir tranquilles avec de tels drames sur la conscience.

    😦

    julesansjim

    15 mai 2011 at 20 h 53 min

  3. Le seul espoir en effet: quand les enfants se rendent compte que ces sales étrangers sont des gens comme eux, dans leur classe, leurs amis, ça démolit durablement toutes les propagandes xénophobes.

    florence

    16 mai 2011 at 6 h 38 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :