LES VREGENS

Un compte-rendu rigoureux

with 22 comments

Nous n’étions que huit, mais il y avait foule, sous le soleil, exactement. Foule de sentiments, de conversations, d’évocations, de rires, d’ambiances, de lieux…

la confusion des sentiments

 …et pourtant aucune bousculade, que de la légèreté, une parenthèse aussi légère que ces petites bulles-là :

un des liquides consommés, si, si

Un volatile, le benjamin, nous avait convoqués, son cousin médiéval nous attendait.

une pâle copie

 « C’est difficile à croire, mais il faut avoir confiance », disait la dame qui faisait répéter pour le lendemain les communiants dans la cathédrale. Nous avons fui : Jacques Coeur et sa femme nous hélaient, loin de la manif du NPA qui s’assemblait sur l’esplanade.

en arrêt devant notre image

 

En chemin, dans la vitrine d’un bouquiniste, les mémoires d’Anne Sinclair étaient posés à côté du Journal d’une femme de chambre. En face, il y avait une maison-livre, à la façade entièrement couverte d’un texte très triste :

 

Oui, tout était un peu sens dessus dessous :

un plafond en bateau, ou un bateau au plafond

 Dans la chambre des filles, on a fait des rêves très bizarres cette nuit-là, dans un silence complet, pas un chant de cigale. De l’autre côté de la cloison, chez les garçons, il paraît qu’il y avait eu un petit concert de guitare avant de dormir, peut-être en l’honneur de la vedette de la soirée ?

énigme: comprenne qui pourra

Le lendemain, au milieu d’un décor sylvestre, une clairière, une abbaye, pile au centre de la France, autant dire le nombril du monde

je vous jure qu'il y avait cette lumière

 Les images se succédaient (selon la voiture où j’embarquais, il y avait du jazz ou du metal), évoquaient des livres lus, des films vus : le centre de la France, c’est Truffaut qui me l’avait déjà montré, mais pas dans Jules et Jim :

 

 Bref, on n’a pas vu le temps passer, j’ai dû regarder l’heure une fois en tout et pour tout en deux jours

mais voilà ce que j'ai vu


Cela vous paraît peut-être un peu fantaisiste, mais tout a vraiment eu lieu comme ça : mieux que le lapin blanc d’Alice avec sa montre, dont il a pourtant été question dans nos conversations, il y avait même un drôle d’âne qui avait réponse à nos questions les plus farfelues grâce à son téléphone magique, sa femme devrait lui ériger un monument.

 Si vous ne me croyez pas, demandez aux autres participants, ils sont tous nommés au fil du récit, et ce ne sont pas des hêtres communs, je le sais : on en a vu un devant la cathédrale, il n’y a pas de comparaison.

Publicités

Written by florence

30 mai 2011 à 23 h 38 min

Publié dans Actualité internationale

Tagged with

22 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Très joli.
    Il ne me manque que l’énigme.

    alainbu

    31 mai 2011 at 6 h 34 min

  2. Un récit épatant.
    ( moi non plus, je ne l’ai pas la solution de l’énigme )

    lenombrildupeuple

    31 mai 2011 at 6 h 50 min

    • Ben c’est Joséphine, qui tourne et vire sur une musique à s’en décrocher les tympans…

      florence

      31 mai 2011 at 7 h 50 min

  3. Florence , reporter poète au pays de l’Amitié et de l’Harmonie .
    La lumière est belle ce matin .
    Merci pour la démonstration de la douceur de se rendre disponible à soi-même et à ses alter-ego .

    monasourire

    31 mai 2011 at 8 h 24 min

  4. Ooooooh ! Quelle belle histoire ! Ca a dû vraiment être magique.
    On recommence, avec plus de monde, un de ces quatre… ??????????????????????????????????????????????????

    clomani

    31 mai 2011 at 8 h 36 min

  5. Flo poétise en mots et en images :-))

    kakophone

    31 mai 2011 at 9 h 30 min

  6. Alors, voilà, bande de …

    Dès que j’ai le dos tourné, on fait les fous… Grmblll comme dirait Maybe.

    J’suis JALOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOUSE …!

    N’empêche, que viens faire Joséphine B. là-d’dans ?

    Gavroche

    31 mai 2011 at 10 h 30 min

  7. Elle a deux amours, eh banane!
    Merci Florence, ma journée sera différente d’avoir commencé comme ça.

    frisbee16

    31 mai 2011 at 11 h 00 min

  8. Merci pour les images et les mots.
    J’adore les vieilles pierres et les esprits jeunes.
    J’aurais aimé être là.
    Bizz!
    (et grmbll, bien sûr 🙂 )

    mebahel5

    31 mai 2011 at 11 h 50 min

  9. Qu’est-ce que tu fais bien les clins d’œil Flo !
    😉

    Mais c’est vrai que tu es timide comme fille parce que sinon tu aurais osé glisser dans ton récit le dialogue culte des Valseuses : « On est pas bien là ? Paisibles, à la fraîche … etc, etc … »

    julesansjim

    31 mai 2011 at 14 h 28 min

  10. Dans la multiple rencontre

    Dans la multiple rencontre
    faisons à tout sa part,
    afin que l’ordre se montre
    parmi les propos du hasard.

    Tout autour veut qu’on l’écoute -,
    écoutons jusqu’au bout ;
    car le verger et la route
    c’est toujours nous !

    Rilke

    @Flo, Merci…pour cette
    Grande Provision (de) Sourires
    Grande Proposition (de) Souvenirs

    sgd

    31 mai 2011 at 21 h 24 min

  11. Très joli, flo, bravo…

    sleepless

    31 mai 2011 at 23 h 57 min

  12. Le volatile était venu accompagné d’une guitare à 6 cordes pour enjoliver son ramage. A un moment il m’a proposé d’en jouer à mon tour, mais pris au dépourvu, je n’ai pas su quoi en faire. Aujourd’hui je sais : j’aurais dû chanter cette chanson-poème de Julos Beaucarne « Je t’offre un verre d’eau glacée ».
    Ce week-end, c’était ça : un verre d’eau glacée qui rafraîchit à l’intérieur.

    julesansjim

    1 juin 2011 at 10 h 55 min

  13. Je n’ai pas trouvé SGD dans ton texte. Suis-je vraiment un âne ?
    Merci Flo et bravo pour avoir pensé à ce très idoine extrait de Truffaut, d’autant plus que le lendemain j’étais à Thiers. Cette ville est très particulière, comme on le constate dans la séquence, toute en dénivellés et en rues abruptes. Impressionnant.
    Quant au téléphone magique, il y a un truc. Je vous le dévoile : en fait le téléphone n’y est pour rien, c’est un leurre. En réalité j’ai tout dans la tête. Mais CHHHHUUUUT !

    asinuserectus

    1 juin 2011 at 12 h 43 min

    • « Je n’ai pas trouvé SGD dans ton texte. »
      **********************
      C’est vrai ça ! … A moins qu’elle ne figure parmi les nombreux personnages du tympan de la cathédrale ? En cherchant bien …

      😉

      Ou alors, Sgd est comme le sourire du chat du Cheshire, partout et nulle part tout à la fois ?

      julesansjim

      1 juin 2011 at 14 h 41 min

      • tant que tu ne me prends pas pour une banane 😉

        sgd

        1 juin 2011 at 20 h 10 min

  14. Je pense qu’elle est cachée derrière un arbre.

    • Oui, au bord de la clairière.

      florence

      1 juin 2011 at 15 h 31 min

      • « Le lendemain, au milieu d’un décor sylvestre … »

        *****************
        J’y avais pensé et puis j’ai hésité, trouvant l’évocation un peu capillotractée mais je reconnais que ce n’est pas simple.
        Alors allons-y pour « sylvestre », après tout c’est aussi le nom d’un chat !

        🙂

        julesansjim

        1 juin 2011 at 21 h 29 min

      • Quand j’étais bébé, mon papa disait qu’il faisait de la « sylviculture »….

        sgd

        1 juin 2011 at 22 h 30 min

  15. Merci pour ce compte-rendu bien compte-rendu. ;o)

    superpowwow

    1 juin 2011 at 18 h 34 min

  16. rôôô la foule : des bulles, des lignes, des coques, des bananes et des cadrans ! mazette le shoppinge de derrière les fagots du centre de la france…. et tout ça sous le soleil exactement …
    zêtes rentrés les poches pleines si j’ai tout bien comprendu !…

    voilà mon grrhumpfff envieux bande de foule, sentimental fool et foule sentimentale !….
    à quand votre (re) viendue en mes terres ?… nous ôssi on a des tympans non mais !
    et merci pour ta rigueur de compte-rendu Flo, qui nous permet de partager un peu de votre week-end….
    bises

    Compunet

    13 juin 2011 at 10 h 54 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :