LES VREGENS

Libye, les vraies raisons…

with 3 comments

Où l’on découvre tout d’un coup que « l’intervention humanitaire » en Libye n’était pas si désintéressée…

Bon, alors, ça y est, Khadafi est parti, en exil, peut-être mort. Les grands démocrates Sarkozy, Cameron et Obama ont finalement eu sa peau. Et le « Conseil national de transition » est désormais reconnu par « la communauté internationale » et par l’ONU comme le seul représentant du peuple libyen.

Malheureux peuple libyen, qui va connaître sous peu des lendemains qui déchantent. Qui va passer de Charybde à Scylla. Comme en leur temps, la Russie, débarrassée du joug soviétique, comme l’Afrique du Sud, où désormais les noirs ont le droit de vote, même s’ils sont toujours aussi pauvres. Et que le vrai pouvoir est resté dans les mêmes mains qu’avant…

En effet, au terme du G8 qui s’est tenu à Marseille ces jours derniers, c’est la nouvelle patronne du FMI, Christine Lagarde, qui l’a dit  : « Le Fonds Monétaire International reconnaît le Conseil de transition comme gouvernement de la Libye et est prêt, en envoyant au plus tôt son staff sur le terrain, à lui fournir assistance technique, conseil politique et soutien financier pour reconstruire l’économie et commencer les réformes ».

N’ayons pas le moindre doute. « Réformes », ça veut dire en bon français ouvrir en grand les portes aux multinationales, privatiser les entreprises publiques et créer de la « dette » pour enrichir les banques et leurs actionnaires.

Le pétrole, en premier, évidemment. Le FMI propose d’aider le nouveau gouvernement à « rétablir la production pour générer un revenu et re-stabiliser un système de paiements ».

Il faut dire que les réserves pétrolières et gazières libyennes (les plus importantes d’Afrique, d’une qualité exceptionnelle, et dont l’extraction est particulièrement bon marché) font déjà l’objet d’une jolie compétition entre les prétendus « amis de la Libye ».

L’ENI (Ente nazionale idrocarburi, italien)  a signé le 29 août un mémorandum avec le CNT de Benghazi, dans le but de rester le premier opérateur international d’hydrocarbures en Libye. Bien aidée par son petit copain le russe Gazprom.

Mais le combat des requins va quand même être rude pour se partager le gâteau. Le « sauveur-des-peuples » Sarkozy a en effet déjà obtenu 35% du pétrole libyen de la part du CNT (dès le mois d’avril) . Les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et quelques autres sont également sur les rangs, oeuf corse. Les multinationales vont donc pouvoir exploiter cette manne dans des conditions beaucoup plus favorables qu’avant : il faut dire que ce fou de Khadafi conservait jusqu’à présent 90% du brut extrait, grâce à la compagnie nationale libyenne… Et je vous fiche mon billet que sous peu, même celle-là sera privatisée… Sur les conseils désintéressés du FMI…

Mais il n’y pas que le pétrole…

Car les multinationales européennes et amerlocaines visent aussi l’immense réserve d’eau de la nappe nubienne (estimée à 150 mille km3), qui s’étend sous la Libye, l’Egypte, le Soudan et le Tchad. La Libye avait déjà construit un réseau d’aqueducs de 4000 kilomètres, pour transporter l’eau, extraite en profondeur par 1.300 puits dans le désert, jusqu’aux villes côtières, comme Benghazi, tout en fertilisant le désert.

Comme par un heureux hasard, l’OTAN a bombardé l’aqueduc en juillet, ainsi que l’usine qui fabriquait les conduites pour réparer les canalisations… Alors, les multinationales de l’eau ont déjà sorti leurs griffes, et surtout les françaises, comme Véolia et Suez, qui possèdent déjà la moitié de « l’eau privée » (ben oui, ça existe…) dans le monde, mais ce n’est jamais assez…

Et devinez qui va réparer les dégâts de l’OTAN sur les installations ? Autre hasard miraculeux, des compagnies amerlocaines (exemple la société militaire privée Kellogg Brown & Root , filiale de Haliburton ) des « spécialistes », qui ont déjà palpé, notamment en Irak et Afghanistan, de juteux contrats d’un montant d’environ 10 milliards de dollars. En seulement deux ans.

Les contrats de la société Halliburton

Vous trouverez d’autres infos ici…

Mais il n’y a pas que l’eau…

Pour les marchands d’armes aussi, l’avenir est radieux. Pour remplacer celles qui ont été détruites, ce sont toujours les mêmes : amerlocains, britanniques, français et italiens vont pouvoir faire des affaires… D’ailleurs, les exportations britanniques d’armes en Afrique du Nord et Moyen-Orient ont augmenté de 30% dans les premiers mois de l’année… Leurs « clients » : le Bahrein et l’Arabie saoudite. Entre autres. L’argent n’a pas d’odeur, et Les marchands d’armes s’engraissent…

La cerise sur le gros gâteau, c’est que cette « reconstruction » va être intégralement payée par le peuple libyen : au total, 150 milliards. Et la « Central Bank of Libya » deviendra sans doute bientôt une simple filiale de HSBC et Goldman Sachs. Entre autres.

Cette « saine gestion financière publique », que le FMI s’engage à réaliser, sera garantie par le nouveau ministre des finances et du pétrole, un dénommé Ali Tarhouni, et dernier hasard, ancien enseignant de la Business School de l’Université de Washington.

Publicités

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Comme tu en parles à longueur de temps, je suis allé voir The Shock Doctrine (2009) avant d’essayer de lire le livre. Je n’avais jamais été confronté à ses écrits. Et puis j’ai posté dessus chez moi, j’ai un peu de mal à m’en remettre, en fait. Ce qui me fait me demander quel est le véritable problème avec ces foutues théories du complot sur 9/11, vu qu’il y a 10 fois pire ailleurs — ah, oui, j’oubliais, ça a tué des américains. En 2001, pas en 1973, évidemment. Merci pour ce post quoique peut-être un tout petit peu trop sarcastique ^^

    gemp

    17 septembre 2011 at 23 h 10 min

  2. Le livre de Naomi Klein est en effet une contribution essentielle à l’analyse et à la mise en évidence de la dangerosité et de l’extrême nocivité de la doctrine néo-libérale mondialisée. Mais c’est aussi un très gros livre ! y compris dans sa version française … Nous savons tous que cela peut suffire à décourager bien des lecteurs, notamment ceux aux planning chargés.
    😉
    J’ai trouvé un blog où l’auteur a commis un long billet sur le sujet. C’est long pour un billet mais c’est tellement clair, synthétique et convaincant qu’on ne peut que saluer cette belle ouvrage :

    http://www.article11.info/spip/Naomi-Klein-La-Strategie-du-Choc

    NB : il y a notamment un paragraphe consacré à la question du complotisme évoquée par Gemp.

    julesansjim

    18 septembre 2011 at 14 h 58 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :