LES VREGENS

Pourquoi je pleure sur l’école de la République

with 3 comments

une tribune publiée par libé avec laquelle je me suis senti parfaitement en phase.

« Un monde dans lequel on «valide» des «items» en un simple «clic», un monde dans lequel on «renseigne» des «champs», on «s’identifie», avec des «codes», des «mots de passe». Un monde où (selon beneyluschool.net) «vous savez donc toujours qui se trouve derrière son clavier», où tout est en réalité surveillé et opaque : un monde de cauchemar. C’est ce basculement dans Orwell qui me fait pleurer, le sentiment que nous en sommes là sans que personne, ou presque, ne s’en aperçoive – au nom d’une prétendue «commodité», par une série de menus déplacements lexicaux, que les faciès décérébrés de la télé assènent sans jamais interroger. Oui, l’école de la République, par crainte d’être has been, est en train de nous entraîner là, les yeux fermés. »

http://www.liberation.fr/societe/01012369919-pourquoi-je-pleure-sur-l-ecole-de-la-republique

 

Publicités

Written by cremedecanard

9 novembre 2011 à 22 h 30 min

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Dans l’article de libé il y a ce paragraphe :

    « Mais ce n’est pas des enfants dont il faut se méfier, c’est de l’usage des écrans, des images, et surtout des mots qui les accompagnent. L’école contribue désormais à l’éclatement de l’intelligence critique, elle qui était censée la former. S’il n’est pas question de revenir en arrière (sauf à passer comme moi pour une intégriste donneuse de leçons), il est urgent, vital, que les enseignants soient à nouveau formés, non aux atroces sciences cognitives – responsables du projet de tri à la maternelle -, mais à la critique de l’écran, et pas seulement à son usage hébété. Il existe, bien entendu, un usage éclairé de l’image, comme il existe un usage éclairé du langage. C’est à cela que doit servir l’école de la République : à ne pas être dupe d’un journal télévisé, d’une publicité, d’un bulletin de notes, à se révolter contre la bêtise, contre l’injustice, c’est-à-dire, en un mot, à devenir vraiment libre… »

    L’ex-enseignant, militant pédagogique et syndical que je fus, le parent d’élève et le citoyen que je suis, souscrit pleinement aux propos ci-dessus. Avec une question : éduquer/former de futurs citoyens en les dotant d’un esprit critique, ça ne date pas d’aujourd’hui ce type d’objectif et de finalité éducative, ça a même plusieurs décennies, de mémoire de retraité. Alors pourquoi ne les a-t-on pas mis en œuvre avec plus d’efficacité quand il en était encore temps ?
    J’espère de tout cœur qu’il ne soit pas trop tard pour s’y (re)mettre pour de bon cette fois.

    julesansjim

    17 novembre 2011 at 14 h 16 min

    • en relisant ce passage, je n’y souscris pas totalement en effet : « ne pas être dupe d’un journal télévisé, d’une publicité, d’un bulletin de notes » c’est plutôt être apte à démonter un discours qu’à décoder une image.
      dès lors le langage de l’image peut être certes enseigné mais il parait secondaire par rapport à l’enseignement du discours écrit ou oral. Il doit donc s’y ajouter sans en prendre la place

      cremedecanard

      17 novembre 2011 at 15 h 39 min

      • Dans le cas du journal télévisé ou du spot publicitaire, l’image et le texte sont liés, portant simultanément le message, structurant le discours. Il faut donc en effet avoir une approche analytique et critique qui prenne en compte les deux registres en interaction, le non-verbal et le verbal.

        Mais combien de profs sont aujourd’hui formés pour ce rôle pédagogique là ?

        julesansjim

        17 novembre 2011 at 18 h 15 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :