LES VREGENS

Questions

with 8 comments

À l’image de la statue de Zuccotti Park cernée par les premières neiges, me voici plongée en pleine perplexitude : de plus en plus, je me dis qu’indignés européens et mouvements « occupy » aux États-Unis ou à Londres sont un peu différents. D’abord dans l’intitulé : on reproche souvent aux indignés de manquer d’objet, alors qu’occupy c’est déjà occupy… quelque chose ! En plus,  occuper et manifester, marcher, c’est très différent, je trouve.

Il se trouve par ailleurs que la reprise de « l’espace public » par ces mouvements dénote un certain décalage : Zuccotti Park à New York, comme Paternoster Square à Londres, sont justement des espaces… privés (avec, théoriquement, accès libre au public), ce qui donne comme un tour d’écrou, un scandale immédiatement visible : l’espace public, dans ces deux cas, a bel et bien été confisqué.

Et puis aussi, la notion d’occupation d’un espace a l’avantage de pouvoir se décliner de multiples façons. Je veux dire qu’il y a l’espace au sens concret, c’est ce qu’on a vu jusqu’à présent, mais il peut aussi y avoir l’espace médiatique, l’espace sonore, etc. C’est ainsi que par la force des choses, du fait de l’interdiction des mégaphones, les people’s mic (répétition par la foule, de proche en proche, des mots d’un orateur, par membres de phrases) sont devenus une caractéristique d’OWS. On voit ici l’économiste Stiglitz tenter un discours:

 watch?v=aHG_jzOdBH4&feature=player_embedded

Et il y a bien-sûr l’occupation de l’espace visuel, grâce à certaines images très frappantes, des raccourcis saisissants.

"Ce n'est pas par hasard que j'ai chassé les marchands du temple."

Il n’était peut-être pas très judicieux de faire refluer les manifestants vers les marches de la cathédrale !

Michael Moore (entre autres, mais j’ai lu d’autres analyses allant dans le même sens) expliquait hier que l’éviction du campement de Zuccotti Park était donc peut-être une très bonne nouvelle : à l’approche de l’hiver, l’occupation nocturne devient difficile, alors peut-être vaut-il mieux passer à autre chose suite à une expulsion musclée plutôt qu’à l’issue d’une désertion filandreuse et tristounette ? « Occupy Des Moisnes n’a pas à prendre la même forme qu’Occupy Duluth », disait-il.

Et je finis encore par une question. Cette magnifique affiche qui appelle à l’occupation des métros, est-elle juste jolie et bien faite ? Ou peut-on espérer que sa force soit plus que symbolique ?

Je ne sais pas. Pas encore.

Plus de détail  sur les actions prévues demain à New York:

http://occupywallst.org/action/november-17th/

Publicités

Written by florence

16 novembre 2011 à 23 h 28 min

8 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je place là cet édito de Olbermann qui met le maire de New York au niveau des pires hommes politiques amerlocains et angliches comme Mc Carthy ou Wallace lui reprochant de s’être assis sur le premier amendement américain sous prétexte de problèmes de « santé et sécurité » ayant justifié l’évacuation violente d’OWS (enfin en gros quoi^^).
    http://www.politicususa.com/en/keith-olbermann-destroys-michael-bloomberg-with-an-epic-special-comment

    alainbu

    17 novembre 2011 at 7 h 32 min

  2. Merci Flo de faire ton Korkos matiné d’un Gilles Klein pour notre information. ;o)
    Visiblement, ils se font virer de partout : à Londres aussi, mais plus « classe » : images d’huissiers déposant officiellement des papillons sur les tentes pour signaler aux manifestants qu’ils doivent dégager.
    Moi je trouve très bien la formule « bouche à oreille », de se réfugier dans des lieux publics, mais c’est vrai que nous n’avons pas la force de résistance et de sacrifice des bonzes birmans (qui ne sont arrivés à rien), ni des contestataires syriens (qui meurent sous les coups des milices ou de la police secrète), ni des Cairotes habitués à l’inconfort.
    Peut-être à la longue va-t-on s’endurcir, nous les Occidentaux. Mais à brève échéance, je sais qu’en face, ils sont prêts à tout, y compris à la violence pour continuer leur business…
    Ces initiatives font du bien à voir mais, je suis pessimiste : je ne crois plus trop à la lutte pacifiste. ;o((

    clomani

    17 novembre 2011 at 8 h 26 min

  3. Cool je vois qu’Alain K a été inspiré par l’affiche finalement 😉

    alainbu

    17 novembre 2011 at 10 h 57 min

  4. moi je suis parfaitement d’accord: « occupy wall street »
    semble beaucoup plus porteur que « indignés »

    d’abord comme tu le dis parce que : être indigné, c’est une posture même si elle doit déboucher sur une insurrection pacifique, une désobéissance civile

    alors qu’occuper wall street c’est déjà agir, en plus en désignant clairement une cible, cible qui de surcroit est tout à fait judicieusement choisie

    L’avantage de la deuxième démarche c’est qu’elle est porteuse de plus de cohésion. En effet tous ceux qui sont en mouvement sont en mouvement contre wall street c’est à dire contre la finance

    alors que de l’autre côté, tous ceux qui sont indignés ne sont pas forcément indignés pour les mêmes raisons : absence de mot d’ordre clairs, de cibles clairement désignée. Les uns s’agitent pour plus de démocratie, les autres pour luter contre la finance, d’autres pour défendre les libertés individuelles, d’autres contre les expulsions, d’autres pour le droit au logement, etc chacun a son propre motif d’indignation.

    pour prendre une analogie, d’un côté on a des individualités qui avancent parfois côte à côte et parfois parallèlement, ou dans des directions différentes, et de l’autre on a une mêlée de rugbymen.
    ou bien encore d’un côté on a la lumière de la chandelle quand de l’autre on a le rayon laser.

    Il est d’ailleurs amusant de constater que les latins sont plutôt « indignés » quand les anglo saxons et les européens du nord sont davantage « occupy ». Quand on y réfléchit c’est certainement culturel, le latin dans l’action est plus sanguin, plus impulsif, plus dans l’émotion alors que les autres sont plus froids, plus réflexifs, plus dans l’analyse préalable à l’action.

    cremedecanard

    17 novembre 2011 at 15 h 56 min

  5. Dépêche AFP jeudi 17 nov 2011 17.43 : « Les anti-Wall Street paralysent le quartier financier de New York »

    http://actu.orange.fr/une/les-anti-wall-street-paralysent-le-quartier-financier-de-new-york-afp_323800.html

    julesansjim

    17 novembre 2011 at 18 h 19 min

    • Oui, ça semble être en train de dégénérer: bcp d’arrestations, et des blessés.
      Bientôt l’heure de la « prise »des métros: pas pour les bloquer mais y mener des discussions publiques.

      florence

      17 novembre 2011 at 21 h 04 min

  6. Un policier retraité de NY a été arrêté pour avoir rejoint le mouvement OWS
    http://www.observer.com/2011/11/former-captain-ray-lewis-charged-with-three-violations-more-photos-of-his-arrest/

    alainbu

    19 novembre 2011 at 9 h 01 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :