LES VREGENS

Ils gouvernent le monde, mais plus pour longtemps…

with 5 comments

Les jités du « service public » deviennent de plus en plus beuark. Cette semaine, le menu était :

– Les faits divers : par exemple, les deux fous furieux qui ont assassiné un enfant (genre quarante coups de couteau) sont ils vraiment dingues de chez dingues, où doivent-ils aller malgré tout au gnouf ? Une « experte-psychiatre » – qui elle-même avait la gueule de l’emploi – disait qu’ils étaient pas tranquilles, certes, mais que quand même ils étaient assez sains d’esprit pour savoir que c’était pas « bien » d’avoir tué un petit garçon comme ça.

On n’est pas en Norvège, merde, mais dans la France de Sarkozy.

– La grande nouvelle de la semaine, on nous en a gavé-surgavé tous les soirs, c’est que les horaires de la SNCF changent : alors ça, c’est pas bien, vu que Mâme Germaine elle va arriver à la maison une demi-heure plus tard, et que tata Jeanine, la pôvre, elle est perdue si elle a pas son train comme d’habitude … La SNCF a donc embauché des p’tits jeunes pour faire de la pédagogie… Jeunes précaires en CDD, évidemment. Bref, les « clients » vont faire la « grève de la présentation des titres de transport ». On a les indignations qu’on peut.

Au passage, vite-fait, en deux phrases, on apprend que ça y est, le premier train privé va circuler en France.Et devinez qui est le patron, je vous le donne Émile, Veolia…

Tout ça dans l’indifférence générale. Un troupeau de moutons résignés. Faut bien aller bosser, pour un salaire de misère…

Et sur la toile, vous allez rire, j’ai trouvé ce truc, rapport justement aux différences entre public et privé…  L’auteur de cet article se base sur les chiffres d’Eurostat, « mis en forme » (rire) par un certain Nicolas Lecaussin, qui vient, devinez d’où ? de l’Ifrap, rappelez-vous, le machin, mais si, le sink-sank libéral dirigé par notre copine Agnès Merdier-Volinié…

Sauf que. Comme vous le savez, on fait dire aux chiffres un peu ce qu’on veut. Dans ce document, qui donne effectivement les chiffres, les vrais, d’Eurostat, on se rend compte que la plupart des accidents par chez nous, ont lieu sur les passages à niveau… Ce sont donc des accidents … de la route…

– Pour en revenir aux jités du défunt « service public », dans la rubrique habituelle « salauds de fonctionnaires », on découvre que  la Cour des Comptes enquête sur la gestion paraît-il frauduleuse du C.E de la RATP…

Et franchement, ça vole bas.  Évidemment, pas la moindre explication, qu’on peut pourtant trouver en cherchant un peu, bref, en faisant vraiment son boulot de journaliste… Pas un mot non plus sur les malversations du gouvernement… Les Takieddine et autres affaires, opportunément oubliées…

En revanche, on trouve quand même le temps de glisser « mais vous savez, ma bonne dame, c’est pas la première fois, avant c’était le CE de la SNCF » … Car les CE des services publics sont dans le collimateur… Fonctionnaires, chômeurs, érémistes, tous des assistés.

– Enfin, on a eu droit à un reportage sur la fille du borgne, devinez où ? A Gandrange, là où notre mètre-et-talons avait fait de belles promesses… Et qu’est-ce qu’elle disait, la fille à son papa ? Que les gens, là, les pauvres des pauvres, les ouvriers licenciés-délocalisés, personne n’en avait rien à secouer. Ni la droite, ni la gauche. Trop occupés qu’ils sont tous à ramer pour garder le fameux triple A, et à réduire la « dette »… Dont tout le monde s’en fout, à part les actionnaires…

Un discours qu’on aimerait bien entendre à la télé, mais de la part des gens de gauche… Oh, il existe, hein. Mais chez Pujadas, c’est le Fhaine qui parle. Il n’y a que sur la toile qu’on peut entendre ça :

Bref, les chiens de garde à laisse d’or sont toujours là. Il faut dire que la « presse » appartient désormais aux grands groupes, et que même la presse régionale est concernée … 1945 et les réformes du Conseil national de la Résistance, tout ça, c’est loin…

Alors, à la fin des fins, la question qu’on peut se poser, c’est qui conseille nos politiques ? Qu’on appelle encore « élus », juste par habitude ? Qui conseille les « décideurs », ceux qui continuent depuis trente ans de nous tondre la laine sur le dos, et c’est pas fini  ?

1 – La Commission européenne (je sais, elle n’est pas élue …)

Barroso, le big boss, a créé un « groupe de haut niveau sur la supervision financière »… Composé « d’experts indépendants »… Rire. Qui le préside ? un certain Jacques de la Rosière… qui « conseille » le président de … BNP Paribas… Et qui accessoirement, avait été mis en examen en 2000 dans l’affaire du Crédit Lyonnais. Et qui préside aussi un machin appelé Eurofi (regardez juste la liste des sponsors…)

Quels en sont les membres ?

Rainer_Masera (ex de Lehman Brothers), Otmar Issing (ou le monde merveilleux du conflit d’intérêts) (conseiller de Goldman Sachs), Onno Ruding (vice-président de Citicorp Citigroup)…

2 – Chez nous, le gouvernement gouverne…Oui, mais avec l’aide de Michel Pébereau, qui a été le patron de BNP Paribas jusqu’au 1er décembre de cette année, et qui « conseille » nos ministres, de Thierry Breton en 2005, en passant par Christine Lagarde et François Barouin, de préparations de G8 en bouclages de G20… C’est grâce à lui que l’ État a « sauvé les banques », les plans de rigueur pour réduire la dette (en clair, les dépenses de l’État), c’est encore lui…

Et si la RGPPvous intéresse …

3 – Matignon. Qui c’est qui « conseille » notre bon Fillon ? Tout simplement les braves gars du prétendu « Cercle des économistes » (ça fait sérieux) dont les membres sont ici…  Avec entre autres, des gens de chez Natixis, Dexia, Merrill Lynch, Printemps Pinault la Redoute, etc…

4 – Mais alors, et Hollandréou, lui, qui le « conseille » ?

Un peu les mêmes, il faut bien le dire.  Par exemple Jean-Hervé Lorenzi (banque Rothschild, il fait aussi partie du Cercle des économistes) Emmanuel Macron (idem, banque Rothschild)…  Quant à Martine Aubry, son conseiller à elle, c’est Daniel Cohen (banque Lazard), le même qui « conseillait » Papandréou… C’est dire.

5 – Qui « conseille » la BCE ? Bon, ça, on le sait déjà, c’est Mario Draghi, ex de Goldman Sachs qui est devenu le patron … avec Otmar Issing (voir plus haut) et Axel Weber, qui lui, a quitté la Bundesbank pour aller présider la banque suisse UBS…

Et voilà le montant de son salaire, bande de losers…

Car depuis le traité de Maastricht, puis celui de Lisbonne, dans les conditions que l’on sait, que tout a été « gravé dans le marbre ». Pas plus de 3 % de déficit, la dette publique inférieure à 60 %, etc. Et Bernard Arnault (LVMH) pouvait dire après ça : « Les entreprises ont acquis en Europe la capacité de jouer la concurrence entre les États. L’impact réel des hommes politiques sur la vie économique d’un pays est de plus en plus limité. Heureusement.« 

Et même si à l’évidence, « ça » ne marche pas, ils persistent et signent…

6 – Et dans le poste, alors, qui sont les « experts indépendants » qui causent dans la lucarne ?

Ben les mêmes… Toujours les membres du fameux « Cercle des économistes », auquel aucun journaliste-chien-de-garde ne demande si par hasard des fois, y’aurait pas comme un malaise, à être à la fois présenté comme « indépendant » et de travailler pour les grand groupes financiers …

Pendant ce temps, en Grèce, le libéralisme se fait les dents sur la population.

Mais elle n’est pas la seule. Le tout nouveau gouvernement belge lui aussi attaque les responsables de la « dette »… Non, pas les banquiers, les chômeurs…

Sans même parler de tout ce qui se prépare chez nous.

Et pourtant, il y a des solutions… Vous voulez les connaître ? Alors, je vous disais que j’avais reçu mon Fakir, l’autre jour. C’est à lui que vous devez ce billet. Vous n’avez qu’à le lire…

Mais comme je suis bonne fille, j’ai trouvé ces vidéos diffusées par le Parti Communiste et le Front de Gauche… (sabrées au passage par Alain Korkos, qui décidément, n’aime pas les cocos, mais m’a permis de les regarder… )

Ben ouais, merde, il est temps !

Publicités

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Mais j’adore… et la ptite vidéo sur la dette, je m’attendais pas à la chute ^^

    gemp

    12 décembre 2011 at 23 h 53 min

  2. Bravo Gavroche. Tu dis formidablement bien ce que je ressens en regardant le JT de Pujadas, ce larbin.

    asinuserectus

    13 décembre 2011 at 7 h 53 min

  3. Oh y’a pas que chez Pujadas, c’est partout, un journal qui atteint des sommets depuis quelques temps c’est celui de 13h sur Inter. On sait plus quoi écouter ma p’tite dame 😉

    « AK qui décidément n’aime pas les cocos »
    t’es sûre ? Tu te bases sur ça http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=1388 :-))

    alainbu

    13 décembre 2011 at 12 h 05 min

    • Non, je me base sur son dernier vite-dit, au sujet des vidéos que j’ai mises dans le billet…
      Un vite-dit qui fait référence à une chronique « lettre ouverte à Pierre Laurent »… qui concernait une « une » de l’Huma, avec la photo d’une petite fille palestinienne … Tuée par l’armée israélienne, à Gaza.

      Je préfèrerais qu’il s’attaque aux vrais salopards, en clair.

      Gavroche

      13 décembre 2011 at 13 h 10 min

      • oui concernant le dernier vite dit j’avais compris, il signale un pompage, comme il le fait très souvent, mais je n’avais pas fait gaffe au renvoi vers la lettre à Pierre Laurent, si ce n’est le « communisme » j’vois pas le rapport à priori.
        C’est ça ?
        Je crois savoir que le fait de mettre un lien vers une chronique payante sous un vite-dit gratos fait partie du « cahier des charges » d’AK, je vois que ça, et le point commun là, est le PC.

        alainbu

        13 décembre 2011 at 13 h 44 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :