LES VREGENS

Passons encore une frontière

with 5 comments

Cymru, le Pays de Galles (pronocer keumri en roulant le r), au Nord, c’est une bande de terre entre la mer d’Irlande et un parc national montagneux :

la chaîne du mont Snowdon

Il paraît qu’ici, il y a 3 millions d’habitants et 12 millions de moutons; ce sont les petits points blancs, partout.

Parfois, la montagne vient jusqu’à l’eau :

le Great Orme Park

Ici, à Llandudno, des chèvres sauvages vivent sur cette falaise, descendantes d’un couple acquis par le nobliau local auprès de la Reine Victoria, qui les avait elle-même fait venir du Cachemire. Avant l’aube, elles déboulent en ville brouter l’herbe des jardins, j’en ai vu mais difficile de les photographier !

Ce n’est pas le seul vestige de l’époque coloniale : la côte aligne les stations balnéaires autrefois huppées. Dans celle-ci, les hôtels du front de mer s’appellent le St-George, l’Imperial, le Queen’s Hotel, le Marlborough, l’Ambassador…

la "Parade" de Llandudno

… et leurs jetées (piers) sont plus ou moins monumentales :

la jetée de Bangor

la jetée de Llandudno

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les rivières du coin sont souvent en crue :

Pont Fawr, construit en 1636

C’est un peu un bout du monde, mais comme il est sur la route la plus courte de Londres à Dublin, après l’acte d’union avec l’Irlande en 1800, il a fallu raccourcir le temps de trajet avec des techniques révolutionnaires :

Menai Bridge (1826) entre le Pays de Galles et l'île d'Anglesey

Mais de la même époque ou presque, il reste aussi les traces d’un passé plus sombre, comme à Blaenau Ffestiniog…

l'ardoise de Llechwedd: 90% de rebus après extraction

… où l’on peut plonger en funiculaire…

… pour une visite très impressionnante :

Les mineurs mangeaient sous terre à la mi-journée et s’invitaient, paraît-il, d’une « grotte » à l’autre dans des cabanes en ardoise, pour des débats politiques, ou religieux, eh oui. Il faut dire qu’il n’y avait pas de temps à perdre: travail sous terre de 10 à 35 ans, espérance de vie: 45 ans. On sursaute, dans l’éclairage imitant les bougies :

des mannequins dans tous les recoins!

En continuant à remonter le temps, on arrive à l’autre époque coloniale, celle où la colonie, c’était ici, celle des forteresses construites pour décourager les Gallois de contrattaquer, immédiatement après la conquête anglaise de 1282 :

le château de Conwy

Dedans, c’est un dédale escarpé, venteux…

… et glissant :

Toujours dans Conwy, une petite église et son cimetière, au milieu d’une pelouse, se soustraient au regard si on ne scrute pas le plan : pas de clocher pointu sur la plupart des églises anglaises, pardon, britanniques, à la tour souvent carrée, et à celle-ci on n’accède que par de très étroites ruelles :

St Mary and All Saints Church: serrez-vous!

C’est Llywelyn le Dernier qui a cédé à Edouard Ier d’Angleterre. On ne le voit pas beaucoup, contrairement à son grand-père Llywelyn le Grand, tout petit pourtant sur sa mince colonne face à la gigantesque forteresse :

Llywelyn Fawr

Il y a une quinzaine de gigantesques châteaux dans ce tout petit territoire, coincés entre la mer pour le ravitaillement et des remparts de ville souvent intacts, mais aujourd’hui les Gallois du cru ont le droit de vivre intra muros.

les remparts et le château de Caernarfon

Caernarfon, c’est là qu’on couronne les Princes de Galles, du premier…

Edouard Ier et son fils (1282): Eduuardus factus est princeps Wallie

… au dernier en date:

Elizabeth II et son fils (1969)

 

Oui, ce coin du Nord est quelque part dans le passé, même si au loin, on aperçoit dans la brume…

... la windfarm au large de Colwyn Bay

Publicités

Written by florence

18 décembre 2011 à 20 h 48 min

Publié dans Culture, humeur, Royaume Uni, voyage

Tagged with ,

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Je trouve ces paysages magnifiques. L’architecture aussi. Et ce billet.
    J’aurais aimé naître ailleurs, et avant …

    Gavroche

    18 décembre 2011 at 21 h 23 min

  2. Très chouettes ces deux chroniques en images, merci. Faut que je retourne là-bas, comme disait quelqu’un sous la précédente…

    gemp

    22 décembre 2011 at 21 h 11 min

  3. Un grand merci pour ce voyage.

    alainbu

    23 décembre 2011 at 10 h 21 min

  4. tout bien, photos et texte. ça donne envie. la seule fois où je suis allée dans le pays de galles, j’arrivais pas à croire que les gens parlent comme ça gallois couramment dans la rue, dans les cafés, même les mômes. toute cette grande île britannique et ses îles, c’est pas compliqué, c’est absolument magnifique, nature et architecture compris et surtout. j’irais bien vivre là-bas (encore que, encore une île, argh), mais la météo est quand même rébarbative.

    zozefine

    24 décembre 2011 at 17 h 16 min

  5. C’est d’une beauté sans nom… J’adore les châteaux avec plein de tours, et puis ces paysages âpres et rugueux ! Et quelle langue bon sang !!! J’ai cru que c’était du serbo-croate au début ;o))
    Je voulais aller y faire un tour, voir ma copine franco-british qui vivait dans un petit hameau à quelques lieues de la mer d’Irlande, et voilà qu’elle se sépare de son mec et qu’elle rentre en France.
    Damned !!!

    clomani

    25 décembre 2011 at 17 h 02 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :