LES VREGENS

Facebook, pour que les ados soient bien dans leur peau ?

with 4 comments

Un article d’Athalouk, mis en ligne par Gavroche


Dans le genre « Docteur Tant Mieux », Boris Guimpel c’est un bon. Si on peut en juger avec son article sur le site du Nouvel Obs, titré sommairement : Chers parents, votre ado est mal dans sa peau : qu’il aille sur Facebook.

Extraits :

Dans cette étude, tous les ados qui avaient tenu un blog ont vu leur estime d’eux-mêmes améliorée, leurs difficultés psycho-sociales diminuées et leurs activités sociales augmentées, que ce soit par rapport à eux-mêmes avant l’expérience ou par rapport aux autres adolescents ne tenant pas de blog. De plus, ceux qui avaient un blog ouvert aux commentaires ont le plus bénéficié de cette pratique, avec une amélioration de leur estime de soi supérieure à celle de tous les autres groupes.

Le hic, c’est qu’un blog est bien différent d’un compte Facebook dans plusieurs domaines :

– Aucun hébergeur de blog n’est aussi intrusif que FB, qui s’approprie toutes sortes de données perso.
– L’interface graphique peut varier à l’infini selon la créativité du blogueur. FB est totalement rigide.
– On peut modérer les commentaires sur un blog, aussi bien après qu’avant. Qu’en est-il sur FB ?
Les blogs ont souvent leurs auteurs sous pseudo protecteur. Jamais vu de page FB comme ça…

Contrairement à l’opinion selon laquelle Facebook serait dangereux pour eux en les enfermant, les réseaux sociaux virtuels sont un apprentissage aux interactions réelles et améliorent l’équilibre émotionnel des ados. Parler de soi, exprimer ses émotions aussi bien agréables que désagréables par média interposé ou directement permet une meilleure compréhension et gestion de soi-même.

Le hic, c’est que les ados ne sont pas vraiment formés à la réserve, à la protection de leur intimité, à la défense contre les attaques, surtout quand elles sont anonymes. Cette génération est celle du Loft, qui ne sait pas respecter des barrières et en mettre entre le public, le privé et l’intime. Et pas qu’eux, ados : allez sur les blogs familiaux et voyez les gens qui vous introduisent, parfait inconnu, dans leurs chambres et leurs salles de bain !

Le blog est donc un moyen pour tout dire sous le regard des autres, en nous libérant des contraintes immédiates de la relation.

Bah oui, la vie réelle c’est autrement plus exigeant que la vie virtuelle…

Publicités

Written by Gavroche

15 janvier 2012 à 13 h 23 min

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Merci pour cette réflexion.
    Je dirai juste : faisons confiance à nos ados !
    Ils en ont plus à nous apprendre sur l’utilisation à bon escient des outils comme fessebouc et autres blogs que l’inverse.

    alainbu

    15 janvier 2012 at 19 h 35 min

  2. L’article du Nouvel Obs est débile, on est d’accord. Les jeunes ne seront bien dans leur peau que quand le monde sera plus juste. Quand ils découvriront qu’ils ont bel et bien un avenir. Qu’ils auront des exemples positifs sous les yeux.

    Je partage ton avis sur Facebook, qui effectivement devient propriétaire des données qu’on lui fournit, permet un flicage plus précis des gens. Moi, je n’y suis pas, et je n’irai jamais. En même temps, comment mettre un flic derrière chaque individu ?
    C’est impossible.

    En revanche, « la vie virtuelle » est aussi un moyen. D’échanger, de partager, de se retrouver par affinités. Un moyen de rencontrer des gens dans la « vraie vie » qui n’existait pas auparavant. Qui permet de rencontrer en virtuel ou en vrai des gens que nous n’aurions jamais connu autrement. Ce blog en est la preuve.

    Et ça, ce sont les jeunes qui le maîtrisent le mieux. Une autre forme de lutte, en clair.

    En bref, ton article me laisse un peu sur ma faim. A creuser, donc.

    Gavroche

    15 janvier 2012 at 22 h 23 min

  3. OK pour ne pas tout mélanger, FB et blogs.
    Par contre, que les ados ne soient pas formés sur la réserve, la protection, etc, j’en doute un peu. Après, que certains décident de faire juste le contraire de ce qu’on leur conseille, pour essayer, pour voir…

    florence

    16 janvier 2012 at 9 h 14 min

  4. Athalouk, votre esquisse de réflexion sur les jeunes et la vie virtuelle m’a conduit à me demander ceci : « En usant et abusant du ouèbe et notamment de réseaux dits « sociaux » tels que FB ou Twitter, qu’apprennent donc les jeunes de la vie ? »

    Mais le vers d’Aragon s’est aussitôt imposé à moi : « Le temps d’apprendre à vivre, il est déjà trop tard ».
    Alors que faire ? N’est-ce pas en vivant (y compris virtuellement) que l’on apprend à vivre ?

    *************************************************
    Pour prolonger et nourrir nos éventuels échanges, j’ai trouvé ce lien qui est le produit de réflexions conduites dans le cadre d’un café philosophique :

    http://www.cafe-philo-des-phares.info/index.php?option=com_content&task=view&id=32&Itemid=37

    julesansjim

    16 janvier 2012 at 15 h 50 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :