LES VREGENS

Encore un instant de vie

with 6 comments

Ce matin, j’ai regardé le thermomètre accroché devant la fenêtre de la cuisine…
Brrr… – 10°.

Et pourtant, le soleil était déjà levé. Et en allant chercher du bois dans la grange, j’ai vu un petit rouge-gorge, tout gonflé-emplumé-duveteux, immobile et glacé, posé sur la margelle du bassin.


Je me suis approchée pour l’attraper, le réchauffer dans mes mains, et hop, il s’est envolé. Pas loin. Sur le toit. N’écoutant que ma désolation, j’ai couru chercher un gros sac de graines de tournesol, et j’en ai jeté plein partout.

Quelques minutes après, il n’était plus là. Sauvé, pour quelques heures…

Et j’ai eu encore un cadeau de dame Nature, à midi. Sur la terrasse, parmi les mésanges, charbonnières, bleues, nonnettes, pinsons, rouge-gorge, et même un bébé geai, veillé par sa maman, j’ai vu … une petite boule de plumes adorable : un chardonneret élégant.


L’espèce étant protégée, je me suis dit que quelque part, ça voulait dire merci. Et que j’étais bien en phase avec le monde. Heureuse.

Ce soir, la bise est venue. Il fait froid, très froid. Je suis près de ma cheminée, et je pense à tous mes protégés restés dehors.

Publicités

Written by Gavroche

3 février 2012 à 18 h 05 min

Publié dans Tout et rien

Tagged with ,

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Nous étions de minet-sitting hier soir à la maison. Ce matin, au lever, Tequila était vent debout contre la porte vitrée du couloir. Lorsque je l’ai eue prise dans mes bras, elle s’est mise à ronronner en faisant ce bruit de poulie mal graissée qui me fait tellement rire. Et on s’est frotté le museau pendant 5 mn avant que je ne lui verse une poignée de croquettes hypo-allergéniques dans son écuelle. La queue en panache elle a tout englouti en 5 mn aussi !

    Dans les moments où je désespère de l’espèce humaine, j’ai envie de croire très fort à la réincarnation. Nous pourrions ainsi recycler toutes les ordures qui peuplent la terre en loriots, chardonnerets, mésanges, chats angora ou de gouttière, chienchiens à sa mémère ou à son pépère… Que sais-je encore ? enfin
    bref, des êtres vivants dignes de ce nom et de notre amour.

    😉

    julesansjim

    3 février 2012 at 18 h 31 min

  2. J’ai les mêmes. Je les nourris aussi.
    J’ai aussi des sitelles torche-pot, des merles bien sûr, des tourterelles, des pigeons, des étourneaux et des moineaux.
    Mon préféré, mais il ne vient pas souvent, un troglodyte mignon (roitelet).
    Ah, un pic-vert aussi.
    Promis, je prendrai des photos et les partagerai.

    asinuserectus

    3 février 2012 at 19 h 27 min

  3. Ici on est autour de -5 depuis trois jours mais je pense que cette nuit ça va pincer encore plus, avec le vent.
    Dans notre village/ville il y a pas mal de jardins arborés donc beaucoup d’oiseaux aussi, tourterelles et pigeons et plein d’autres que mon pépé n’a pas eu le temps de m’apprendre avant de mourir.
    J’ai mon rouge-gorge qui vient tous les ans, j’espère qu’il nous suivra ce weekend dans la nouvelle maison 😉
    Il vient picorer les épluchures tombées de ma bassine à compost, et il me regarde à travers la porte vitrée de la cuisine, comme pour me dire merci.

    alainbu

    3 février 2012 at 20 h 12 min

    • Triste nouvelle :
      dans le jardin de notre nouvelle maison j’ai découvert hier un rouge-gorge mort. Sans doute assommé contre une porte vitrée au pied de laquelle il gisait. Il était déjà tout froid avec une grosse tache de sang sur le crâne, je l’ai enterré sous le figuier.

      alainbu

      10 février 2012 at 7 h 31 min

  4. Les baies vitrées sont très dangereuses pour les oiseaux. C’est même la cause principale de leur mortalité.

    http://www.aspas-nature.org/content/blogcategory/80/149/lang,fr/

    Quelques solutions ici : http://www.aspas-nature.org/images/stories/campagnes/collisions/dpliant-collisions.pdf

    Gavroche

    10 février 2012 at 9 h 24 min

    • je sais bien, mais en général ce sont des grandes baies vitrées, alors que là c’éest la plus petite de notre maison.
      Dans une des boites où je bossais il il avait des vitres style sans tain, c’était un massacre, on passait notre temps à essayer de ranimer des mésanges, des moineaux, et même une bécasse un jour. Mais c’était souvent trop tard.

      alainbu

      11 février 2012 at 11 h 56 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :