LES VREGENS

Balade en mai

with 4 comments


On n’entend plus causer que de ça. Les élections. Et j’en ai (déjà) marre…
Tout soudain, le petit rat s’est aperçu qu’en France (au bout de cinq ans…) il n’y avait pas que ses potes du Fouquet’s et du CAC 40 :

Il a même dit en bafouillant que c’était franchement pô bien (bon, il a pas parlé du yote de Bolloré, faut pas pousser) et du coup, la réaction d’Hollandréou m’a fait rire, même si, je vous en fiche mon billet, lui n’ira quand même pas « fêter la victoire » (la victoire de qui, au fait ?) chez Mac Do dans le 9-3…

Le rat s’est donc rendu compte qu’en France, il y avait aussi ces bons cons d’électeurs, qu’on convoque une fois tous les cinq ans, censément pour leur demander leur avis, en fait seulement pour maintenir un semblant de démocrature… Pour choisir le pantin, de droite, ou de « gauche » (rire) qui va diriger leur vie.

Du coup, le rat se met à manger à la cantoche avec les pue-la-sueur…

La nouvelle affiche de campagne

Bon, il envoie quand même ses robocops à la Réunion, où 60 % des gens vivent sous le seuil de pauvreté. C’est pas tout à fait la France, là-bas, faut dire. Y sont pas tout à fait comme nous, les réunionnais.


Bref, il nous avait un peu oublié, à aller comme ça sauver la Libye, sauver l’Europe, tout ça, mais ça y est, le mètre-et-talons nous remet le couvert de la France qui souffre au chômage, vu que désormais, il n’est plus question de la France qui se lève tôt. La France ne se lève plus, elle reste au pieu, vu que du boulot, y’en a plus. Et ceux qui ont encore du taf, acceptent désormais n’importe quel salaire, acceptent de faire trois heures de transport par jour, pour pouvoir finir de payer la maison, les études du petit dernier, ou le nouvel écran plat dans le salon… Acceptent. Dorment. Consomment.

Oh, ils râlent bien un peu, s’indignent une fois par semaine (ça ne mange pas de pain, l’indignation) mais c’est tout.

Et en face du nabot, y’a quoi en face ?

Ben y’a l’enthousiasmant Hollandréou. Qui ne fait pas de promesses, lui. Avant même son élection, il annonce la couleur (on pourra pas dire qu’il avait promis la lune) :

– pas de retour à la retraite à 60 ans (pas réaliste, le truc)

– pas d’arrêt du nucléaire, pas réaliste non plus, mais c’est pas grave, les « écologistes » (rire) ont quand même accepté de s’allier … Que ne ferait-on pas pour un petit job pépére dans un ministère…

– pas de modification profonde du système d’impôts (pasque sinon, ça ferait fuir les entreprises, comme si elles ne le faisaient pas déjà).

– la TVA « sociale » (re-rire) : si les socialos sont contre, c’est juste parce que c’est pas dans leur programme, hein, sinon, ils sont d’accord pour faire « baisser le coût du travail »…

On n’a pas entendu les « socialistes » (rire) causer de la baisse des dividendes. Ni des profits. D’ailleurs, ce bon Fabius le disait déjà sous Jospin : « il faut arrêter de dire que le profit, c’est pas bien. »

– la sécurité (normalement, un thème de campagne généralement à droite) : c’est important, mais attention. Pas n’importe laquelle. Il faut protéger Mémé de ce salopard de Mohamed qui veut rien que lui piquer son porte-monnaie dans l’autobus. En revanche, si Mémé crève au fond de son HLM pourrave avec moins que le minimum vieillesse, c’est pas grave. Elle crèvera en sécurité, Mémé… Et le plus important, c’est quand même la « compétitivité » des entreprises françaises. Cocorico. Même pour les « socialistes »(rire).

– et puis, là, dernièrement, on avait naïvement cru qu’Hollandréou devenait gauchiste. Au Bourget, « l’ennemi, c’était la finance… » Et deux jours après, à Londres, vlatipa qu’il se met à raconter plein de trucs intéressants au Guardian (pas de bol, y’a des gens de gauche qui comprennent l’anglais, dis-donc…)

1 – que Tony Blair, c’était un gars vachement bien, « trop intelligent pour avoir besoin d’être arrogant« , et surtout, « combien de temps il a duré… »  (10 ans, de 1997 à 2007). Alors bon, Blair a certes succombé aux sirènes du libéralisme, mais lui, au moins, il a duré. Et  Hollandréou, vous croyez qu’il rêve de quoi, le soir, au fond de son pieu ?

2 –  Que des communistes, y’en avait plus en France, que c’était donc pas la peine de préparer les boat-people pour les riches, que les chars russes n’étaient plus d’actualité, et surtout que « la gauche a été au pouvoir pendant 15 ans pendant lesquels elle a libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations ». Et qu’il « n’y avait pas de craintes à avoir« …

Le Guardian a d’ailleurs noté que le projet de Hollande « ne contient aucune des promesses traditionnelles de la gauche d’augmenter le SMIC et salaires, mais en revanche des coupes dans les dépenses pour réduire le déficit public« .

Le programme de notre bon Hollandréou est assez clair : il ne veut « rien promettre qu’il ne puisse tenir« , ben ouais, c’est pas sa faute, c’est celle de « la crise »…

Nous voilà prévenus : le grand soir, ce sera pas pour tout de suite, il prend soin de séparer en deux son quinquennat en cas d’élection. On ira (peut-être) « plus loin dans la redistribution » (de bonbecs Haribo ? de cacahuètes ?) mais … plus tard. Et oeuf corse, « si les finances le permettent« .

Décryptage des mesures « socialistes » (rire) ici.

La dernière saloperie en date, c’est évidemment la courageuse abstention des socialistes lors du vote sur le Mécanisme européen de stabilité. Je vous en parlais ici dans ce billet.  Tout cela au motif que “le pacte de stabilité budgétaire, tel qu’il se présente aujourd’hui, ne prévoit pas d’engagement fort en faveur de la croissance« … Sans commentaire.

Alors, pour le premier tour, c’est vrai, on a le choix.

J’aime bien Mélenchon, son côté grande gueule (j’en suis une aussi, ça doit être ça…) et même beaucoup des éléments de son programme… Mais. Même s’il ne l’a pas encore dit, je sais qu’il appelera à voter Hollande au deuxième tour. En se disant, avec tous les amis du Front de Gauche, que s’il fait un score à deux chiffres, il pourra peser sur les décisions des camarades « socialistes ».

Et là, je tique. Parce que je n’y crois pas une seconde. Je me rappelle 1981, putain, la joie quand on a vu la bobine de Mitterrand à la télé. La gauche, enfin ! La fiesta, la joie dans les rues… Sauf que ça n’a pas duré. Dès 1982, les ministres communistes ont quitté le gouvernement, et on a eu le « tournant de la rigueur ».

Et moi, je pourrais pas voter Hollande. J’vous jure, ça me ferait physiquement mal. Du coup, je vais me fâcher avec mes potes du Front de Gauche. Merde. Enfin, j’espère qu’ils me pardonneront.

Parce qu’au premier tour, perdu pour perdu, j’irai voter pour l’inconnu Poutou, parce qu’il est sympa et pas fier, que c’est un ouvrier, et qu’il a raté son bac. C’est Ruquier et Madame Montebourg, Audrey de son prénom, qui me l’ont dit. En fait, à moi aussi, ces journaleux suffisants et insuffisants m’ont craché à la gueule. Poutou et moi, c’est clair, on est pas des ouineurs.

L’analyse d’Acrimed.

Bon, j’irais voter Poutou, s’il arrive à avoir ses 500 signatures… Mais Olivier Besancenot vient de déclarer que « des maires que nous avons sollicités dans des communes de moins de 1 000 habitants nous ont rapporté qu’ils avaient été démarchés par les socialistes. Nous fuyons les grandes villes car nous savons qu’elles sont acquises aux partis institutionnels. Pourquoi François Hollande démarche-t-il sur nos terres ? Il n’en a pas besoin, il a déjà 2 000 ou 3 000 signatures. On veut croire à un hasard, si ce n’est pas le cas, cela signifie qu’un parti démocratique nous met des bâtons dans les roues »…

Là aussi, je ne ferai pas de commentaire…

Parce que ouais. Poutou fait partie, comme moi, de la France d’en bas. Vivre avec moins que le SMIC, il connaît. Il n’est pas membre du Siècle, comme nos amis « socialistes » (rire), il ne sort pas de l’ENA, n’est pas un ancien banquier, ni un ancien « socialiste » (rire), ni le fils du plus grand antiquaire de la place. Le pouvoir, il n’en veut même pas. Il prétend le donner au populo…

Et puis, même si qu’est-ce-qu’Onfray-pas-pour-passer-à-la-télé a prétendu lui donner des leçons de politique et de « vote utile » (utile à qui ?) il est lucide, le gars Poutou , l’alliance avec les « socialistes » (rire) ne mène nulle part :

Il en parle très bien ici.

Sinon dans le mur, comme en Grèce. Ou le président de l’internationale « socialiste » (rire) est parti, une main devant, une main derrière, laissant la place chaude aux banquiers, et au FMI, anciennement dirigé par le « socialiste » (rire) DSK… Sans oublier quelques places pour l’extrême droite, toujours préférable au peuple, oeuf corse.

La baffe, on la prendra dans la gueule. De toute façons. Une bonne grosse baffe avec la droite, une gentille baffounette enveloppée d’u ruban rose avec la « gauche » « socialiste » (rire).

Ben au deuxième tour, je ferai comme plein de gens. Il fait beau au mois de mai.

D’ailleurs, en 1936, ce ne sont pas les « politiques » qui ont obtenu les congés payés. C’est les gens, dans la rue. Après une grève générale. C’est là que j’irai me balader.

Et tiens, si vous voulez écouter Poutou, c’est là :

Publicités

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Moi non plus je ne voterai jamais pour Hollandréou et son programme de vendus ,mais je voterai Mélenchon tout en lui signifiant que c’ est même pas la peine qu ‘il appelle à un vote « républicain » au 2eme tour si ce n’ est pas lui.
    Le vote utile c’ est vote pour la vraie gauche du Front de Gauche et pas un rassemblement sous une bannière ou l’on sait par avance que l’ on va en prendre plein la gueule ( il y a déjà plein d’ exemples : les Roms de Valls , la retraite et le STO du RSA de Cahusac , les emplois de fonctionnaires … )
    En plus les traitres à la cause ouvrière mais qui veulent nos voix , on en voit un max avec le vote du MES et plus anciens , Montebourg qui dit tout bien mais fait tout faux, Valls,Lang … et encore avant Besson , Kouchner …et DSK au FMI
    la Résistance pour un espoir de nouvelle république se fait autour de Mélenchon : laissons lui une chance

    micmousse

    24 février 2012 at 18 h 13 min

  2. Euh je crois qu’il y a une légère méprise. Beaucoup de votants du premier tour pour Mélenchon feront ce qu’ils voudront. Y compris parmi les blogcheviks. L’ami Yéti par exemple a déjà écrit qu’il n’irait pas plus voter Hollandréou qu’il n’a voté Royal en 2007. Pas sûr que je n’aille pas à la pêche à la sardine au bord de la rivière… Mélenchon lui-même dit bien qu’il n’est pas propriétaire des voix qui se seront portées sur son nom. Il votera pour le candidat de gauche le mieux placé mais ne blâmera pas les électeurs qui ne le feront pas.

  3. Je peux rêver d’une abstention tellement massive au deuxième tour que nos politiques vont réfléchir ?
    Non, je plaisante… Le résultat, c’est qu’un pingouin sera élu avec environ 1/4 des électeurs… Pas question de prendre en compte le vote blanc : au passage, je rappelle que c’était une promesse de campagne du candidat Mitterrand…

    Là où je suis totalement en phase avec Méluche, c’est quand il dit que c’est après que ça se jouera, et pas seulement aux législatives…

    Je continue de rêver à l’insurrection qui vient. Mon côté Gavroche sur la barricade, quoi… :-))

    Gavroche

    24 février 2012 at 18 h 58 min

  4. mouais, il s’exprime bien Poutou mais je ne le trouve pas convaincant.

    pour ce qui est du 2° tour, je suis d’accord avec le partageux, lesgens feront bien ce qu’illes voudront, sans besoin de « consigne de vote » ( ça m’a toujours paru assez méprisant cette façon de dire votez truc ou bidule)
    en plus je ne suis pas persuadée que Mélenchon appellera à voter PS. qu’il le fasse lui, c’est plus que probable, mais sans consigne. D’autant plus que si le Front de Gauche veut avoir du poids pour l’après, il a tout intérêt à rester intègre.
    enfin on verra bien

    kakophone

    5 mars 2012 at 21 h 57 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :