LES VREGENS

Ils ont les millions, nous sommes des millions… !

with 3 comments

Marseille, ma ville, la belle, la rebelle, ce samedi 14 avril 2012 … Une belle journée ensoleillée. Une journée de joie, de fête, d’espoir. Avec enfin, un rayon de lumière au bout du chemin. La possibilité d’un autre monde, plus juste ou tout simplement plus humain.

Et pas seulement grâce à un seul homme, car comme dit la chanson « Ni dieu, ni césar, ni tribun… » Non, juste grâce à nous tous, réunis là tous ensemble, sur la plage du Prado, face à la mer.

Ces images, issues du site du Parti de gauche marseillais, résument bien l’ambiance.

Alors, ce jour là, quoique seule, puisque mes potes marseillais travaillaient, et que j’ai raté notre Nono, j’ai tout simplement retrouvé mes camarades, mes frères et sœurs, depuis si longtemps perdus de vue, nous étions enfin réunis. J’en aurais pleuré de joie.

A la sortie du métro Rond-Point du Prado, déjà, partout, une foule impressionnante, au milieu d’une forêt de drapeaux rouges, PC, Parti de Gauche, Front de Gauche, Alternatifs …

Et tout au long de l’avenue du Prado qui mène à la plage et à la statue de David, des cars, par dizaines, alignés tout du long, venant de toute la région, et du sud-ouest, et d’ailleurs…

Bon, le maire de Marseille n’ayant pas interdit la circulation des bagnoles sur le trajet de la manif (sûrement volontairement, vu qu’il avait déjà tenté d’empêcher la tenue du meeting) il y avait bien quelques poulets disséminés ici et là, qui bloquaient les voitures pour nous laisser passer… Et qui faisaient drôlement la gueule.

Arrivée « à David », j’ai commencé à sentir l’odeur de la mer, j’ai entendu la musique, des gens qui chantaient, riaient, et qui, encore et encore, par milliers, continuaient d’arriver de partout.

Comme l’a dit Mélenchon, nous étions contents d’être là, heureux d’être mélangés. D’être les descendants de cette femme, qui avait, il y a 2600 ans, pris pour époux un « immigré grec descendu d’un bateau. »

Dans la foule, immense (je n’aurais jamais imaginé autant de monde, même dans mes rêves), il y avait toutes sortes de gens : jeunes, vieux, blancs, noirs, « arabes et berbères » venus de l’autre côté de la Méditerranée. Mais avant tout, français. Nous étions le peuple, le vrai.

De jeunes mères, avec leurs bébés dans leur poussettes, venues là, « pour l’avenir de leurs petits ». Ces gamins de toutes les couleurs qui jouaient sur l’herbe … Ces petits vieux avec leurs casquettes rouges, et un sourire ravi sur la face… Le plus émouvant pour moi, a été de voir ces vieilles femmes arabes, portant le foulard, et agitant des drapeaux rouges, quand Mélenchon a parlé de « nos frères et sœurs du Maghreb »…

Bon, les images parlent davantage que les mots, alors, les voilà… Pêle-mêle, les miennes, et celles des copains du Parti de Gauche lotois, qui assuraient le « SO ».

Et je vous le disais dans un récent message, à Marseille, même les moineaux étaient à la fête…

Il faut bien le dire, où trouver un endroit aussi beau, hein ? Dans le Lot, peut-être. Mais c’est tout…

Pour ceux qui le souhaitent, vous pouvez réécouter le discours ici :

Alors, on ne le dira jamais assez, l’union fait la force !

Le plus drôle, c’est qu’après le meeting, je suis allée manger au Cours Julien (un quartier « branché » plein de restos) avec des copines. Et qu’une fois installées devant un Mojito (eh ouais…), ben on a vu arriver les copains du Front de Gauche du Lot… Devinez combien il y a de restaurants à Marseille ?


Publicités

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Merci l’immigrée du Quercy ! On imagine facilement combien l’ambiance devait être chaude en bord de mer. Et comme pour les manifs de soutien à la Grèce, on se sentait nous aussi le coeur marseillais devant nos écrans d’ordinateur.
    Je ne sais plus où j’ai entendu ou lu cette perle : « A Marseille, le Peuple défile en Prado »

    Ça pourrait bien être dans l’Huma…

    Juléjim

    18 avril 2012 at 17 h 22 min

  2. C’est vrai qu’on ne peut guère trouver d’autres endroits que Marseille avec cette ambiance, merci Gavrochounette.
    (mais au cours Julien y’a pas que des restos, y’a l’espace Julien et ses concerts aussi^^)

    alainbu

    18 avril 2012 at 17 h 27 min

  3. Trop ! Trop d’émotion… et puis je ne connais pas Marseille alors je me sens frustrée…
    Mais tu m’as donné une belle bouffée d’émotion, Gavrochounette !!! ;o))

    clomani

    18 avril 2012 at 18 h 50 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :