LES VREGENS

Chômage au fond de la vallée

with 13 comments

Ce matin, j’ai reçu une proposition de boulot de Pôle Emploi :

Bonjour,

Pole-Emploi vous propose une offre de disitributeur/trice d’annuaires, vous préparerez et effectuerez la distribution des annuaires auprès des particuliers et des entreprises selon les consignes et les impératifs de délais pendant la période du 4 au 29 juin. vous devez avoir le permis B et un véhicule . vous interviendrez sur le département du … contrat à temps partiel.

salaire :smic+ indemnités km+ congés payés et prime de précarité.

Vous êtes intéressé(é) appeler M …

Sachant que j’ai l’honneur et l’avantage d’encaisser chaque mois 650 euros d’allocation de retour à l’emploi (en juillet, ce sera fini), je me suis dit que :

  • gagner la même chose en parcourant tout le département sous la flotte, ça le fait moyen…
  • gagner cette somme-là avec les diplômes que j’ai (bac+4 et plus) ça me fait quand même un peu chier que ce soit vraiment tout ce qu’ils aient trouvé à me proposer.

Effectivement, je me sens comme un « cancer », une assistée, une grosse feignasse qui sert plus à rien, et vieille en plus, moi qui ai pourtant cotisé pendant trente ans pour les caisses de chômage.

Bon, malgré les centaines de CV et de lettres de motivation que j’ai envoyées (même si je ne l’étais pas toujours, « motivée », mais faut bien bouffer), ça fait deux ans que je rame. Cinquante cinq ans bientôt, vivant au trou du cul du monde, dans un département sinistré. Ben non, je suis pas aide-soignante, ni comptable, ni technico-commerciale, et ça ne m’intéresse pas. Bien fait pour ma gueule, j’avais qu’à passer un CAP au lieu d’une licence d’histoire, et d’un séjour à l’IEP d’Aix-en-Provence. Parce que l’histoire, il faut bien le dire, ça ne sert à rien. L’IEP non plus. Bien fait pour ma gueule, j’avais qu’à vivre en ville. Bien fait pour ma gueule.

Pourtant, ils sont sympas à Pôle Emploi, j’ai eu droit à deux formations payées par la Région Midi-Pyrénées, une pour bosser sur des logiciels de PAO (j’ai nommé Photoshop, Indesign et Illustrator), l’autre sur Dreamweaver (pour créer des sites internet, pour les béotiens). Bon, 140 heures, ça faisait pas beaucoup pour appréhender tout ça, mais je suis débrouillarde, j’ai bossé toute seule après… à la maison. Parce qu’évidemment, je n’ai pas trouvé le moindre job grâce à ça. J’ai juste été occupée pendant 140 heures.

Je me suis aussi autofinancé une formation de correcteur d’édition : 500 e-mails plus tard, rien de rien de chez rien, sauf une proposition de contrat d’autoentrepreneur. Et encore, j’étais contente de recevoir une réponse, parce que des fois, ouvrir une lettre et lire « Nous avons le regret… gnagnagna » ça vaut mieux que le silence abyssal ou l’indifférence. Qui sont, hélas, les plus fréquents.

Alors, quand je lis qu’un crétin comme moi s’est balancé, quand je lis que partout dans ce putain de monde, les gens se tuent, en Italie par exemple, où un chômeur par jour se suicide, en Grèce, en Espagne, en Tunisie (qui se souvient encore de Mohamed Bouazizi, hein?) et même chez nous, ben, ça me déglingue grave :

En trois ans, de la fin 2008 à la fin 2011, la crise économique a accru le nombre de chômeurs officiels de 648.500. Elle a eu un autre impact, plus dramatique mais largement passé sous silence : un surcroît, durant cette même période, d’environ 750 suicides et 10.780 tentatives.

Vous étiez au courant, vous ? Moi non.

Extrait de la lettre d’une jeune femme de 23 ans qui s’est suicidée récemment :

J’ai l’impression d’être en sursis. Je commence à avoir peur de tout, même de l’espoir, comme une malade condamnée… J’ai pourtant envie de vivre mais je ne sais plus comment m’en sortir. Je cherche ce qui va pouvoir me faire vivre …

Source ici.

Et pendant ce temps, le discours d’état sur les chômeurs-feignants fonctionne toujours. La manipulation des chiffres aussi.

Pendant ce temps, pendant qu’Hollandréou fait des ronds de jambe aux Zétazunis, et de l’humour avec son pote Obama, pendant que les « journalistes » se gargarisent avec « la première dame », la droite la plus crade est toujours là, à la chasse aux pauvres.

Cette chasse aux pauvres, tellement injuste.

Cette chasse qui est un mensonge éhonté…

Alors, à la fin des fins, »nous les petits, les sans-grade », les assistés, les feignants, le cancer de la société, on a deux solutions  :

  • se suicider, vu qu’on ne sert plus à rien
  • aller braquer une banque, comme Séraphin Dedroit. Au moins, en taule, on est nourri-logé, et on a plus le souci du lendemain…

Edit :

Continuant mes recherches, j’ai tapé « distribuer des annuaires » sur gogol, et je suis tombée sur le billet d’un jeune homme qui a fait ce travail :

La distribution d’annuaires, un des salaires les plus bas… 

Les commentaires, dont certains datent de quelques jours à peine, sont édifiants… 3,50 € de l’heure…

Merci Pôle Emploi !

Publicités

13 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. La perfide Albion (ou plutôt son chouette gouvernement) a inventé mieux: le travail non-payé pour chômeurs, afin qu’ils acquièrent une expérience. Là, ils feront office d’aides soignants.
    Après tollé syndical, ils ont obtenu le droit d’interrompre l’expérience s’ils le souhaitent, sans perdre leurs indemnités de chômage.
    Il s’agit d’un stade expérimental avec des institutions (hôpitaux par ex) volontaires, et chômeurs « apparemment volontaires ».

    florence

    21 mai 2012 at 17 h 03 min

    • oh ben on n’en est pas bien loin en France.
      Ce sont les ateliers et chantiers d’insertion, c’est un dispositif « pour but de lever les freins à l’emploi de personnes en difficulté d’insertion » !
      Des structures du secteurs non-marchand (pour ma part l’an dernier c’était le conseil général) embauchent sous contrat CUI-CAE (c’est à dire que ça ne coûte quasi rien puisque l’aide pour l’employeur est de 70 à 90 % du brut + exonération cotisations patronales sécu) pour 6 mois sur 26 heures hebdos payées au smic (mais comme il y a l’exo de cotis sécu c’est comme si on était payé en dessous du smic « chargé »).
      Comme il s’agit d’insertion, il y a obligation d’actions de démarche de recherche d’emploi durant les heures non travaillées (càd les 9 heures qui manquent pour atteindre 35), devant être justifiées puisqu’il y a un bilan a remplir. Ces contrats comprennent la plupart du temps une période d’immersion. C’est en fait un stage en entreprise, que l’on doit trouver soi-même et où l’on travaille à temps complet, tout en étant toujours payé 26 heures bien entendu.

      alainbu

      21 mai 2012 at 17 h 47 min

      • Les CUI-CAE étaient à 26 heures par semaine. Ils pouvaient durer deux ans, voire plus pour les vieilles comme moi de plus de cinquante piges. Ce n’est plus le cas. Ils sont désormais tous à 20 heures, et durent six mois.

        Et il n’y a pratiquement plus que ça sur le site de Pôle-Emploi. Ça, et les contrats d’apprentissage…

        Gavroche

        21 mai 2012 at 17 h 52 min

      • Plus exactement, ils étaient financés sur la base de 26 heures, et ne le sont plus désormais que sur 20.
        Mais les deux chantiers qu’on m’a proposés étaient de 26 heures et ils le sont très souvent d’après ce que j’ai pu voir dans l’asso qui me « suit ».

        alainbu

        21 mai 2012 at 18 h 02 min

  2. A propos des grands-bretons, lire cet article d’Alternatives Économiques :
    http://alternatives-economiques.fr/blogs/raveaud/2012/05/20/royaume-uni-lautre-massacre-europeen

    David Cameron, le dirigeant conservateur, a décidé une réduction des emplois publics sans commune mesure – il arrive à faire nettement pire que Thatcher. Résultat : la récession est aujourd’hui plus grave au Royaume-Uni qu’en 1930.

    D’après le rapport de l’OIT, près de 202 millions de personnes seront au chômage en 2012, soit six millions de plus qu’en 2011.

    Bienvenue sur terre…

    Gavroche

    21 mai 2012 at 17 h 13 min

  3. Oh, il faut absolument que je retrouve cette émission de France 4 (période électorale) où des jeunes cons disaient courageusement que, les chômeurs, c’étaient des branleurs, qu’ils en connaissaient plein qui n’étaient que des assistés, tous des djeun’s qui ne fichent rien… une horreur ! C’est sur Face-Book, je vais essayer de te le retrouver ! De quoi grimper aux rideaux … ou te consoler (parce qu’ils sont vraiment très très cons, ces jeunes qui passent à la télé).

    clomani

    21 mai 2012 at 17 h 40 min

  4. allez hop ! une fois de plus :

    alainbu

    21 mai 2012 at 17 h 55 min

  5. Pardon Gavroche mais les CAE sont toujours renouvelables jusqu’à 24 mois, ensuite la prise en charge dépend du statut (chômeur ou rsa) et des dispositions spécifiques pour chaque département, c’est pour ça que c’est parfois complexe.
    Pour ma part on me propose un CAE de 20 heures, en fait c’est moi qui me le propose tout seul puisque c’est ma propre association. Il suffit que l’asso puisse financer un peu plus de 300 euros mensuels pour les cotisations patronales restant à payer.
    Le hic c’est que je ne sais pas ce que je suis puisque depuis 3 mois que j’ai changé de situation familiale la caf et le cg ne m’ont toujours pas dit si j’étais encore au rsa ou si je redevenais un chômeur non indemnisé, puisque je ne touche plus rien. Du coup on peut pas faire le contrat puisqu’on sait pas si on signe la convention avec le cg ou avec pôle emploi, et en plus ça changera également la prise en charge.

    alainbu

    21 mai 2012 at 18 h 31 min

  6. je ne sais pas ce que je suis …

    Et moi non plus.

    Tout est dit.

    Gavroche

    21 mai 2012 at 18 h 45 min

  7. Un documentaire sur les chômeurs (pas le chômage) américain:
    http://notworkingproject.com/the-documentary/

    « Not working: the pulse of the American depression »

    florence

    21 mai 2012 at 23 h 30 min

  8. Le documentaire sur le salariat… vous connaissez j’imagine ?

    Je lui préfère « attention, danger, travail » de P. Carles… mais c’était du temps où les « assistés » étaient moins nombreux, moins montrés du doigt…
    Bon sang, je réalise que je suis la dernière génération à avoir été salariée de 18 à 61 ans sans connaître le chômage. Et encore, parce que j’étais dans une « administration » bordélique…

    clomani

    22 mai 2012 at 8 h 42 min

  9. Comme ça, en passant, et puisque St Nazaire va bientôt devenir encore plus sinistrée (vu que le dernier bros bateau est sorti dimanche des chantiers navals et qu’il n’y a plus de commande en vue)…
    Un blog nazairien…
    http://pjjp44.blogspot.fr/

    clomani

    22 mai 2012 at 8 h 43 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :