LES VREGENS

Moonrise Kingdom, en retard

with 6 comments

Ça ne parle pas de problèmes contemporains. Ce n’est pas non plus une fable. Mais on croit comprendre dès le début que ça va nous expliquer quelque chose, car on nous fait écouter un long morceau du disque de Benjamin Britten L’orchestre expliqué aux enfants. Si à la fin, on reste dans la salle jusqu’au bout du générique, on entendra le même genre d’analyse, cette fois appliquée à la musique originale d’Alexandre Desplat.

 

Il y a des enfants en butte à des adultes… mais finalement, les adultes sont parfois de grands enfants, et au fil de l’histoire, les personnages les plus ridicules gagnent une vraie profondeur grâce, souvent, à leurs regards plus qu’aux dialogues. Oui, même le chef scout, même le flic complètement dépassé.

La géographie de ces petites îles de Nouvelle Angleterre est un peu compliquée ? Eh bien le bibliothécaire local vient se planter au milieu du décor pour nous expliquer ça.

 

La dame de la DDASS est méchante ? Eh bien elle s’appellera juste « Social Services » et c’est ainsi que tout le monde s’adressera à elle.

Wes Anderson a envie de fabriquer de jolies images, quitte à interrompre un peu l’histoire ? Les maisons sont des maisons de poupées ? Les accessoires un artificiel catalogue de l’année 1965 ? Mais alors, comment ça se fait que l’émotion naisse quand-même, quand tout nous crie, de tous côtés, que c’est du toc ? C’est très fort, cette magie du bon dosage…

 

Dans The Darjeeling Limited, les trois frères étaient constamment encombrés des « bagages de leur père », au propre et au figuré.

Ici aussi, l’héroïne traîne une lourde valise peu adaptée au camping sauvage, mais dedans, il y a ses livres préférés, à elle, et c’est sa voix, à elle, qu’elle fait entendre en les lisant à haute voix à son amoureux. Qu’importe s’il s’endort en l’écoutant ?

 

Alors finalement, que nous a-t-on expliqué ? Peut-être qu’on a juste pris le temps d’écouter la petite musique de chaque voix.

Et que même Harvey Keitel peut jouer un rôle comique.

La bande annonce:

La bande son du générique de fin:

Publicités

Written by florence

12 juillet 2012 à 19 h 30 min

Publié dans Cinéma

6 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Mince alors… t’es bigrement en retard, Flo !
    M’étonnerait qu’il joue encore dans les salles de St naze ;o((…
    Et quels acteurs prestigieux !!! Bill Murray et les autres ! Bigre, enfin dans des rôles de composition ;o)) !

    clomani

    12 juillet 2012 at 20 h 13 min

  2. Merci Flo, ça donne vraiment envie et j’adore les couleurs.
    Tiens à propos de couleur, pour le plaisir, Bill Murray en noir et blanc http://www.vodkaster.com/Films/Coffee-and-cigarettes/3590

    alainbu

    15 juillet 2012 at 11 h 29 min

  3. ben, il n’est jamais trop tard pour apprécier un truc délicat. Et excellent, et inventif.
    la magie des contes, le génie de l’humour décalé, le savoir-faire des anglo-saxons …
    I’ m’énervent !!!

    randal

    18 juillet 2012 at 12 h 30 min

    • j’ai oublié : la qualité musicale, un régal

      randal

      18 juillet 2012 at 12 h 32 min

  4. Moonrise kingdom, très très en retard…
    Vu que j’ai acheté le dévédé, je l’ai vu hier soir.

    Je n’ai pas de mots : la musique, les acteurs, assez méconnaissables, il faut dire, tout est parfait, triste et joyeux, humain, quoi. De quoi se remonter un moral en berne, c’est sûr.

    C’est simple, ça m’a fait penser à Jacques Demy.

    Gavroche

    26 mai 2013 at 9 h 08 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :