LES VREGENS

Yes!

with 13 comments

La Corne d’Or – 17 juillet

Je suis arrivé dans la lointaine périphérie d’Istanbul ce matin vers onze heures, et il m’a fallu lutter contre des chiens hargneux, la sueur, et les pavés irréguliers. Les semelles des chaussures dans lesquelles j’ai fait tout mon voyage sont presque en lambeaux, et désormais j’ai la plante des pieds en contact direct avec la route.

Quand j’ai atteint l’eau et parcouru les ponts enjambant la Corne d’Or et le Bosphore, mon arrivée m’a paru plus réelle. Mais pas encore tout à fait. Cette ville a l’air d’être au centre de tout. Les mosquées sont comme d’immenses scarabées extraordinaires rampant jusqu’à l’horizon. Je reparlerai plus tard de cette arrivée : j’attends encore que mon esprit rattrape mon corps. Pour l’instant, je veux juste remercier tous ceux qui m’ont aidé en chemin, de Patrick Leigh Fermor, qui en a tracé la carte, au dernier vieux à m’avoir offert un verre de thé dans un village turc.

À suivre, très bientôt.

http://afterthewoodsandthewater.wordpress.com/

Publicités

Written by florence

17 juillet 2012 à 22 h 38 min

Publié dans Non classé

13 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Souliers ? Hmmm, il a pas des chaussures, comme tout le monde aujourd’hui ?

    lenombrildupeuple

    18 juillet 2012 at 6 h 44 min

    • pourquoi tu utilises plus le mot soulier toi ?
      C’est pas un synonyme de chaussure d’ailleurs, mais vu la photo il semble en effet que ce ne soit pas des souliers.

      alainbu

      18 juillet 2012 at 10 h 08 min

      • ben non. J’ai des pompes et des godasses que j’ai acheté chez le marchand de chaussures.
        Point de souliers, ni en satin, ni vernis.

         » grolles  » , peut-être pour la rusticité.

        Mais, Flo, je ne conteste pas, c’est juste que ce mot a retenu mon oeil.
        Comme Kako, soulier est pour moi une petite chaussure de ville.

        lenombrildupeuple

        18 juillet 2012 at 18 h 30 min

  2. bout du voyage, magnifique. reste plus qu’à parcourir la folle istanbul, avec ses pompes pourraves ! et revenir…

    zozefine

    18 juillet 2012 at 8 h 06 min

  3. Vraiment grand merci pour ton travail de traduction Flo.
    Tiens au fait je viens enfin de recevoir le Burke in French, ils étaient en rupture chez l’amas zone, je vais pouvoir l’attaquer et le filer à ma belle-sœur qui a la flemme de le lire in English comme moi, et contrairement à son homme 😉

    alainbu

    18 juillet 2012 at 10 h 14 min

  4. bande d’heureux lecteurs de l’anglais…
    mais moi, j’ai la chance de pouvoir l’apprécier grâce à Flo, et ça, aucun anglais ne saura jamais comme c’est bien traduit.
    et toc

    randal

    18 juillet 2012 at 12 h 40 min

    • Merci, c’est gentil.
      Alors, pour les SOULIERS, puisqu’il vous faut aussi le SAV, parce que, oui, je me suis posé la question!
      L’original ne dit pas SHOES, mais BOOTS, donc connotation chaussures de marche, de sport, voire brodequins, voire simplement un peu vieillotte. D’où le choix des SOULIERS dans ma p’tite tête.

      florence

      18 juillet 2012 at 13 h 32 min

  5. justement, à propos de souliers et de chaussures, en rapport aux deux photos : ça s’rait pas une histoire de pompes ?
    c’est traduisible en anglais ce commentaire ???

    randal

    18 juillet 2012 at 12 h 44 min

  6. super Flo 🙂
    il m’a redonné envie de marcher le bonhomme, du coup je vais peut-être programmer quelque chose pour septembre
    (pour les boots et pour alimenter le débat, j’aurais plutôt laissé chaussure, les souliers laissant à mon avis l’idée de petites chaussures fines. De toute façon je ne crois pas qu’il y ait en français l’équivalent de boots dans ce sens, à moins de dire godasses ou pompes effectivement)

    kakophone

    18 juillet 2012 at 13 h 47 min

    • Ouais, moi, en toute modestie, j’aurais opté aussi pour « chaussures » mais j’aurais sans doute précisé « de marche ». J’ai du mal à penser que ce grand garçon se soit embarqué dans ce long périple en ne soignant pas particulièrement la manière de se chausser. Surtout pour un voyage à pied !

      Je dis ça parce que si je devais me lancer dans ce genre d’aventure, mais en courant, pas en marchant, je commencerais par choisir avec soin mes « running ». That’s sure !

      🙂

      Juléjim

      19 juillet 2012 at 21 h 35 min

      • Bon, puisque c’est toi, je capitule, snif.

        florence

        19 juillet 2012 at 22 h 00 min

  7. En même temps, c’est toi la traductrice, alors c’est toi le chef ! Et puis on est deux avec Kako, et même trois avec Monnombril, voire quatre avec Alain, ne l’oublie pas.

    Allez… à la prochaine traduc, on arrivera bien à te faire modifier une phrase entière. En insistant bien…

    😉

    Juléjim

    19 juillet 2012 at 22 h 22 min

  8. Quand son éditeur te contactera pour la trad in french, on t’aidera, t’inquiètes pas, on est comme ça nous, toujours prêts à donner un coup de main. 😉

    lenombrildupeuple

    22 juillet 2012 at 17 h 29 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :