LES VREGENS

je dis ton nom …

with 4 comments

La liberté est l’état d’une personne ou d’un peuple qui ne subit pas de contraintes, de soumissions, de servitudes exercées par une autre personne, par un pouvoir tyrannique ou par une puissance étrangère. C’est aussi l’état d’une personne qui n’est ni prisonnière ni sous la dépendance de quelqu’un.

La liberté peut être définie de manière positive comme l’autonomie et la spontanéité d’une personne douée de raison.

c’est la seule raison d’être de ce blog et il faut continuer de la maintenir.
c’est notre richesse, pour tou(te)s ce(ux)elles qui le veulent.
il est bon de se redire parfois les choses simples
Articles et commentaires sont les bienvenus, et le drapeau noir flottera longtemps sur la marmite.
le gavroche dans l’image contient tout l’espoir de l’humanité.

Publicités

Written by randal

22 juillet 2012 à 18 h 05 min

Publié dans Non classé

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. C’EST TOUT VRAI CE QUE TU ECRIS MON CHER RANDAL
    Je suis toujours admiratif de la qualité des contenus de VREGENS et de la liberté de parole qu’ils véhiculent.
    Salut & solidarité

    papounic

    22 juillet 2012 at 18 h 31 min

  2. Li-bé-rez Go-din ! Li-bé…

    Okay, je sors.

    gemp

    22 juillet 2012 at 18 h 42 min

  3. « et qui veut partager un pastaga avec moi ? »
    eh bien en voilà une bonne idée…ça me changera de l’orge et du houblon en canettes 🙂

    Compunet

    22 juillet 2012 at 19 h 04 min

  4. Chanson de Gavroche

    Monsieur Prudhomme est un veau
    Qui s’enrhume du cerveau
    Au moindre vent frais qui souffle.
    Prudhomme, c’est la pantoufle
    Qu’un roi met sous ses talons
    Pour marcher à reculons.

    Je fais la chansonnette,
    Faites le rigodon.
    Ramponneau, Ramponnette, don !
    Ramponneau, Ramponnette !

    Ce Prudhomme est un grimaud
    Qui prend sa pendule au mot
    Chaque fois qu’elle retarde.
    Il contresigne en bâtarde
    Coups d’état, décrets, traités,
    Et toutes les lâchetés.

    Je fais la chansonnette,
    Faites le rigodon.
    Ramponneau, Ramponnette, don !
    Ramponneau, Ramponnette !

    Il enseigne à ses marmots
    Comment on rit de nos maux ;
    Pour lui, le peuple et la France,
    La liberté, l’espérance,
    L’homme et Dieu, sont au-dessous
    D’une pièce de cent sous.

    Je fais la chansonnette,
    Faites le rigodon.
    Ramponneau, Ramponnette, don !
    Ramponneau, Ramponnette !

    Le Prudhomme a des regrets ;
    Il pleure sur le progrès,
    Sur ses loyers qu’on effleure,
    Sur les rois, fiacres à l’heure,
    Sur sa caisse, et sur la fin
    Du monde où l’on avait faim.

    Je fais la chansonnette,
    Faites le rigodon.
    Ramponneau, Ramponnette, don !
    Ramponneau, Ramponnette !

    sgd

    22 juillet 2012 at 22 h 40 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :