LES VREGENS

Epandages aériens dans le Lot et ailleurs (suite)

with 4 comments

Comme vous le savez sans doute, après avoir écrit ici et sur Médiapart ma « Lettre ouverte à Madame Delphine Batho, et au Préfet du Lot »,  quelque peu gênée aux entournures par le manque d’information du public, j’avais transmis tout ce que j’avais trouvé au journal local, La Dépêche du Midi, et après la publication de deux articles en trois jours, ici, et ,  j’ai lancé une pétition sur le ouèbe, sur le site Change.org.

Je n’aurais pas cru avoir autant de succès, ben oui, ce matin, on en était à plus de 11 000 signatures …

Et hier matin, me v’là partie avec ma pétition sous le bras (175 pages, et 10005 signatures, pour être précis) à mon rendez-vous avec le Préfet. J’ai été reçue par Lydie Fabre-Bottero, qui s’occupe des relations avec la presse à la Préfecture du Lot.

J’étais accompagnée de l’ancien président d’une association, spécialiste d’ornithologie (il a parlé de la raréfaction des hirondelles, qui elles aussi, meurent), et du président du Groupement de défense des abeilles du Lot.

J’ai évoqué les éléments suivants :

– En Haute-Garonne, des épandages ayant été effectués pendant la période de floraison du maïs, le Préfet a décidé récemment de les suspendre.

La Chambre d’Agriculture de Haute-Garonne a publié un communiqué : désormais, les épandages ne se feront plus avec des pesticides, mais avec des insectes prédateurs de la pyrale du maïs : c’est bien la preuve qu’une alternative biologique est possible.

– Madame Delphine Batho, Ministre de l’Ecologie, a déclaré en fin de semaine dernière sur BFM TV qu’elle souhaitait l’interdiction pure et simple des épandages aériens : nous attendons donc des actes, en conformité avec les mots.

Hier matin, Stéphane LE FOLL, Ministre de l’Agriculture, a lui aussi exprimé son opposition aux épandages aériens. Là aussi, nous attendons la suite …

Aucune décision n’a été prise, le Préfet du Lot étant absent.

Il prendra sa décision rapidement, en se basant sur tous les éléments du dossier, y compris donc, la pétition et ses 10 000 signataires.

Il convient donc d’être vigilant, et de consulter régulièrement le site de la Préfecture du Lot – et des autres Préfectures – afin de prendre connaissance d’un éventuel arrêté préfectoral autorisant les épandages.

Vous pouvez également continuer de signer, afin de maintenir la pression, dans le Lot et ailleurs.

Alors, ce matin, c’était le beuze partout :

Dans la Dépêche du Midi

sur le site du Figaro

sur celui de L’Est républicain

sur le site de science environnement info

etc.

Ça beuze aussi chez les marchands de journaux du coin :

Du coup, cet après-midi, un journaliste et un cameraman de France 3 Quercy Rouergue ont déboulé à la maison. Et j’ai proposé de me rendre sur la parcelle de maïs qui devrait être traitée prochainement, et qui se trouve à un kilomètre de là… Je me disais qu’une interview à cet endroit, dans ma belle campagne lotoise, serait « parlante ».

Et là, nous avons vu arriver le paysan… Inquiet de toute cette médiatisation, et qui craignait de voir des hordes d’écologistes fanatiques venir arracher son maïs au petit matin.  Il n’est évidemment pas question de ça, vivant ici depuis presque dix ans, je côtoie les paysans du Lot, et je sais le mal qu’ils ont à joindre les deux bouts, en se crevant à la tâche.

Du coup, il nous a donné quelques infos :

Si son nom (et la parcelle) figurent bien sur la demande de dérogation établie par la Société SODEPAC,  lui a prétendu qu’il ne traitait pas avec des pesticides, mais avec des produits “bio” (des phéromones, ou des trichogrammes, insectes prédateurs de la pyrale), et qu’il était juste “dans un protocole”, qui l’oblige par contrat à acheter ses semences, déjà traitées, et les produits de traitement qui vont avec, à une très grosse entreprise, Nataïs, “le spécialiste européen du maïs à pop corn“, dont la Sodepac n’est semble t-il qu’une filiale…

Cette « info » sur les trichogrammes circule d’ailleurs – un hasard sans doute – depuis quelque temps dans le coin, notamment depuis la parution des articles dans La Dépêche du Midi, et la lancement de la pétition…

Enfin, devinez quel prix il a payé l’an dernier pour un épandage par hélicoptère sur son champ de maïs  ?

Seulement 60 €…

La question que je posais dans ma lettre à Madame Batho prend ici tout son sens :

Et qui paye ces épandages ?

Là-aussi, une question sans réponse : un paysan lambda, déjà endetté au-delà du raisonnable – une exploitation ferme ses portes en France toutes les demi-heures – a t-il les moyens de payer un épandage aérien ? Ou est-il démarché par les vendeurs de produits « phytosanitaires », déjà très chers par eux-mêmes ?

Il semble donc que j’ai la réponse à ma question.

Mail de la préfecture du Lot : prefecture@lot.gouv.fr
Téléphone : 05 65 23 10 00

Publicités

Written by Gavroche

24 juillet 2012 à 16 h 26 min

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. ah putaing cong, ça beuze !!! ben tu y es presque gavrochounette, manque plus qu’aller chercher le préfet par la peau de la croupe pour qu’il renonce à ce merdier polluant et substituable.
    et puis que voilà un nouveau beau nonosse à ronger, le paysan coincé par son contrat… c’est vrai, 60 balles pour un épandage, pourquoi se priver… bon, NATAÏS, c’est dans le pipe-line, qu’ils commencent à numéroter leurs abattis ceux-là.
    et c’est quoi ce maïs à pop corn, encore des OGM ? les semences sont traitées pour quoi ?

    plus de 10’000 signatures en 4/5 jours, ça laisse rêveur à par ça…

    zozefine

    24 juillet 2012 at 16 h 51 min

  2. Bravo, lâche pas l’affaire!

    florence

    24 juillet 2012 at 16 h 56 min

  3. Beau boulot !!!
    Je crois que tu peux être fière de toi.
    Sans colère mais avec ténacité, ta volonté investie dans un juste combat emportera tout.
    Le succès de ta pétition le prouve déjà.

    lenombrildupeuple

    24 juillet 2012 at 18 h 56 min

  4. […] vu qu’en 2012, j’avais réussi (avec une pétition de 12 000 signatures) à  faire interdire  les épandages aériens dans le […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :