LES VREGENS

Philippe Caubère et les « fascistes anti-corrida »

with 13 comments

Vous le savez peut-être : Le Conseil constitutionnel va devoir trancher bientôt sur la constitutionnalité de l’article du code pénal, l’article 521-1, qui autorise les corridas.

Actuellement, cet article qui condamne les sévices graves et les actes de cruauté envers les animaux exempte de sanction les corridas « lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée » comme c’est le cas dans le sud de la France.

J’avais déjà donné mon avis sur cette prétendue « tradition », dans un récent billet.

Bref, il y a quelques jours, j’ai été contactée par Frédéric Taddéi himself, pour participer à un débat sur le site qu’il a créé, Newsring…

Le débat en question portait sur « faut-il interdire la corrida ? »

Lien

Et bien sûr, je reçois depuis dans ma boîte mail, les différentes contributions à ce débat…

Et vlatipa que tout à l’heure, je reçois celle de Philippe Caubère.

Voici ce qu’il écrit :

Interdire : cette nouvelle passion, cette nouvelle drogue

08 août 2012, 11:18

Pour moi, ce débat n’existe pas. Car il en masque un autre, beaucoup plus large, plus grave et très actuel : celui de vouloir tout interdire. À cette question, la réponse générale est évidemment toujours la même : «oui, il faut tout interdire». C’est la nouvelle passion mondiale, la nouvelle drogue admise, légale.

Cette passion d’interdire ne concerne plus seulement des pays dirigés par des gouvernements totalitaires, extrémistes, elle est désormais présente partout. On veut trouver une sorte de loi morale bas de gamme, qui est produite par le ressentiment, l’aigreur, la frustration, la haine des autres, de idées des autres, des passions des autres.

Interdire, c’est la négation de tout ce qui m’a toujours constitué : mon éducation personnelle, religieuse, politique, mais également mon expérience de la vie, ce pour quoi j’ai combattu, ce pourquoi je continue à combattre, pour la liberté, pour la démocratie, pour l’art.

Où cela va-t-il nous mener? De quelle guerre civile rêve-t-on? Et quand arrêtera-t’on de vouloir toujours et tout interdire? Faut-il interdire la prostitution? Le foulard? La cigarette? La maladie aussi : la grippe, le cancer, la folie? Faut-il interdire de souffrir, de crier, d’aimer donc, et aussi? Ce débat dépasse de loin, très loin, la corrida.

Par ailleurs, les gens qui veulent que la corrida soit interdite ne cherchent pas le débat, ils crient, ils protestent, avec la même intolérance que ceux qui crient et protestent contre l’avortement, contre les caricatures de Mahomet, les Versets sataniques de Salman Rushdie ou contre ce que les catholiques intégristes (ou pas) appellent « le blasphème » dans l’art…

En fait, il y a ceux qui aiment la corrida, ceux qui ne l’aiment pas, et puis il y a ceux qui veulent simplement interdire, protester, crier, stigmatiser, haïr.

J’ai appris dans ma jeunesse étudiante à Aix qu’on ne discute pas avec les fascistes. Les groupes anti-corrida sont des groupes fascistes, avec des moyens d’action, d’expression, une manière de penser fascistes. On discute avec les démocrates, les gens de bonne foi, mais pas avec les fascistes.

Philippe Caubère, c’est le charmant garçon qui avait publié dans Libération une tribune intitulée : Moi, Philippe Caubère, acteur, féministe, marié et « client de prostituées »

Pour ceux que cette pensée profonde intéresse …

En tous cas, cet article est révélateur : Monsieur Caubère a visiblement eu quelques problèmes avec sa maman :

dès qu’il s’agissait de sexe et de plaisir, elle devenait folle, méchante, abrutie, assassine, moyen-âgeuse. Son discours, d’éclairé, progressiste et anticonformiste, surtout à l’époque, devenait obscurantiste, obscène et mortifère. Et j’ai dû, tout au long de ma longue, si longue adolescence en subir les effets, les tourments, le martyre.

En clair, Monsieur Caubère estime que, du moment qu’il paye, il peut se payer le « spectacle » de la mort d’un animal qu’on torture, ou les « services » d’une prostituée…

Il écrit :

Le ou la prostitué(e) ne fait que dévoiler et assumer le rapport d’argent et de commerce tapi sous n’importe quel rapport amoureux ou sexuel. 

Monsieur Caubère, visiblement, aime la vie, les femmes, et les animaux.

Publicités

Written by Gavroche

8 août 2012 à 18 h 42 min

13 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Hé hé, pourquoi mets-tu ça ici et pas sous le texte dudit? ^^

    J’ai relu ton historique sur le blog Médiapart, beau boulot, foultitudes d’arguments contre, merci.

    gemp

    8 août 2012 at 19 h 06 min

    • Je ne vais plus sur Newsring depuis qu’un petit péteux gestionnaire de ce site, a supprimé une de mes contributions, ou figurait la photo de Xélim, le cheval éventré du tueur Ruy Fernandez. Pour cause de copie illicite (et de vol, a t-il précisé) de cette image… Qui figure sur le site de la FLAC, ce que j’avais précisé…

      Gavroche

      8 août 2012 at 20 h 16 min

  2. Bonjour Gavroche.
    Ce sympathique Monsieur Caubère trouve que toute interdiction est fascisante. Il serait bien aux États-Unis, où le magnifique Second Amendement autorise tout un chacun à posséder des armes. Cette disposition permet ainsi aux States d’être de très loin le premier pays pour le nombre de meurtres rapporté au nombre d’habitants. C’est du même ordre que la corrida, cette boucherie en plein air, cette chirurgie sans anesthésie, mais effectuée (selon les afficionados) avec élégance, comme une danse rituelle particulièrement sanglante où la cérémonie se terminait par l’égorgement d’une vierge ou d’un jeune garçon afin d’apaiser « les dieux ».

    babelouest

    8 août 2012 at 19 h 17 min

    • Vive la corrida bande de petits connards fascistes déconnectés des réalités, le cul vissé devant leurs ordis a critiquer un art ancestral alors qu’ils on vu un taureau deux fois dans leur misérable petite vie de crétin sans intérêt. Je pisse sur vos cadavres de petits kapos.

      Vive la corrida et les sports polluants, et je vous emmerde !

      15 juin 2013 at 10 h 44 min

      • Votre style d’écriture vous révèle.
        Difficile pour vous de vous prétendre de gauche, hein ? L’humanisme se doit de défendre les êtres faibles en toutes circonstances, fussent-ils des animaux. « L’humain d’abord », ça veut aussi dire ça. La cruauté n’en fait pas partie.

        Gavroche

        15 juin 2013 at 11 h 03 min

  3. Caubère ? Je l’imagine bien défendre DSK comme l’avait fait Yvan Levaï et d’autres journalistes ou potes ministres…
    Donc nous sommes majoritairement des fachos puisque nous militons contre la torture des taureaux, ce spectacle de la cruauté payant…
    M’sieur Caubère sait-il ce qu’est un fasciste ? J’espère qu’il se fera encorner ou piétiner par des hordes de taureaux en colère dans sa prochaine vie.

    clomani

    8 août 2012 at 19 h 27 min

  4. S’il fallait une preuve que les corridaphiles sont de sacrés pervers (accuser autrui de ses propres turpitudes), Caubère la fournirait sur un plateau – de télé.

    Car s’il y a bien une pratique fasciste, c’est celle de la corrida, que Franco et ce n’est pas un hasard fit croître et embellir.

    //comme une danse rituelle particulièrement sanglante où la cérémonie se terminait par l’égorgement d’une vierge ou d’un jeune garçon afin d’apaiser “les dieux”/// : babelouest, je ne disais pas autre chose dans mon précédent message « contre la corridaphobie »

    (Dans les débats sur ce thème, à l’indignation je préfère la moquerie)

    athalouk

    8 août 2012 at 19 h 42 min

  5. les fascistes anti-corrida !!! des mecs qui se régalent d’un SNUFF MOVIE en live légal, « traditionnel » et légèrement métaphorisé – à peine, si j’en crois leurs descriptions obscènes toujours à la limite de la pornographie la plus dégueu – et qui viennent vous parler des gens que ça fait gerber comme de fascistes ? on croit rêver.

    l’éthique pour les pro-corrida, c’est très très loin de faire partie de ce qu’on ose à peine appeler des « pensées »… la pensée caubère (c’est qui en plus ce type ? encore un guignol des médias ?) étant un modèle du genre. un super spectacle meurtrier pour de super-mâles shootés à la testostérone, sans plus, mais hélas tellement trop. ce sont de très grands malades du sexe et de la vie, leur inconscient est un marécage nauséabond, et leur jouissance face à la torture quelque chose qui fait peur et qui dégoûte.

    zozefine

    9 août 2012 at 9 h 00 min

  6. Caubère, comme tous ceux qui jouissent face à ce spectacle de barbarie sans nom, ne sont que de sombres crétins qui voudraient culpabiliser les anti-corridas en leur faisant croire qu’ils sont pour l’abolition des libertés individuelles, rien que ça !….
    stupide pensée emprisonnante qui met en danger le débat démocratique ; seule réponse de ces assoiffées de sang et de souffrance car rien ne peut justifier un tel spectacle !……

    mais…..mais bon sang mais c’est bien sûr …. cela me rappelle un combat précédent mené en d’autres temps et en d’autres lieux où le propos de Gavroche soutenait à peu près la même pensée face à des asinautes qui luttaient contre le voile imposé par des mâles à des femmes qui n’avaient pas d’autre choix que de le porter …..si elles ne voulaient pas subir les banderilles d’ayatollahs en robe ?!….
    et lorsque le débat s’est porté sur la condamnation des Frères Musulmans et leur goût pour l’application de la charia, tout comme Caubère considère les anti-corridas comme sectaire, c’est tout juste si nous n’avons pas été traités de fascistes…..

    perso je ne vois pas beaucoup de différence entre le post de Caubère et ceux de Gavroche sur @si défendant les Frères Musulmans et la, selon elle, liberté d’expression des femmes voilées de France ou d’Afghanistan….ah non pardon pas d’Afghanistan !…
    « qui ont quand même le droit de se voiler si elles le veulent merde » …humpf j’essaie de citer mais c’est moins bon !!
    pour moi, il s’agit du même processus intellectuel, seul le combat varie ?!……
    maintenant il reste l le débat et entre temps des taureaux trucidés au nom de la tradition et des femmes lapidées au nom d la liberté individuelle !…

    Compunet

    9 août 2012 at 17 h 21 min

    • oh la vache, j’ai vraiment du mal à passer de la corrida et ce con de caubère au foulard et @si…. sauf à y voir la naissance d’un nouveau type de point godwin. sorte de point G de la polémique ;-)))))))

      bon, je faisais que passer, hein ? patapé !!!!

      zozefine

      10 août 2012 at 9 h 11 min

  7. Comme tu es aimable, ma chère… 😉

    Sauf que tu devrais avoir meilleure mémoire : je n’ai pas « défendu les frères musulmans », mais les jeunes filles chassées de leur école pour cause de foulard (et je ne parle pas de voile intégral), par des politiques en mal de consécration, ou de réélection par les racistes bas de plafond qui composent une grande partie de la population française, des politiques bien soutenus, il faut bien le dire, par de prétendues féministes.

    C’était d’ailleurs la première fois que je voyais des femmes ostraciser volontairement d’autres femmes …
    Et tout le monde était d’accord : des malades de Riposte laïque, jusqu’à des journalistes « de gauche » (rire), comme ton amie Mlle Fourest…

    A t-on seulement jamais pris la peine d’écouter ce qu’elles avaient à en dire, de leur foulard, ces jeunes filles ? Non, bien sûr. Leur parole ne compte pas. Elles n’ont qu’à la fermer, désormais, invisibles, elles n’existent plus. De toute façon, c’est comme ça qu’on veut les immigrés en général, les arabes en particulier : invisibles.

    Alors, je te répondrai une seule chose : en ce qui me concerne, je me placerai toujours du côté du plus faible, et de l’opprimé : que ce soit le taureau torturé ou les jeunes filles privées d’école et renvoyées à la maison.

    Et précise moi, s’il te plaît, où des femmes ont été lapidées en France…
    Bonne soirée.

    Gavroche

    9 août 2012 at 17 h 50 min

    • Je vois qu’ici on s’amuse bien…. le plus amusant, c’est que dans certaines circonstances le voile intégral est utile : voir les Touareg hommes et femmes qui le portent dans le vent de sable. Tout est dans la modération, et le libre choix individuel, chose fort difficile à obtenir tant les tenants de tel ou tel précepte (religieux, ou prétendument laïque) s’entendent pour brouiller les pistes.

      Et puisqu’on en parle, je me permets de donner ici le fruit de mes réflexions. Il est clair qu’une femme, si elle est fonctionnaire et qu’elle doit accueillir le public, ne peut pas être voilée dans l’exercice de sa mission, par neutralité. Que des élèves (le terme est grammaticalement neutre) doivent se découvrir devant les professeurs, et le savoir qu’ils apportent, donc en classe. Pour le reste, à chacun (sans pressions de part et d’autre) de choisir ce qui lui convient le mieux.

      Et non, vraiment non, à la corrida (ollé, on n’a pas fini de voir des banderilles s’échanger ici).

      babelouest

      10 août 2012 at 10 h 47 min

  8. La pauvreté des arguments de Caubère qui accumulent poncifs et amalgames douteux me navre, pour lui.

    D’un côté, quand cette barbarie ne trouve plus que de telles âneries pour être défendue, on se dit que certaines choses vont dans le bon sens.
    D’un autre côté, ses arguments débiles me laissent pantois. Que répondre à de telles conneries ?

    J’espère que Taddeï va inviter Caubère à réagir sur des autres interdictions ( négation de l’art et de la liberté ), je sais pas moi, par exemple : Interdire le portable pendant les spectacles de Caubère ?

    Ou le lâcher de pigeons oui les bébés qui beuglent. Tiens, voilà, venons à ses spectacles avec une bonne vache savoyarde portant clarine et voyons s’il considère la vivacité de Marguerite comme un art et une liberté.

    lenombrildupeuple

    14 août 2012 at 11 h 21 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :