LES VREGENS

Abdelkader, passé à tabac pour une barre chocolatée.

with 2 comments

Une fois n’est pas coutume, mais aujourd’hui je vais « faire ma Gavroche ».  Il est fort probable que je serai bien moins flamboyante et éloquente, mais il y a un truc, là, à la fois dans la tête et le cœur, qui ne passe pas et que j’ai envie d’exprimer à ma manière.

Hier, je lis les petites brèves qu’il y a à droite sur la page du site http://www.20minutes.fr/. C’est un peu mon thermomètre. Je ne me contente pas de lire les infos sur ce site, mais dans ces petites brèves, je trouve bien souvent de quoi avoir envie de mordre les coussins et de bourrer de coup mon clavier.

Je tombe sur cette « brève »  (http://www.20minutes.fr/ledirect/1119305/20130315-adolescent-passe-a-tabac-vol-friandise-sursis-commercant-ami) : « Le propriétaire d’une supérette et un de ses amis ont été condamnés ce vendredi par le tribunal correctionnel de Toulouse à de la prison avec sursis pour avoir passé à tabac un adolescent de 15 ans, coupable d’avoir volé une barre chocolatée ».

En mots-clefs, ça donne : deux adultes, prison avec sursis, passage à tabac, adolescent de 15 ans et barre chocolatée…

Comme dans 20’, on avait la fin de l’histoire, j’avais envie d’en connaître le début. Et je fais ce que je fais d’habitude, quand je trouve ainsi une brève qui retient mon attention, je commence une recherche gogolle. Peu de choses vraiment. Mais des détails, et la peine encourue avant la sentence donnée en quelques mots par 20’, dans la Dépêche* et dans le Point**. Je vous résume tout ça :

En Avril 2011, un gamin, Abdelkader, 15 ans, vole une barre chocolatée. Une barre chocolatée. UNE BARRE CHOCOLATÉE. Et comme un couillon, il retourne ensuite à la supérette acheter cette fois une canette. Mais le gérant est un peu stressé, la fauche, c’est son quotidien, et il en a marre. Il a 45 ans, et un copain solidaire, 43 ans, et ces 2 durs courageux entraînent l’adolescent indélicat, et le passent à tabac dans l’arrière boutique. Quand les flics sont arrivés, il y avait une flaque de sang, et Abdelkader était inconscient.

Je cite, dans La Dépêche, les propos du ministère public : «Les faits sont graves car la victime a été passée à tabac dans l’arrière boutique». Moi, si je lis bien, j’en conclus que le ministère public dit quelque chose comme : « Si les faits s’étaient passés sur le trottoir, c’eut été moins grave ». Tout est dans ce « car », n’est-ce pas ? Manque de bol, le passage à tabac s’est passé sous l’œil d’une caméra de vidéo-surveillance. Imparable, impossible à nier, et tout ça en cachette. Moche.

Contre les deux adultes, il est requis 30jours/amende20€ et 20jours/amende20€. J’ai beau lire et relire les articles, je ne vois rien concernant une demande d’incarcération. Quant à leurs avocats, ceux-ci précisent bien que leurs clients «…ont compris qu’ils ne pouvaient pas se faire justice» (dans la Dépêche). C’est-à-dire, si je comprends bien, mais j’ai mauvais esprit, que le passage à tabac pour une barre chocolatée est une forme de justice, mais pas la bonne. Non pas que le fait, c’est-à-dire le passage à tabac, soit délirant, disproportionné, totalement inadéquat, mais ce n’est pas la FORME de justice correcte.

Lorsque La Dépêche boucle cet article dont j’ai tiré ces informations, nous sommes le 12 février 2013. Et il se conclut par ce « Décision attendue le 15 mars ». Date qui correspond à la brève dans 20’ (à ce propos, on peut toutefois s’émerveiller qu’il y ait eu un suivi).

L’article du Point est en date du 15 mars. Il redonne les détails de l’affaire, et rend compte des décisions de justice. Que je vous résume : le propriétaire de la supérette, X, 45 ans , est condamné à 3 mois de sursis et son pote, Y, écope de la même peine avec mise à l’épreuve de 18 mois. Et ils doivent verser 1’500€ de dommages et intérêt à la victime, Abdelkader.

C’est-à-dire que ces mecs ne font pas de prison pour avoir fait usage d’une violence disproportionnée eu égard à la faute (le vol d’une barre chocolatée), mais la justice en quelque sorte tape dans leur porte-monnaie pour en quelque sorte « récompenser » l’adolescent voleur. Oui, voleur, même d’une barre chocolatée. Je sais bien que « rendre la justice » est chose bien difficile, et qu’on ne discute pas des décisions, mais tout de même : ce jugement n’est-il pas un déni de justice à l’égard de ce jeune ? D’une part, il se fait casser la gueule à s’en évanouir pour le vol d’une friandise. Cela n’est pas « juste », il n’y a aucune commune mesure entre le délit en lui-même et sa sanction. Par contre, ce gosse a effectivement commis un délit, même mineur, ridicule, enfantin, idiot. Mais pour cela, il ne paie rien à la société, il reçoit même 1’500€.

Je sais que ce que je dis là est choquant, il a « payé » en se faisant casser la gueule, penserez-vous. Mais raisonnons par hypothèse : les gros durs n’auraient pas commis cet acte scandaleux, et auraient appelé les policiers : si la justice fonctionnait, le gosse aurait été sanctionné, rêvons, par 10 jours de travail de surveillance à la supérette…

Rien de tout cela n’est arrivé : il se fait tabasser pour un vol, et reçoit de l’argent comme compensation du dol physique. Où est-elle la leçon que doit absolument faire passer un jugement ? Nulle part pour cet adolescent. Pour les tabasseurs ? Nulle part non plus, ils perdent de l’ARGENT, alors que leur délit se passe ailleurs.

Bien. J’en étais là de mes réfléxions sur le fait divers, lorsque je tombe sur cet autre fait divers (http://www.leparisien.fr/rennes-35000/vols-de-cables-telephoniques-un-an-ferme-pour-cinq-roumains-16-03-2013-2645363.php) : « Cinq ressortissants roumains, âgés de 20 à 50 ans, ont été condamnés vendredi en comparution immédiate à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Vannes pour le vol de 900 mètres de câbles téléphoniques , a-t-on appris samedi auprès de la gendarmerie ». Comme il est dit plus bas que ces roumains n’ont pas de domicile fixe, et que c’est un des très nombreux vols de câbles électriques (cf. le cours mondial du cuivre) qui surviennent sur le sol national, on va supposer que ce sont des Roms, et qu’ils paient pour leur vol et pour les autres vols. En fait, un peu comme Abdelkader, qui a essuyé le pétage de plomb du gérant de la supérette après trop de larcins.

Mais là, la justice passe. Bon, c’est de la comparution immédiate, mais 900 mètres de câble = un an de prison ferme…

On résume :

Un jeune arabe de 15 ans se fait passer à tabac, les gros durs écopent du sursis.

Cinq roumains piquent du câble électrique, et écopent d’un an ferme chacun.

Bon, je grossis le trait, je triche un peu dans ce résumé, heureusement, je ne suis pas journaliste. Mais il y a vraiment quelque chose qui cloche.

 (PS : je vous recommande la lecture de cette page de blog, pourtant tenu par une amie des zanimaux, qui s’effare que les gros bras aient écopé d’une amende et du sursis… :

http://chantouvivelavie.eklablog.fr/un-adolescent-passe-a-tabac-pour-vol-de-friandise-sursis-pour-un-comme-a80136830)

* http://www.ladepeche.fr/article/2013/02/18/1563396-ils-avaient-tabasse-un-ado-pour-une-barre-chocolatee.html

** http://www.lepoint.fr/societe/pour-une-barre-chocolatee-il-se-fait-passer-a-tabac-15-03-2013-1640610_23.php

Publicités

Written by zozefine

17 mars 2013 à 10 h 41 min

Publié dans Non classé

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Par contre, ce gosse a effectivement commis un délit, même mineur, ridicule, enfantin, idiot. Mais pour cela, il ne paie rien à la société, il reçoit même 1 500€.

    Ah ouais ? Il a payé, je crois, très cher, parce qu’on ne sait pas ce qu’il a eu comme blessures, au point de se retrouver inconscient. On ne connaîtra les suites médicales que plus tard.

    En droit français, la « légitime défense » doit normalement être proportionnée à l’attaque.

    Me fait penser à pépé Galinier, libéré au bout de deux mois, pour avoir dézingué deux jeunes roms (dont l’une n’avait que 11 ans, et a passé des mois à l’hosto).

    Enfin, ce n’est pas la « société » qui a payé, ce sont ses agresseurs, qui se sont mis à deux pour démolir un môme.

    Et moi aussi, il m’est arrivé de voler des bonbecs, ce sera toujours moins que ce que nous volent les carrouf et autres !

    Gavroche

    17 mars 2013 at 11 h 34 min

    • j’essayais d’expliquer un truc un peu compliqué, un peu plus compliqué, même si dire ça, c’est ne rien dire, sinon que je me suis donc mal expliquée. et je pensais bien que tu allais dire ce que tu dis.

      zozefine

      17 mars 2013 at 11 h 55 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :