LES VREGENS

Cahuzac est-il pire que les autres ?

with 2 comments

Bon, celui-là, c’est fait. Quelque part, ce triste épilogue ne me réjouit pas. La malhonnêteté ne me réjouit jamais. La cupidité non plus, ni l’absence de solidarité. Mais quelque part, l’unanimisme moutonnier m’emmerde aussi.

Médiapart a eu la peau de Jérôme Cahuzac. OK. Mais je ne peux m’empêcher de me poser la question : pourquoi lui, et pas n’importe lequel des autres (et ils sont nombreux) toujours en place ?

Juste parce qu’un opposant politique (Michel Gonelle, son adversaire politique à la mairie de Villeneuve sur Lot, en 2001) a eu vent d’une saloperie et l’a transmis fort opportunément à la presse, quand il est devenu ministre ? C’est juste « ça », le « journalisme d’investigation » ?

Sauter sur la connerie d’un politique qui a été assez bête pour causer au téléphone ?

Je n’ai aucune sympathie particulière pour le Monsieur, parce qu’il est juste comme les autres, tellement loin des préoccupations des gens ordinaires, là-haut dans sa bulle de pognon. Car il s’agit de son pognon, d’ailleurs. Ce qu’on permet à Depardieu « qui fait ce qu’il veut de son argent », pourquoi ne pas l’accepter de la part d’un politique ?

Ne serait-ce pas un écran de fumée (un de plus) ?

Pourquoi glorifier le libéralisme, qui prône justement le « chacun pour sa gueule », et crucifier Jérôme Cahuzac, qui ne fait après tout que profiter d’un système que lui et ses potes « socialistes » continuent à maintenir ?

J’attends maintenant un « tollé médiatique » contre ceux qui sont toujours là, siégeant à l’Assemblée et ailleurs, les ceusses qui causent partout dans les médias, et dont les avis sont toujours parole d’évangile, les toujours patrons de presse, chefs d’entreprises et avocats d’affaires, qu’ils soient de droite, pour la plupart, c’est vrai, ou « de gauche » :

Comme :

Alain Carignon, condamné pour corruption, abus de biens sociaux et subornation de témoins, et pourtant conseiller de Brice Hortefeux et de Nicolas Sarkozy…

Alain Juppé, condamné pour abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt. Il est toujours là.

Brice Hortefeux, condamné pour atteinte à la présomption d’innocence, condamné pour injure « non publique » (rire) envers un groupe de personnes à raison de leur origine. Le Parquet Général avait requis sa relaxe…

Christian Vanneste, condamné pour propos homophobes, condamnation confirmée par la Cour d’Appel puis annulée par la Cour de Cassation. Il avait déclaré l’homosexualité inférieure à l’hétérosexualité et que l’homosexualité était une menace pour l’humanité. Il est le président du RPF, et il est toujours là.

Damien Meslot, condamné pour outrage à magistrat, mis en examen pour atteinte ou tentative d´atteinte à la sincérité d´un scrutin. Il est toujours conseiller général du Territoire de Belfort, Conseiller régional de Franche-Comté…

Denis Gautier-Sauvagnac, mis en examen pour blanchiment d’argent. Parti de l’UIMM avec 780 000 euros

Didier Schuller (RPR-UMP), lui c’est carrément James Bond, il s’enfuit aux Bahamas après la révélation d’une tentative de déstabilisation du juge Éric Halphen puis il continue sa cavale en Dominique Républicaine où il bénéficie d’une protection diplomatique, avant de revenir en France. Où il est condamné pour financement illégal de sa campagne. Il entend se présenter à Clichy en 2014…

Nicolas Bazire, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi. Son cévé est impressionnant…

Patrick Balkany, condamné pour injure publique et pour diffamation. condamné pour avoir rémunéré aux frais du contribuable trois personnes désignées comme des employés municipaux mais qui ne s’occupaient que de son appartement de Levallois-Perret et de sa résidence secondaire près de Giverny. Toujours maire de Levallois…

Renaud Donnedieu de Vabres, condamné en 2004 pour blanchiment d’argent. Et mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi. Ça ne l’a pas empêché d’être ministre, et il est aujourd’hui secrétaire national de l’UMP, chargé des affaires culturelles …

René Vestri, condamné pour travail dissimulé. Et en 2010, mis en examen pour blanchiment à titre habituel et en bande organisée, trafic d’influence et association de malfaiteurs. Il était pourtant sénateur UMP, jusqu’à sa mort, en février…

Serge Dassault, condamné pour corruption, et pour avoir acheté des voix lors des municipales.

Thierry Gaubert (proche de l’UMP, collaborateur de Sarkozy) 2008, mis en examen pour abus de biens sociaux et escroquerie. 2011, mis en examen dans le cadre de l’affaire Karachi … Il est malgré tout le dircom de la BPCE…

C’est pas mal non plus à gauche :

Anne Hidalgo, actuelle adjointe au maire de Paris, condamnée l’an dernier à 40 000 euros d’amende, pour infraction à la législation sur la durée du travail

Bertrand Delanoe, maire de Paris, condamné en 2010, là-aussi pour atteinte au droit du travail

Sans compter DSK, oeuf corse (sans commentaires) ou Mitterrand lui-même (lisez les livres d’histoire) et Martine Aubry (voir mon billet d’hier)…

Eric Woerth est toujours là aussi, il continue de pontifier à la télé, Sarkozy revient, y paraît, bref, qui a dit que « quand il y a de la gêne, y’a pas de plaisir ? »

 

Publicités

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Moi je trouve « l’opposition » un peu gentille, voire doucereuse… dans ses commentaires sur l’affaire Cahuzac…
    Ce qui tendrait à prouver qu’ils ont tous des casseroles dont tous sont au courant. Ils se tiennent tous par les c…lles ! Nan ?
    Et Arfi parle de 2 mois d’enquête… il n’a jamais dit en détail ce qu’il a fait pendant ces 2 mois… Je te trouve un peu sévère pour MDP… Moi, ce que je retiens, c’est la complicité qu’ont eue certains médiacrates, en soutenant Cahuzac, et en massacrant MDP… en leur demandant « des preuves » etc…

    clomani

    20 mars 2013 at 13 h 24 min

  2. Et toi qui disais que tu n’avais plus rien à dire…

    J’imagine que la liste n’est pas exhaustive. Il y manque notamment un dont un de mes amis me disait récemment qu’il était pour lui le champion de la catégorie, le prince de l’embrouille et du coup fourré : Charles Pasqua. Ce n’est pas parce qu’il prend une retraite bien méritée qu’il faut oublier ses classiques. Et puis les Tibéri aussi, j’ai toujours eu un faible pour ces deux-là — dans le mauvais sens.

    gemp

    20 mars 2013 at 19 h 10 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :