LES VREGENS

Acrimed n’est pas une niche fiscale

leave a comment »

acrimed

Il y a quelques mois, je suis devenue adhérente d’une association de décryptage des médias (où comment se rendre compte que les médias nous racontent des craques, et que non, la télé et les journaux, c’est pas parole d’évangile), qui s’appelle Acrimed, pour «Action-Critique-Médias».

Normalement, lorsque vous êtes adhérent à une assoce, et que vous lui donnez du pognon parce que vous jugez que ce qu’elle fait est vachement bien et que vous voulez participer – que ce soit la SPA ou l’amicale-des-gardeurs-de-chapeau-sur-la-tête-en-toutes-circonstances – vous recevez en début d’année un papier indiquant la somme versée, afin de le déduire de vos impôts. C’est sûr que ça incite beaucoup d’entre nous à donner davantage, vu qu’à l’arrivée, ça revient moins cher que prévu.

Ben là, non.

Même si un certain Hollande François, bien aidé par son gouvernement «socialiste» (rire), a décidé un beau matin de «simplifier» la paperasse (vous me raconterez si vous avez constaté le moindre «changement» (rire) là-dessus depuis qu’on a un nouveau présidu à l’Elysée), l’administration fiscale vient de refuser à l’association Acrimed le bénéfice de la disposition qui permet la défiscalisation (à hauteur de 60 %) des dons consentis « au profit d’œuvres et d’organismes d’intérêt général. »

Pourquoi, me direz vous ?

Ben … parce que.

En fait, selon les pingouins des impôts (les mêmes qui ne savaient vraiment pas, mais alors, pas du tout, que tonton Cahuzac, ci-devant ministre du budget et des impôts réunis, planquait du pognon en Suisse) Acrimed «ne contribue pas à la production et à la diffusion d’œuvres de l’esprit» et les centaines de débats et conférences animées par l’assoce «ne présentent aucun caractère pédagogique».

Disons que c’est la raison «officielle».

Moi, j’ai bien ma petite idée, mais vous allez encore dire que je fais du mauvais esprit…

Parce qu’honnêtement, c’est pas utile pour la démocratie de savoir que les infos qu’on nous donne sont de la daube, que TF1 et même le «service public» (paix à son âme, lui aussi en est au stade terminal) nous racontent des conneries ? C’est pas «d’intérêt général» ?

C’est sûr que pour les pignoufs qui nous gouvernent, c’est rassurant de nous imaginer, avachis sur le canapé, grignotant des cacahuètes de chez Lideul (Fauchon, on a plus les moyens) en train de regarder béatement les infos, les séries débiles, les émissions de télé-réalité, les documentaires à peine orientés dans le sens du manche. Tout ça entre deux pages de pub.Bref, Acrimed n’est décidément pas une niche fiscale. Alors si vous voulez truander le fisc, va falloir trouver aut’chose : acheter des apparts à Paris 16ème, planquer vos millions à Singapour, ou adhérer au parti d’en rire.

Article paru dans le bimensuel Le Lot en action, N° 71, 17 mai 2013.

http://www.acrimed.org/

Publicités

Written by Gavroche

17 mai 2013 à 9 h 50 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :