LES VREGENS

Prisons 4 étoiles ?

with 2 comments

Je vous ai souvent causé des jités et de leur propagande ici (comme quoi je n’avais pas tort) l’INA a révélé il y a quelques jours qu’en dix ans, la couverture des « faits divers » a augmenté de 73%  dans nos jités.

crime scène

Et selon les chiffres publiés récemment par l’administration pénitentiaire, un autre triste record a été battu, il y a aujourd’hui 67 977 détenus dans les prisons françaises. Le taux d’occupation est de 118 %, et nous sommes un des plus mauvais élèves d’Europe. Pour le pays des droits de l’Homme, vous repasserez. Malgré le gouvernement « socialiste ».

Il y a deux jours, dans les jités, justement, suite à ces « révélations », le sujet , c’était les manifs des matons devant les prisons.

France 3 en a profité pour diffuser un reportage sur une prison de Norvège. Là-bas, le taux de récidive n’est que de 25 % (un des plus bas du monde) alors qu’en France, il atteint le double, et même presque 70 % aux États-Unis…

Vous pouvez le revoir ici.

A partir de la 14ème minute.

prison norvégienne

Dans cette prison, les locaux sont propres, il n’y pas de barreaux, les détenus ont une douche et les ouatères sont vraiment closed …

Renseignements pris, il s’agit de la prison de Halden.

Vous pouvez en voir des images ici.

Là-bas, les détenus (même kossovars) parlent français (!), passent des diplômes, travaillent et apprennent un métier.

Dans le commentaire, on entend que « les infrastructures sont dernier cri ». Les matons ne sont pas armés, « on n’en a pas besoin, on leur parle » pour désamorcer les conflits. Pour le directeur, une salle de bains personnelle est juste « normale ».

Certains matons sont des femmes… Qui elles aussi parlent en français. Le but du personnel, c’est de limiter l’enfermement, d’occuper les détenus, pour contrôler la violence. Pour le directeur, «la punition, c’est qu’on les prive de leur liberté, mais nous ne voulons pas nous venger d’eux, nous voulons les reconstruire, pour qu’ils deviennent de bons voisins, plus tard

Alors, à la fin du reportage diffusé par France 3, selon la journaliste qui présentait le sujet, il y aurait d’abord une « différence culturelle », car pour les norvégiens (ils sont fous, ces romains euh… ces gens), « un délinquant est un malade qu’il faut aider ».

Elle n’a pas précisé que chez nous, c’est un animal qu’il faut humilier, écraser et briser. Mais ça, on le savait déjà.

Deuxième raison, selon elle, et à mon avis beaucoup plus juste, il y a beaucoup plus de détenus en France, et trois fois moins de pognon …
Comme les rédactions ne sont pas très originales, et qu’on se borne à copier ce que fait le voisin, toujours au sujet des prisons, sur la 2, le même soir, la chanson fut totalement différente.

A revoir ici à partir de la 18ème minute.

Ou ici, en entier.

M. Larbin Pujadas introduit le sujet en disant : « des scènes qu’on pensait réservées au cinéma, des prisons où ce sont les caïds et les bandes qui dictent les règles »des prisons « où ce sont les surveillants qui doivent montrer patte blanche… »

Histoire de faire trembler Germaine dans sa chaumière … euh… son HLM …

Manquait plus qu’une musique adéquate, et on se serait vraiment cru au cinoche.

Évidemment, la prison est « entourée par les champs », mais attention, elle est aussi « à la lisière des habitations. » « Aujourd’hui, trois gardiens sortent de leur devoir de réserve » (quel courage) « mais veulent rester anonymes par peur d’être reconnus par les détenus » (ah … pas si courageux, finalement) …

Gardien (malgré le floutage, on entend que c’est une femme) : « On est pas dans une crèche, c’est pas des enfants de chœur qu’on garde »

Gardien : « Ils ont compris que le système tournait à leur avantage »

« Derrière ces grilles, une vingtaine de détenus tiendraient la prison » (notez l’emploi du conditionnel, on voit le journaliste prudent), ils « dirigeraient tous les trafics », ils bénéficient même de complices à l’extérieur (ah, flûte, le journaliste a abandonné la prudence) …

Un gardien montre les barbelés découpés, et réparés.

Gardien : « La nuit, ils passent, on les voit, ils ont tous été réparés » (donc, c’est les grillages réparés qu’on voit, et pas les bandits qui font le siège de la prison la nuit ?)

« Dans les barbelés, ces sacs qui n’ont pas atteint leur but. »

Mais que fait la police ?

« Ainsi les détenus se font livrer drogue, cigarettes, et surtout, téléphones portables plusieurs fois par semaine ». « Des portables qu’ils utilisent pour se filmer »

Mais que fait la police ?

« Ce clip, visible sur internet, a été tourné dans la prison »… « Cette vidéo, les gardiens de Chateaudun la vivent comme une provocation de plus ».

Bon, dans le clip en question, on voit vaguement un groupe de rappeux dans une mauvaise vidéo, mais rien ne démontre clairement dans quelle prison la vidéo a été tournée…

Du coup, ça m’a fait penser à cet autre clip, que des détenus avaient réalisé, pour dénoncer leurs conditions de détention, c’était à Fleury-Mérogis :

Gardien : « C’est le reflet des cités dehors, quoi. C’est dommage de dire ça, mais on en arrive à ça, quoi. Il y un guetteur à l’entrée de l’aile, ils font leur petite histoire à l’intérieur de l’aile, et dès que le surveillant va dans l’aile, le guetteur signale, voilà quoi. »

Gardien : « Vous allez au clash, parce que vous avez trouvé une clé USB, vous allez vous faire agresser parce que vous avez trouvé un portable, ça part pour un rien, ça part à l’agression. »

« Ces agressions sont entrées dans le quotidien des surveillants. En 2012, rien qu’a Chateaudun, il y en a eu plus de 40. En janvier 2011, un surveillant de 37 ans s’est suicidé, il venait de subir sa cinquième agression en six ans. »

« Mais les autres prisonniers aussi se sentent en danger. En novembre dernier, cet homme de 35 ans n’est pas rentré de permission, à la presse il affirme alors être menacé de mort par ses co-détenus. »

Le témoin : « Les gens qui rentrent pas de cannabis en prison, ils se font lyncher. J’ai vu tout un tas de personnes ils se font cogner dans les barreaux, c’est un gros bizenesse, le cannabis. »

« Pour cette évasion, il sera condamné à un an de prison avec sursis ».

Le gars en question s’appelle Stéphane Rayé, il a effectivement été condamné.

Au départ, il avait pris 18 mois fermes pour conduite en état d’ivresse…

« Les détenus sont menacés, et les surveillants travaillent la peur au ventre. »

Gardienne : « La première fouille de cellule que j’ai refaite, je me suis dit j’espère que je trouverais pas de téléphone. Avec l’arrière pensée de me dire j’espère que je vais pas encore une fois me faire défoncer. »

Gardien : « Quand vous rentrez avec une tête complètement déformée, vos enfants, ils vous regardent, il t’est arrivé quoi ? Rien j’ai eu un accident de voiture. Et puis vous retournez au boulot, voilà, vous leur mentez quoi. »

«  L’administration pénitentiaire vient de nommer un chargé de mission pour tenter d’apaiser le climat dans cette prison, et pour que les gardiens reprennent le dessus. »

La situation dans les prisons françaises est connue, celle de Chateaudun n’est pas une exception.  Ci-dessous, un reportage de Médiapart sur la prison marseillaise des Baumettes :

L’horreur de la prison des Baumettes

Extrait : Des violations graves des droits fondamentaux des personnes détenues avaient déjà été relevées aux Baumettes par le Comité européen de prévention de la torture en 1991 et 1996, le Sénat en 2000, et le Commissaire européen aux droits de l’homme en 2005. Or, en vingt ans, rien n’a changé ou presque.

Gageons que le « chargé de mission » va envoyer les matons faire un stage à l’armée, pour « gérer leur stress ». Ça coutera moins cher que de construire des prisons dignes.

Madame Taubira devrait regarder le reportage sur les prisons norvégiennes… peut-être cela lui donnerait-il quelques idées ? Mais j’ai comme un doute, là, voyez… On ne va pas non plus offrir des prisons « 4 étoiles » aux détenus, pendant que nous z’autres on se crève pour moins que le SMIC …

En attendant, nous, voilà ce qu’on propose aux taulards, histoire qu’ils deviennent « de bons voisins » en sortant de là  :

Cellule de confinement aux Baumettes

Les toilettes

Toujours les Baumettes

Pluie dans les coursives

9_CP_Baumettes_electricite2

11_CP_Baumettes_cour_de_promenade2

14_CP_Baumettes_repas3

16_CP_Baumettes_parloirs

(Photos G. Korganow)

Alors, quand on voit ça, on comprend que les taulards et les matons soient en rogne.

Publicités

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Le plus inquiétant, c’est qu’avec l’incarcération de la bande à Sarko et celle à Nanard, la surpopulation va s’accroître.

    Non ?

    Ah bon…

    PMB

    20 juin 2013 at 13 h 54 min

  2. Comme ça ne commente pas, je me permets un petit troll sur un miracle (enfin) à Lourdes : les inondations. Miracle parce que, si je suis bien informé, les dégâts des eaux (penser au symbole de l’eau qui purifie) ont visé principalement les lieux de culte et leurs adjacents commerciaux.

    Les cathos intégristes ont pour coutume de dire que les catastrophes naturelles sont des châtiments de Dieu. Faut-il en déduire que le Père Eternel, dont la sagesse est proverbiale, a envoyé son déluge pour chasser les marchands du temple ?

    athalouk

    24 juin 2013 at 10 h 23 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :