LES VREGENS

Hold up

with 3 comments

C’était il y a quelques mois. A Chypre, pour renflouer les banques en faillite, les comptes bancaires des épargnants avaient été « confisqués ». Une première, mais pas la dernière…

Parce que du coup, ça a donné des idées à nos politiques (je devrais dire aux comptables qui nous gouvernent). Très discrètement, dans le silence médiatique (faut pas affoler les pigeons qui ont parfois mis des années pour mettre leurs éconocroques à l’abri, qu’ils croient), une directive européenne a été votée dans la nuit du 11 au 12 décembre 2013, elle entrera en vigueur au 1er janvier 2016.

Bon, vous me direz, à Chypre, seuls les riches qui avaient plus de 100 000 euros ont été purement et simplement volés. Pas grand risque donc pour la plupart d’entre les pauvres.

Sauf que. À Chypre, notre bonne vieille Europe et le FMI avaient aussi mis au pot : dix petits milliards d’aides. Mais imaginez, en Espagne, en Italie, ou en France, combien de milliards d’argent public il faudrait pour renflouer les banques ?

D’autant que nos dirigeants ont été prudents : cette directive interdit purement et simplement ce type d’aide, pour obliger le pays concerné à se démerder tout seul. Voilà pour la solidarité.

Et donc, tous les comptes seront concernés, le vôtre, et le mien…

Mais c’est pas tout. Le FMI aussi prépare un hold up à grande échelle. Dans son récent et (volontairement) indigeste rapport sur les « finances publiques », il propose une taxe de 10% sur l’épargne … de tout le monde.

Censément pour diminuer la dette des États, dont les banques (encore elles, évidemment) détiennent la plus grande part.

Et bien sûr, rien n’est prévu pour changer le fonctionnement délétère de cette usine à gaz. Au contraire. Les banques ont même obtenu la semaine dernière d’assouplir leur « ratio d’effet de levier » qui entrera en vigueur en janvier 2018. Ce ratio était jusqu’à présent de 3 %. En clair, pour les béotiens (dont je suis, faut pas croire) cela veut dire qu’une banque peut prendre 33 euros d’engagements pour 1 euro de liquidité… Or, si ces engagements (bons d’Etat, crédit aux entreprises et aux particuliers, portefeuille d’actions, produits dérivés, et actifs pourris) perdent 3% de leur valeur, les fonds propres de la banque sont engloutis et la banque se retrouve en faillite. On rappelle que Lehman Brothers avait un levier de 1/30 au moment de sa disparition …

Eh bien 3% c’est encore trop pour les grandes banques européennes et elles viennent d’obtenir des assouplissements de cette règle.

Les banques n’ont pas de quoi s’inquiéter, puisque de toute manière, vous et moi, et tout le monde, paiera, tôt ou tard.

La cerise sur le gâteau, pour être sûr que vous fermerez votre gueule, et que vous n’aurez pas le temps de vous sauver à Caracas, la procédure va être considérablement accélérée. Sabine Lautenschläger, la vice-présidente de la Bundesbank a déclaré récemment que la zone euro doit être capable de définir en l’espace d’un week-end un plan de refinancement et de restructuration d’une banque en difficulté.

En clair, le vendredi soir votre banque est déclarée en faillite, et le lundi matin, votre compte est siphonné de 50 %. Les vrais riches, eux, continueront à gueuler sur les impôts qui… et à placer leur fric à Singapour. Quant à vous, à part la cassette sous le matelas, je vois pas. Ou une tirelire, peut-être ? 

Source :

FMI, UE, Bâle, les comptes bancaires plus que jamais menacés

Publicités

Written by Gavroche

30 janvier 2014 à 11 h 18 min

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Beurk…

    Ldv

    30 janvier 2014 at 17 h 54 min

  2. Il y a une faille dans leur plan. A cause de l’austérité, nos petites économies fondent tellement qu’il ne pourront plus renflouer les banques… C’est couillon.

    des pas perdus

    30 janvier 2014 at 22 h 56 min

  3. Une petite chose à préciser, par rapport à ce qui s’est passé à Chypre, les « riches » n’ont pas été volés du tout! C’est ce que l’on croit, mais non! Car il y eu jeux d’écritures comptables. Et ni vu ni connu (ou très peu) je t’embrouille : les riches déposants à Chypre son devenus actionnaires des banques en difficultés et même qu’un d’entre eux (ancien du KGB, russe) est devenu dirigeant de la banque de Chypre ! Et ces banques avec de nouveaux actionnaires (donc des dividendes!) ont quand même été aidées. Fort non?!
    voir mon article là : Crise économique – Chypre : Banques? On rechape les pneus! avec les liens en relations. Ce sont toujours les mêmes qui mettent la main au porte-feuilles! Ceux qui ne peuvent pas se défendre… 😦


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :