LES VREGENS

Le message a été entendu (y paraît)

with 3 comments

Alors, voilà, y paraît que « le message a été entendu ». Pas trop tôt, vu que ça faisait déjà deux ans (putain, deux ans) qu’à peu près tout le monde le gueulait à plein poumons, ce foutu message.

Ils doivent être sourds et aveugles, là haut…

114-urgence

D’ailleurs, les « opinions favorables » à notre (p)résidu, nouveau guignol de l’Élysée, se cassent encore un peu plus la gueule chaque jour. Bientôt, le parti « socialiste » pourra tenir ses mitinges dans une cabine téléphonique.

Or, doncques, le message est entendu. Nous v’là bien. En guise de réponse au message en question, le président normal va « réajuster ». En clair, ce réajustement va probablement consister à remplacer quelques pingouins par d’autres, genre virer le Ayrault qu’est fatigué par le p’tit Manu, le soi-disant fils de républicain espagnol (et mon cul, c’est du poulet?), et qui a les dents tellement longues qu’elles rayent le parquet. Le futur « homme providentiel » pour 2017. On va changer cette équipe qui perd, mais le scénario dégueulasse du mauvais film de série B restera le même.

Toujours le même film, dont les médias font allègrement la promo. Les intempéries, les faits divers, les magouilles politiques, et la sacro-sainte « sécurité ».

Or, même si les français souffrent de l’insécurité, c’est surtout sur celle du lendemain, comme l’indique le rapport de ce gauchiste de Jean Lassalle, qui lui, est parti, et à pied s’il vous plaît, pour rencontrer « les vrais gens ». Qui finalement se révèlent être autre chose que des chiffres dans une colonne.

 

Et comme une image vaut tous les discours :

 

3642841
En clair, l’avenir de nos gamins, ce sera no future, chômage et précarité. Mais nos « représentants », bien installés dans leurs confortables fauteuils, en bons professionnels de la politique, issus des mêmes milieux, et sortis des mêmes écoles, qu’ils soient de droite ou « de gauche », n’ont plus aucune idée de ce que vivent au quotidien les biens nommés habitants de la France d’en bas, ceux qu’on nomme pudiquement les gens « modestes » (au lieu de dire, en langage cru et dru, les pauvres). Combien de chômeurs ou de « précaires », combien d’ouvriers ou de petits paysans parmi « la classe » politique ?

Bienvenue en France.

Et puis, alors que les Molex viennent de gagner aux prud’hommes, après cinq ans (!) de lutte (on se demande où était Petit Bras Montebourg pendant ce temps, lui qui prétend sans rire vouloir « réindustrialiser la France ») le Conseil constitutionnel, lui, vient de « retoquer le loi Florange », pour « entrave au droit de propriété et à la liberté d’entreprendre ».

 

Florange_0

En clair, pour ceux que la novlangue appelle « les sages »(où l’on constate que « la sagesse » est donc personnifiée par une majorité de vieux barbons décrépits, que la « république », bonne fille, a gentiment recasé, pour bons et loyaux services, la liste est ici ) la « liberté d’entreprendre », que voilà une « valeur » qu’elle est bonne à défendre.

Cette « valeur » là (sonnante et trébuchante) vaut donc plus que la vie des gens.

Qui ne sont bons, en définitive, qu’à aller même un bout de papier dans une boite, une fois de temps en temps. Pour justifier un simulacre de démocratie. Et accessoirement, pour faire « barrage à l’extrême-droite ».

Si on se mettait à écouter le populo, ce grand enfant qui vote mal (ou va à la pêche), mais où irait-on ? On l’a bien vu en 2008, quand nos z’élus ont gentiment enterré le vote populaire.

Or doncques, en ce qui me concerne, moi-même, et personnellement, si le Fhaine arrive aux manettes, que tous ces démocrates de pacotille se démerdent. C’est eux qui en sont responsables. Comme disait Mélenchon pendant la campagne présidentielle, à la fin des fins, ce sera nous contre le Front national, les autres seront cachés sous la table.

 

moutons-abbattoir

 

Publicités

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Et il y a tout ce qui se prépare niveau « Europe », finance, Traité transatlantique etc… Ca, il va l’entendre… ils vont l’entendre… et nous, nous serons toujours muselés ou appelés à aller jouer à la comédie de l’élection…

    clomani

    30 mars 2014 at 14 h 09 min

  2. encore un article juste.
    je suis moins convaincu par la phrase de Méluche : le discours est certes intelligent …. mais les actes politiques laissent à désirer ( ah ! ce funeste ralliement à Flamby …)

    randal

    30 mars 2014 at 14 h 51 min

  3. Les acteurs changent, mais c’est toujours le même navet…

    des pas perdus

    30 mars 2014 at 18 h 08 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :