LES VREGENS

Zéro de conduite

with 2 comments

la-dc3a9mocratie-cest-important

 

Comme certains d’entre vous le savent, je vais déménager bientôt. Quitter mon paradis lotois, le mien, celui du Randal, et celui de mes bêtes, pour une maison plus petite, et surtout moins chère, dèche permanente et chômage obligent.

Et je regarde les maisons à vendre par ici, et même ailleurs, comme tout le monde, sur le Bon Coin.

Tout le monde ? Non. Certains regardent ailleurs. Tout à fait par hasard, je suis tombée sur le site « Propriétés de France ».

Mais si, vous savez, le site des annonces immobilières du Figaro. Et là, je suis restée « sur le cul ». Ben ouais, des apparts à Paris pour … genre 12 millions d’euros. Que même le gagnant du superloto machin ne pourrait pas s’offrir. Appartements, hôtels particuliers, châteaux… Perso, je ne pourrais même pas vivre là-dedans. En regardant cette débauche de fric, j’étais limite au bord de la gerbe.

Genre ça :

paris1

 

 Ou ça :

0075-16-7705994-d-1

Vu qu’en plus de l’acheter, faudrait se payer aussi les meubles qui vont dedans (Ikéa ça le ferait pas), les z’oeuvres d’art, sans oublier la femme de ménage ad-hoc. Enfin, je dis ça, non, la pauvre n’y suffirait pas, ce serait plutôt le larbin en tenue, issu des meilleures écoles anglaises, la cuisinière (merde, j’aime faire la cuisine, moi), le chauffeur de la limousine, et une armée de jardiniers (et pis, j’aime aussi avoir les mains dans la terre)…

Mais pourquoi je vous parle de tout ça ? Rien à voir avec la choucroute, me direz-vous, sauf que certains  peuvent se payer tout ça, tranquillou.

Alors que la plupart des autres,  jetés comme des kleenex, après genre 25 ou 30 ans de taf dans une usine, vont se retrouver au chomedu, considérés comme des assistés, des moins que rien, d’autres vont vivre avec moins qu’avant, genre les retraités qui voient leurs pensions gelées, les familles qui vont voir leurs allocs se réduire, etc.

12 millions d’euros, ça fait combien de mois de SMIC ? Combien d’allocations chômage ou familiales ?

Bref. Je lisais sur Médiapart que d’aucuns, au gouvernement, prétendaient que s’ils s’étaient pris une baffe aux municipales, c’était parce qu’ils avaient « manqué de pédagogie ». Genre, le populo est vraiment trop con (je me tue à le dire depuis trois ans, les pingouins qu’on a élus nous prennent vraiment pour des abrutis), et il n’a pas compris ce que ce bon Hollandréou et sa clique voulaient faire de vachement bien.

Du coup, c’est un florilège de déclarations de tous les « communicants », politiques et médias réunis, plus les prétendus « intellectuels » (parfois « de gauche », rire) qui tentent de disséquer, d’analyser les raisons de la grande claque.  Comme Stéphane Le Foll.

La perception de Stéphane Le Foll

Comme si la raison n’était pas parfaitement simple : le Parti « socialiste » fait strictement la même politique que la droite sarkozyste. En même pire. Ainsi, attendez-vous à vous passer bientôt de cette bonne vieille sécu. Ce sera chacun pour sa gueule, et si vous n’avez pas de carte de crédit, vous crèverez à la porte de l’hôpital, comme aux z’États-Unis. Je vous parlais il y a une éternité des accointances de la famiglia Sarkozy avec les compagnies d’assurances privées. Ou de celle des ministres UMP avec les labos. Genre Mâme Bachelot, qui leur a acheté 90 millions de doses de vaccins qui ont fini à la poubelle, mais que vous avez quand même payé, bande de nazes.

Nos bons médias n’ont bien entendu absolument pas causé du vrai cévé de la dame.

a319-091124_cv-roseline-bachelot-article-1

Mais bon. Y’a pas que la droite. Y’a aussi « la gauche ». D’où croyez vous que sortent le paquet de millions que m’sieu Cahuzac a mis à gauche, pour ses vieux jours ?

Lui, il a tout à fait les moyens de se payer un bel appart à Paris. Les autres aussi. Les Fabius, les Sapin et autres Moscovici.

Et pour qu’ils puissent continuer à se goberger sur notre dos, il faut supprimer. Supprimer les fonctionnaires, supprimer les acquis sociaux, la sécu, les retraites… Envie de pleurer en lisant l’ami Grosse fatigue.

L’économie est avant tout la science permettant de faire des économies afin que ceux qui en ont puissent en avoir encore plus. L’économie comme science accepte donc le sacrifice humain. Aucun économiste ne l’admettra, mais il suffit de regarder Detroit ou Florange pour comprendre. Il faut sacrifier pour que l’argent circule.

Me fait penser aux cocoricos des politiques et des médias, sur « ça y est la Grèce est reviendue sur les marchés ». Mais à quel prix ? Les Grecs sont morts ou quasi, mais c’est pas grave…

Et chez nous, pas de souci, supprimer la sécu, c’est pour bientôt.

Au mépris de la sécu

Pour le MEDEF, 10 milliards ce n’est pas assez

Ambroise_Croizat, cet obscur militant communiste qui l’a créée en trois mois, en 1945, ne figurait même pas dans le Petit Robert, jusqu’en 2011…

Il est pourtant à l’origine des grandes lois relatives à la Sécurité sociale : mise en place de celle-ci, organisation administrative des caisses et des élections aux conseils d’administration des caisses et régimes des fonctionnaires. Son influence s’exerce aussi sur les projets concernant les comités d’entreprise, le statut des délégués du personnel, les conventions collectives, la prévention et la réparation des accidents du travail, le régime des prestations familiales. En vingt-huit mois, il accomplit ainsi une œuvre considérable (source Wikipedia).

Dans son dernier discours à la tribune de l’Assemblée Nationale, en octobre 1950 , peu de temps avant sa mort, il disait :

« Jamais nous ne tolérerons que ne soit renié un seul des avantages de la sécurité sociale. Nous défendrons à en mourir et avec la dernière énergie, cette loi humaine et de progrès… »

Et vous savez quoi ? Ce sera « la gauche » qui fera le (sale) boulot. Mais avec « pédagogie ». Faut bien faire plaisir au MEDEF.

Alors, vous me direz que sur la « pédagogie », c’est pas nouveau, les « socialistes » nous avaient déjà fait le coup, c’était même le lendemain du 21 avril 2002, de triste mémoire.

Ainsi, dans un entretien avec Christian Pierret, secrétaire d’État à l’industrie du gouvernement Jospin, celui-ci déclarait sans rire, à propos de la fermeture de l’usine Moulinex, qui venait d’avoir lieu :
« Si les salariés pensent ça, c’est qu’ils n’ont pas compris ce qu’est ce monde de compétition,  d’ouverture, de concurrence. Nous n’avons pas suffisamment, nous à gauche, fait de pédagogie, pour expliquer ça. Et ce qui se passe aujourd’hui, c’est qu’on a des gens qui refusent de manière magique la réalité économique qui, qu’on le veuille ou non, est la réalité, aussi forte que la loi de la pesanteur »
Pour que la chose prenne vraiment toute sa saveur, il est bon d’ajouter que l’entretien a été enregistré le 23 avril 2002…
Comme le disait gentiment Frédéric Lordon, « rendu en ce point critique où se cumulent tout à la fois la suffisance, la bêtise, l’aisance matérielle et les honneurs publics, on demande, on quémande, en jurant que ce ne sera que pour une fois et puis plus jamais, l’autorisation, juste l’autorisation d’une petite paire de gifles, bien sûr un peu retenue et pas trop fort, mais quand même pif paf comme ça, pour le bonheur d’un instant de soulagement. »

 

populisme
En attendant, nous le populo très bête, qui « vote mal », nous qui ne comprenons rien, nous, la bande d’enfants mal éduqués, nous les sales gosses, nous qui sommes toujours toujours la « classe dangereuse », si on entonnait un vigoureux Ah, ça ira  ?

si on leur jouait vraiment un rimèque de Zéro de conduite ?

 

2886eefa-9fa6-4d4f-b217-000000000322

Publicités

Written by Gavroche

15 avril 2014 à 16 h 22 min

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. 1) L’envie de te serre la pogne pour te dire de ne pas laisser la déprime venir te ronger le bocal.

    2) Tes photos de taules en or massif, c’est du toc. Ça coûte une petite centaine d’euros à faire. Tu fournis une photo et les dimensions de la pièce et un architecte d’intérieur te maquille une photo virtuelle meublée comme ça sous huitaine. Ça en jette et c’est bon pour vendre…

    3) Ça me fait songer que je peux te donner quelques conseils en la matière. Tu m’écris à whorglub[@]yahoo.fr en me donnant ton bigophone.

    Partageux

    16 avril 2014 at 0 h 22 min

  2. Chère Gavroche, cher Randal,

    Certes, vous dire que je suis désolé de cette mauvaise situation, qui est la vôtre, ne vous aidera pas. Je suis pourtant navré de cette situation, d’autant plus que j’ai pu apprécier la magie de votre coin.

    Au-delà du soutien moral, avez-vous besoin d’autre chose ? Une aide que je puisse vous apporter ?

    Grosses bises à tous deux. Jean-Louis

    papounic

    25 avril 2014 at 16 h 08 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :