LES VREGENS

Le cimetière des éléphants

with 5 comments

Bizarre, la vie et le temps qui passe. Vieillir, finalement, c’est surtout se retrouver le cœur cousu de multiples cicatrices.

Comme certains d’entre vous le savent déjà, banale histoire de pognon oblige, de dèche permanente et usante, je quitte mon ciel lotois pour d’autres horizons. J’y laisse ma maison de pierre blanche, j’y laisse les chevreuils qui viennent tout près, protégés qu’ils sont par le refuge « sur mes terres », et j’y laisse les centaines d’oiseaux que je nourris l’hiver (et même souvent le reste de l’année).

Mais j’y laisse aussi quelques souvenirs, et peut-être est-ce cela le plus difficile.

Les souvenirs des beaux jours, du printemps qui explose, de l’odeur de l’herbe fraîche, des lilas et des seringas, ceux des couchers de soleil sur la vallée, du chant de l’engoulevent entre chien et loup, mais aussi le souvenir de mes amis à quatre pattes que je vais devoir abandonner.

Calypso

Calypso

Basile

Basile

Linus

Linus

Copain

Copain

Bonhomme

Bonhomme

Tess

Tess

et aujourd’hui, mon vieux Titi. Mon vieux copain quinze ans durant.

Du temps de sa belle jeunesse

Du temps de sa belle jeunesse

Titi, c’est un voisin anglais de Marseille qui me l’a refilé. Ou plutôt, je le lui ai fauché, vu que ce con là, il voulait le laisser à la SPA.

Faut dire que c’était pas un « beau chien », notre Titi, pas de race déterminée ni rien, juste un vrai bon vieux corniaud des familles. Intelligent, mais surtout tellement gentil. Pas une once de méchanceté dans ce petit bout de chien. Et discret. Des fois, c’est simple, on l’oubliait. Alors, il se couchait devant la porte, et il attendait qu’on se souvienne.

Premier hiver dans la campagne lotoise

Premier hiver dans la campagne lotoise

Mon Titi

Mon Titi

Titi en 2010

Titi en 2010

Et en 2013

Et en 2013

Du coup, vivre avec lui, ben j’ai jamais regretté. Que du bonheur. Jamais un aboiement plus haut que l’autre,  juste des câlins et des coups de museau pour avoir une friandise. Collé à moi, qu’il était. Me regardant de ses doux yeux pleins d’un amour absolu. Pourquoi j’aime les bêtes ? Parce qu’elles ne calculent pas. Parce qu’il n’y a en elles aucune méchanceté.

L’autre jour, un chevreuil dormait dans l’un des carrés du potager. Quand il a vu notre Titi, il est juste allé se recoucher un peu plus loin, sous le vieux pommier. Titi, lui, l’a laissé tranquille.

La sieste du chevreuil, mai 2015La sieste du chevreuil (mai 2015)

Et puis, l’âge venant…  Mon pauvre vieux chien. Quinze ans, plus de dents, un œil aveugle, mal partout, mal aux reins, mal au dos, amaigri, le cœur fatigué de battre, les promenades de plus en plus courtes, la station debout chateaubranlante, et depuis trois semaines, totalement incontinent. Plus envie de manger non plus. Baignant dans son pipi, malgré les soins, et surtout très malheureux, même s’il ne se plaignait jamais.

Et il y a deux jours, prémonitoire, il s’est laissé enfermer dans une remise par la voisine. J’étais sûre qu’il était parti de son plein gré, au cimetière des éléphants. Comme s’il savait.

 

L'an dernier

L’an dernier

Plus envie, il avait.  Et nous, on voulait pas lui imposer une totale déchéance. Alors on l’a aidé à partir, tranquillement.

Titi est parti rejoindre ses potes chats et chiens cet après-midi. Là-haut, j’espère qu’il y a un paradis, où la maladie n’existe pas,  ni la vieillesse, un paradis plein de souris, de nonosses, de belles gonzesses chien bien gouleyantes, et de prairies pour courir oreilles au vent.

 

Written by Gavroche

19 mai 2015 à 16 h 12 min

Publié dans humeur

Tagged with ,

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. J’ai revu ce très court ce matin, je sais maintenant pourquoi. Bises et pensées.

    gemp

    19 mai 2015 at 17 h 41 min

    • Nous avons plusieurs chats et lapins et cochons d’indes enterrés dans notre jardin .Pat , mon chien , je n’ai pas pu , trop gros , un épagneul français , j’y pense , nous y pensons encore souvent .Le dernier décés Albert , l’année dernière , un chat récupéré , il avait 16 ans .Nous avions laissé des boules de noél accrochées à la porte , elles lui servaient de sonette , le problème venait quand il les hochait à 2 ou 3 h du matin . Qu’es ce que j’ai pu ràler en allant lui ouvrir mais ça me manque maintenant
      Bon nous avons encore 8 chats , 2 lapins , un cochon d’Inde , des poissons rouges et des grenouilles
      Certains me parlent de belles vacances , de bon temps que nous pourrions dépenser à la place de leurs soins et leur nourriture ? nous prétendons qu’eux nous donnent du bon temps , de la tendresse , de l’amour .ils ne marchandent rien , nous sommes payés de leurs regards …
      et c’est bien

      micmousse

      19 mai 2015 at 22 h 35 min

  2. Trop triste… pour toi, pour vous, pour ces souvenirs… Titi, c’était mon préféré de la fratrie… discret en effet. Et gentil. Pas collant pour un sou. Et j’aimais bien quand il chipotait pour prendre sa pâtée le soir…
    Triste que vous quittiez cet endroit si sauvage… j’espère que le nouveau vous apportera un bol d’air frais et de renouveau dans la résistance à la connerie ambiante.

  3. Le curé de chez nous, petit saint besogneux,
    Doute que sa fumée s’élève jusqu’à Dieu.
    Qu’est-c’ qu’il en sait, le bougre, et qui donc lui a dit
    Qu’y a pas de chêne en paradis ?
    (Georges Brassens)

    Un partageux

    19 mai 2015 at 18 h 29 min

  4. Très très triste , d’aider un chien à partir. J’ai passé , par terre à côté d’elle, la dernière nuit de ma petite chienne qui toussait à n’en plus pouvoir. D’ailleurs, elle n’en pouvait plus ! Et, entre deix quintes de toux, elle me léchait le nez comme pour me remercier d’être là, avec elle.
    Bon courage, Gavroche.

    netmamou

    19 mai 2015 at 19 h 25 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :