LES VREGENS

La démocratie meurt écrasée comme une merde là où elle a été pensée

with 5 comments

Mais ça salit les semelles, gare !

Les mots me manquent.

11000579_1038289502849965_6638211217509153220_n

Combien encore de vieux, de gosses, de malades, de pauvres, de migrants, mais aussi de lieux, d’institutions, combien de rêves, d’espoirs sacrifiés encore au nom du dieu Moloch-Baal-Pognon triomphant ? Combien ?

CJp48rHXAAEHURC

La liste infâme et bien peu détaillée des devoirs à faire pour mercredi (mais elle doit être ratifiée pour certains points par la Vouli. Pas mal de têtes vont y tomber, dont la première, la somptueuse présidente de parlement, Zoé Konstantopoulou, et de manière générale, toute l’aile gauche de Syriza) :

CJvvvUBWEAA1oQs

Ne pas oublier les 50 milliards de privatisations confiées à Schäuble dans son truc au Luxembourg pour qu’il s’en occupe lui-même, et la mise sous tutelle complète de toutes les décisions ayant une quelconque importance par la troïka dont c’est le retour triomphant. En fait, c’est le retour à la situation pré-Tsipras, mais avec Tsipras au lieu de Samaras-Venizelos. Je ne suis pas sûre que les 61% de gens qui ont voté OXI le 5 avaient conscience de ce qui les attendait une semaine après. Moi non plus. Je veux changer de planète.

11012505_10205656952077108_8918047178417158875_n

2015-07-11screenshot (127)

Pour la traduction, voir un des posts précédents. C’est beau. Cela finit par « Il reste à retrouver notre vie, maintenant que nous n’avons plus rien »

images (5)

si pas ici, où ?

si pas maintenant, quand ?

si pas nous, qui ?

index (12)

et Athéna se barre – à pied, furax…

CI9vjKJWEAAX_2d

Charb !

CJvLP50WIAAvtlS

Written by zozefine

13 juillet 2015 à 10 h 14 min

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. On ne comprend pas, ou on ne sait pas tout. Le dilemme est simple malgré tout :

    – soit Tsipras est un Hollande
    http://bab007-babelouest.blogspot.fr/2012/03/monsieur-hollande-la-gauche-doit-gagner.html

    – soit il est un vrai Machiavel, et on aura de vraies surprises.

    Hollande m’avait répondu, voir dans les commentaires à la fin : de la langue de bois pure et dure. Cela ne ressemble pas à Tsipras.

    babelouest

    13 juillet 2015 at 12 h 00 min

    • selon mes infos de l’intérieur de syriza, il y a PAS de plan B, plus rien sous la semelle, même pas de vent, et même pas un petit as dans la manche. même pas une sortie tonitruante du rapport d’audit sur la dette odieuse. rien. EEG plat côté gendre idéal, qui va en plus couper des têtes pas contentes autour de lui, en premier lieu celle de zoé konstantopoulou. on croyait que varoufakis jouait encore un rôle quelque part, préparant le grexit par exemple, mais non, il est bel et bien écarté. tsakalotos avait la réputation d’être eurosceptique et marxiste, mais c’est pas lui qui était aux manettes à la signature de ce memorandum de la honte pour l’UE et de l’humiliation pour la grèce.

      alors, est-ce que dans les profondeurs de leur ford intérieure, ils espèrent que les grecs vont se soulever comme un seul homme, un homme très, mais très fâché d’avoir été baisé pareillement dans les grandes largeurs, j’en sais rien, je m’en fous. le fait est que ça va coller aux semelles. il y a une gauche de syriza qui entend pas laisser pisser d’un fataliste « ti na kanoume », et surtout 61% des votants qui savent qu’on s’est foutu de leur gueule 2 fois en une semaine.

      zozefine

      13 juillet 2015 at 12 h 26 min

  2. c’est désespérant ! ça me noue l’estomac.

    bleufushia

    13 juillet 2015 at 13 h 39 min

    • ouais, on est pas mal à avoir mal au bide. reste à savoir si c’est parce que c’est un very bad tripes ou parce qu’on est restés trop longtemps devant l’écran à guetter un OXI salvateur.

      moi, ce qui me sidère (m’hébète) c’est que l’allemagne est en train de réussir sous nos yeux le projet d’il y a 70 ans. le pognon au lieu des gnons, mais voilà : Deutschland, Deutschland über alles, über alles in der Welt, avec plein de pays périphériques affidés, autant de délicieux marchés pour ses exportations, sa main d’oeuvre à 1€ de l’heure. et quant aux autres, aux untermenschen qui résistent, c’est simple, on les casse, on les mate, on les broie.

      je n’ai jamais été germanophobe, et même, dès le début de la crise, un ami qui pointait l’allemagne et merkel systématiquement finissait par me gêner un peu par tant d’amertume. ben ça y est ! je comprends. la place qu’a prise l’allemagne dans l’UE est une place tellement centrale, tellement centripète que l’idée même d’+union européenne+ s’est vidée de sens. on assiste à l’émergence de zones de territoires autour de ce pays qui sont comme autant de nouveaux länder, avec une certaine autonomie mais dont une bonne partie de la souveraineté est diluée dans l’ensemble fédéral – je connais, je suis suisse.

      alors si les pays sont d’accord de jouer les länder de l’allemagne, grand bien leur fasse. mais ce n’est certainement pas le désir des grecs. pour les faire plier, il en aura fallu, n’est-ce pas, de traîtrises, de sales coups, de promesses non tenues, de chantages et de mauvaises actions.

      mais alors, si l’europe était une personne, aurait-t-elle de nouveau le courage de se regarder dans une glace ? (apparemment oui, toute l’europe se félicite d’une si belle mais difficile issue à ces négociations – appeler ça des négociations…)

      zozefine

      13 juillet 2015 at 14 h 31 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :