LES VREGENS

Le développement des zones non développées / III

with 2 comments

Dans un article du Ekathimerini (en anglais), je relève une phrase, qui dit tout :

Greece’s privatization program includes huge amounts of undeveloped land, which makes it different from similar programs in other countries,” said Costas Mitropoulos, the first chief executive of the Hellenic Republic Asset Development Fund (TAIPED)(Le programme de privatisation inclut d’énormes quantités de terrains non développés, ce qui le rend différent des programmes similaires dans d’autres pays » – et un nom à retenir, Costas Mitropoulos pour la poupée vaudou).

BEUARK, des terrains non développés, pleins de bêtes, pleins de plantes sauvages et de mauvaises herbes, et des cailloux en plus, et puis des arbres et des oiseaux en liberté. BEUARK BEUARK. Cela fait réfléchir, non, ce concept de terrains non développés ? Attention, on ne parle pas de zones moches, suburbaines, ZEDZAPZUP ou je ne sais pas quoi. On parle de zones NATURA 2000, dont la biodiversité est absolument exceptionnelle en Europe, et la beauté, et l’intérêt. On parle aussi de sources et de thermes, de roselières et d’oliveraies, de plages (et la loi sur les constructions a autorisé le massacre jusque dans les DIX mètres (cf un article de blog qui date d’un an)), de forêts, et également de zones archéologiques. Il y a même, à Rhodes, toute une montagne à vendre, nymphes des ruisseaux comprises. C’est horrible, toute cette nature débridée. Qui ne rapporte pas de pognon, en plus.

Et puis non développé, ça fait arriéré quoi ! Les paysans du coin, les pêcheurs du coin, en général les habitants du coin : arriéré leur pays, leur coin de terre, leur littoral sableux, arriéré le fait de ne pas avoir de parkings, de beaux immeubles géométriques, de maisons de vacances blanches aux anlgles nets, d’hôtels deune à cinq étoiles, de golfs, de spas (ah non, par contre la SPA, non, pas ça), de supérettes, de tout à l’égout, arriéré de ne pas mettre sur ce sable qui rentre partout des planches, et puis cet horrible soleil, il faut des parasols, et c’est si dur par terre, des chaises-longues, et puis des buvettes, et de la zique, de la musak, bien fort, pour pas entendre les vagues, des poubelles, des WC, des cabines, et aussi, parce qu’on s’ennuie si vite sur la plage, des pédalos, et un ponton pour les bateaux, et tout ça, tout ça pour que cette terre si affreusement non-développée le devienne. Vive le développement.

Merci au TAIPED qui va nous arranger ce non-développement. Alors voilà la carte Google Earth (grâce au boulot gigantesque des ornithologues grecs : http://www.ornithologiki.gr/) hélas très incomplète de tout ce qui va être développé en Grèce :

06-2015-09-01screenshot (9)

Voilà des photos Google Earth de ces endroits tellement arriérés (à vendre) :

02-2015-09-01screenshot (1)

01-2015-09-01screenshot

05-2015-09-01screenshot (4)

07-2015-09-01screenshot (8)

08-2015-09-01screenshot (7)

03-2015-09-01screenshot (2)

04-2015-09-01screenshot (3)

09-2015-09-01screenshot (6)

10-2015-09-01screenshot (5)

Voilà à quoi « ils » aspirent :

2-S1070036

Bon, question maison-diversité, c’est pas ça, mais au moins pas de jaloux.

3-S1070042

C’est malin, comme ça suit la pente, n’est-ce pas ? Et ils ont même un joli gazon bien anglais. Les veinards.

Et puis ça respecte scrupuleusement la limite des 10 mètres :

4-S1070051

Et ça, c’est du développement, ou j’y connais rien !

opportunites-espagne-costa-brava-IMGH1326286506_24273943

Réveillez-vous : c’est ce à quoi vous aurez droit, la prochaine fois que vous viendrez en Grèce, si vous ne vous mobilisez pas, par tous les moyens que vos imaginations fertiles trouveront, contre cette monstruosité qu’est la liquidation des biens publics grecs, en particulier toutes les zones Natura 2000 accessibles, à plus ou moins courte échéance.

80067833_o

 

 

Written by zozefine

1 septembre 2015 à 7 h 09 min

Publié dans Non classé

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. On pourrait appeler ça des stations balnéaires stalags tellement c’est beau…

    clomani

    1 septembre 2015 at 8 h 38 min

  2. Roybon va avoir une rude concurrence ! Et va falloir construire ce nouvel aéroport à Notre-Dame des Landes pour envoyer des dizaines de millions de cadres français en vacances grecques. ;o)

    1) La Grèce va-t-elle connaître un développement gigantesque des éléphants blancs ?

    2) Ou bien, saisis par le doute, nos capitaines d’industrie vont-ils investir deux-trois kopecks mais pas plus dans de futures friches ?

    Un partageux

    1 septembre 2015 at 10 h 09 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :