LES VREGENS

J’ai fait un rêve

with 3 comments

Bonne année

Palais de l’Élysée, 1er janvier 2016, 6 heures

François se réveille, la tête un peu dans les nuages. Faut dire qu’hier soir, il a fêté la nouvelle année avec force coquetèles. Il a l’œil chassieux, le teint brouillé, le cheveu (enfin ce qui lui reste) quelque peu en bataille, l’haleine d’un fennec, l’estomac qui fait du yoyo, et le crâne dans un casque en béton.

Et surtout, il est inquiet.

Parce qu’il a fait un rêve. Dans lequel cela ne s’était pas du tout passé comme ça.

Tiens, par exemple, dans ce rêve :

– il avait tenu ses promesses
– il avait nationalisé les banques, l’énergie, la Poste, les hôpitaux, la santé était devenue entièrement gratuite, même les dents et les lunettes !
– il avait décidé que désormais, la « dette », on en avait plus rien à cirer
– il avait envoyé promener l’Europe, et même sa copine Angela
– du coup, le temps qu’il passait à Bruxelles à blablater pour ne rien dire, à la place, il était allé voir les gens, et il avait beaucoup appris
– il n’avait pas fait la guerre, ni en Afrique, ni nulle part
– d’ailleurs, il avait diminué le budget de l’armée, pour le donner à l’éducation, à la santé et à la culture
– il n’avait pas nommé Manuel comme premier ministre (il était retourné en Espagne) mais tout simplement Mauricette, qu’il avait rencontré lors d’une bouffe vachement sympa dans son appartement HLM à la Courneuve
– il était fâché avec Gattaz, parce qu’il n’était pas question d’allègement de « charges », qu’on appelait maintenant « cotisations de solidarité nationale »
– il était fâché avec les actionnaires, qui de toute façon étaient de moins en moins nombreux, et remplacés par les employés, tous en coopératives
– il avait abandonné le truc débile d’aéroport à Notre Dame des Landes, et décidé qu’on allait construire à la place des centrales marémotrices
– Sivens n’avait jamais existé, et Rémi continuait d’étudier la renoncule à feuille d’ophioglosse
– il y avait des épiceries tapies dans l’ombre partout
– d’ailleurs, la France était désormais pionnière en matière d’énergies renouvelables, le nucléaire était en train de disparaître
– le SMIC était désormais à 2000 euros net, et la semaine de travail de 30 heures, du coup, les gens dépensaient plus et le chômage n’existait plus
– désormais, comme on foutait la paix aux musulmans et autres arabes en les laissant prier, manger ou s’habiller comme ils voulaient, il n’y avait plus de terroristes. La Bataclan donnait toujours des concerts. Cabu et Wolinski continuaient de dessiner. D’ailleurs, plus personne ne voulait partir en Syrie, parce que tout le monde vivait mieux qu’avant, et que les jeunes avaient désormais un avenir ouvert. Même que les prisons étaient dépeuplées, et que les matons s’emmerdaient toute la journée à ne rien faire…
– et le gouvernement était de gauche.

François se réveilla en sursaut, l’œil chassieux, le teint brouillé, le cheveu (enfin ce qui lui restait) quelque peu en bataille, l’haleine d’un fennec, l’estomac qui faisait du yoyo, et le crâne dans un casque en béton.

Ouf… ce n’était qu’un rêve…

Bonne année !

Bonne année

 

Written by Gavroche

1 janvier 2016 à 9 h 54 min

Publié dans Voeux

Tagged with ,

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Un beau rêve pour vous et moi, mais cauchemar pour notre « chief commander ». Allez ! Attendons tranquillement l’éclatement de la prochaine bulle économique et le prochain attentat en espérant les éviter.

    Max Angel

    1 janvier 2016 at 12 h 09 min

  2. hélas, c’est nous tous qui avons fait « sa » triste réalité …
    comme disait jsaispluki il suffit de renverser la table …
    Allez les jeunes, chiche !

    randal

    1 janvier 2016 at 17 h 33 min

  3. Je vote Gavroche dès le premier tour.

    Un partageux

    2 janvier 2016 at 20 h 54 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :