LES VREGENS

Regarder la télé, ça réveille !

leave a comment »

Regarder les jités devient une véritable épreuve, mais ça a une vertu : ça réveille !

Hier, sur la 3, outre les traditionnels marronniers, les vacances de la Toussaint pour les nuls, les chrysanthèmes, leur vie, leur histoire, le retour des horloges comtoises (cocorico, vive l’artisanat français) on a eu droit au faux suspense de l’élection américaine, comme si maman Hillary valait mieux que papa Trump…

Bref.

Florilège énervant, hier soir :

« Forcené » vs police « républicaine » et courageuse et formidable qu’on doit encourager à manifester, même à visage masqué (moi qui croyais que c’était interdit?), faut les comprendre, merde !

L’histoire : un père de famille bourré se dispute avec son voisin.

Cinq policiers arrivent, le gars brandit une machette, finalement la laisse tomber et pointe une arme (révélée factice par la suite) sur les policiers, lesquels, « qui se sentent tous en danger », tirent tous les cinq en même temps, dont un avec un fusil d’assaut.

On se demande bien comment il a fait pour pointer son pistolet d’alarme sur les cinq poulets autour de lui, mais passons. Un surdoué de la gâchette, sûrement. Un terroriste en puissance, qui sait.

Bilan : un mort, et bien entendu, c’est de « la légitime défense » . Il n’y a pas de témoins, c’est pratique. Et vu que le mort était un pauvre type, les cinq seront acquittés, ça ne fait pas un pli.

Moralité : ne soyez jamais bourré, ne vous énervez pas, en France, ça vaut la peine de mort.

Mais les flics sont en colère.

Ils veulent des moyens, des armes, des effectifs.

Bientôt, ce ne sera plus cinq flics, mais un bataillon ? Une brigade ? Une division ?

Bientôt, à la place des fusils d’assaut, quoi ?

Une mitrailleuse ?

Un bazooka ?

Un char ?

Quand je les regarde manifester, je me dis qu’on est loin des séries américaines, où le héros est un modèle de probité, de vertu, de sang-froid. Remarquez, les nôtres mâchent du chouine-gomme pendant les interviews. Ils font des « selfies » avec leurs aïe-phones. C’est déjà ça. Ils s’américanisent, nos braves gars.

Moralité : mieux vaut être du côté du manche de tonfa.

Migrants à Paris

Finalement, malgré les dénégations de ces derniers jours (le préfet racontait au micro que « mais non ils viennent pas de Calais, ils viennent de Belgique, ou d’Allemagne, de Pétaouchnock ou de n’importe où), ils viennent bien de Calais. Bon, pas grave, là aussi, on va « démanteler ». Comprendre, les chasser. Ça fait pas propre, dans Paris, tous ces pauvres.

Moralité : soyez blancs, chrétiens, « de souche » et riches.

Séquence hypocrisie

Le gars qui nous sert de (p)résidu, le dénommé Françouaaaa, a reconnu « la responsabilité de la France » dans l’internement des tziganes pendant la seconde guerre mondiale. J’ai quand même appris que certains d’entre eux n’étaient sortis des camps français qu’en 1946, la « libération » ne les concernant visiblement pas.

A suivi une interview de Raymond Gurême, 90 ans, molesté il y a peu par la « police républicaine » (et socialiste), laquelle a bénéficié d’une indulgence désormais habituelle de la part de la « justice ».

Puis de sa femme, laquelle précise que dans ces camps d’internement des tziganes, ce sont des policiers français qui ont appliqué la politique de Vichy. Faut croire que là aussi, ils avaient « obéi aux ordres »

Alors, le Françoua n’a pas parlé du harcèlement et de la chasse toujours actuelle des roms, ceux qui comme les musulmans, ne sont pas « intégrables dans la République », ceux dont les femmes et les enfants dérangent Madame Valls.

Moralité : soyez sédentaires, rentrez dans le rang, et ignorez ce qui se passe autour de vous.

Françafric

Le Valls et sa rombière sont d’ailleurs allés chez les nègres, au Ghana, histoire de « révéler sa stature internationale » (rires dans la salle), et de se poser en sauveur, au cas où le (p)résidu cité ci-dessus serait décidément trop bas dans les sondages…

Où l’on découvre les images d’un sympathique pince-fesses tropical (où les invités sont majoritairement blancs, faut c’qui faut), et la Françafric « est une opportunité pour la France », œuf corse …

Moralité : vive la France, la télé, le fric, le pouvoir et la lutte des places.

Moralité bis : y’en a pas. De morale non plus, d’ailleurs …

Written by Gavroche

30 octobre 2016 à 10 h 29 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :