LES VREGENS

Quelle fin absurde

with 4 comments

Tout va bien, je vais bien. Rubrique écologie, et toute cette sorte de choses, dont tout le monde ou presque s’en fout. C’qui compte, c’est le pouvoir. Le pouvoir d’achat.

Perso, ce que j’ai constaté à mon humble niveau de campagnarde :

– les abeilles ont presque disparu

– les grenouilles et autres batraciens aussi, une seule salamandre qui se cachait cet hiver dans le boîtier du compteur d’eau… Les autres sont mortes sur les routes.

– beaucoup moins de chevreuils qu’avant

– plus du tout de renards

– plus du tout de belettes, ni de blaireaux

– plus de sangliers

– moins d’espèces d’oiseaux

– je ne vois plus de hérissons, plus beaucoup d’écureuils…

– plus de lapins et encore moins de lièvres

– un faisan, l’autre jour, au bord de la route, tellement imprégné qu’on pouvait le nourrir à la main

Et on continue à massacrer tout ça, les bouquetins, les loups, les ours, les requins, les baleines. Les quelques uns qui restent.

La sur-pêche continue, les dégazages en mer, les continents de plastique, la déforestation, les trafics d’ivoire, la fourrure pour habiller les mannequins squelettiques et les femmes des puissants, l’élevage intensif.

Croassance oblige.

C’est pas la faute au capitalisme mortifère, ni à ceux qui accumulent, comme s’ils n’allaient jamais mourir, non. Il paraît, dixit Macron, que c’est la faute aux africaines, qui se reproduisent comme des lapins.

Y’a trop d’humains, qu’il dit. Nous faudrait une bonne guerre, ou une belle bombe qui vitrifierait tout ça. Ou une bonne vieille épidémie bien dévastatrice. Des apprentis sorciers viennent de recréer une souche de variole, on va dans le bon sens. Pour guérir le cancer, cette maladie des pays riches, on attendra, finalement, ça rapporte plein de pognon aux labos. Et la sécu paye.

Alors, pendant que nos pisse-copie jactent des plombes sur « les JO à Paris », sur les « petites phrases » des uns et des autres, sur les godillots de l’assemblée qui ont dit amen à tout, sur Germaine et Marcel qui transpirent dans les embouteillages pour arriver à camping-plage …

Pendant ce temps, d’obscurs et inconnus chercheurs nous racontent que la sixième extinction de masse a commencé. Dans un silence médiatique assourdissant.

C’est à lire là :

la fin des animaux de la terre

Et là :

La sixième extinction de masse a commencé

L’homme qui devrait s’adapter à la nature, il a fait l’inverse.

Et à visionner, pour vous donner la pêche :

Comme disait Yves Paccalet, L’humanité disparaîtra, bon débarras.

Publicités

Written by Gavroche

12 juillet 2017 à 9 h 12 min

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. pinçon charlot, dans le hors série @si, à propos des riches, de ce 1% adorant moloch baal pognon gros dollars, et qui pense naturel d’avoir tout quand les autres n’ont rien : « Au fond, ce qu’ils veulent, c’est un monde qui soit leur jardin. Mais pour eux. Et ils n’auront pas besoin de tous les pauvres d’aujourd’hui, des milliards de gens qui sont en trop, par rapport aux ressources d’une planète en état de finitude ». ceux-là, faudra quand même penser à les mettre sur la charrette avant de se faire seppuku pour laisser une toute petite chance à la planète bleue de se refaire une santé – sans nous.
    pas encore tout regardé le documentaire, mais j’imagine que ça va être la même claque en pleine gueule que the corporation (là aussi plus de 2h à s’effarer de tout ce que l’humanité sapiens sapiens (par anti-phrase, sapiens sapiens ?) a accompli pour scier la branche sur laquelle elle est assise : the corporation – ça nous fait plus de 4h pour s’assurer que s’il y a une autre planète possible, qu’on lui foute la paix !)

    zozefine

    12 juillet 2017 at 9 h 28 min

  2. L’ultra-libéralisme conduit inéluctablement à un suicide collectif. Ses partisans et défenseurs se comportent comme ces « aliens » inventés par Rydley Scott et qui se sont introduits sur notre satellite. Ils vivent parmi nous. Ils ont pris les commandes et pratiquent « le fric pour le fric », nouveaux Théophile Gautier fous.
    Ce n’est jamais qu’une accélération de la disparition de l’espèce humaine. Ce qui prouve l’inhumanité de cette religion du Profit à n’importe quel prix.
    Le Mignonet va se pavaner au côté de l’Empereur Orange, grand maître de la confrérie des « aliens » de la planète. Honte à lui ! Mais, ne fait-il pas lui aussi, partie de la confrérie dont il est le fondé de pouvoir ?

    Max Angel

    12 juillet 2017 at 9 h 52 min

  3. Pas tellement «Dans un silence médiatique assourdissant» puisque la dernière étude parue dans le PNAS à été en une de plusieurs journaux, dont Le Monde. Mais, il est clair, dans l’indifférence générale.

    gemp

    12 juillet 2017 at 13 h 21 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :