LES VREGENS

Sarah était consentante…

with 3 comments

Ce matin, j’ai failli en tomber de ma chaise…

Une petite fille de 11 ans violée à Pontoise.

Le Parquet poursuit pour « atteinte sexuelle » et non pour viol, au motif que « l’enfant était consentante » …

Le parquet estime que Sarah, 11 ans, était consentante, car elle a subi sans protester …

J’ai lu qu’ailleurs, au Sénégal par exemple, les violeurs – et même ceux qui ont simplement tenté … – allaient en taule, et pour longtemps :

Et pourtant, les africains « ne sont pas entrés dans l’histoire », et « font trop d’enfants ».

A se demander où est la « civilisation » et les « droits de l’homme, de la femme, et des enfants » …

Apparemment, plus en France.

Sarah est d’origine guadeloupéenne.

Article de Médiapart

Publicités

Written by Gavroche

26 septembre 2017 à 8 h 48 min

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Dans le proces du viol d’Anne Tonglet et Araceli Castellano en 1978, toute la plaidoirie de Gisele Halimi tournait autour de ce mot, le « consentement » de la victime d’un viol.
    C’est un jugement qui a fait jurisprudence en France – il a même changé la loi.
    Et la majorité sexuelle est fixée à l’âge de 15 ans (article 227-25 du Code Penal, qui définit la notion de « surprise » de la victime, qui s’applique au cas de cette petite Sarah).
    Comment peut-on être « consentant à un acte sexuel » alors que légalement, on est pas encore sexué?
    Je ne pige pas que des avocats puissent laisser passer un truc pareil.

    Flo

    26 septembre 2017 at 10 h 08 min

  2. Pareil que Flo : par définition, en droit français, un rapport sexuel d’un majeur avec un mineur de moins de 15 ans, c’est un viol, parce que le consentement ne peut être invoqué dans ces cas-là!
    Après, la plupart des viols sont déclassés en attouchement pour éviter les assises… pour faire des « économies ».

    Le Monolecte

    26 septembre 2017 at 10 h 16 min

  3. « Sarah est d’origine guadeloupéenne. »

    Voilà une précision que je ne connaissais pas avant de te lire. Est-ce que cela n’expliquerait pas l’affaire ? Une négrillonne, quoi, on ne va quand même pas charger ce pauvre homme comme s’il avait abusé d’une blanche. Il faut raison garder ! (Cette expression me hérisse le poil.)

    Un partageux

    27 septembre 2017 at 15 h 32 min


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :