LES VREGENS

Actu : entre rires et larmes

with 7 comments

Franchement drôle, la récente crise des missiles de Cuba… euh non. Celle des grillons de Cuba…

Les grillons en question ayant les yeux rouges, c’est évidemment encore un coup de Poutine, ce salopard… En tous cas, c’est l’homme à la mèche en folie (pas que la mèche, d’ailleurs) qui l’a dit…

Drôle aussi, les misères que l’on fait à nos malheureux députés… Rendez-vous compte, être obligé de garder ses factures pour prouver ses achats, comme un vulgaire sans-dents…

Ces mêmes députés qui ne connaissent pas la crise. Comment pourraient-ils savoir la galère que vivent les simples gens ?

Et qui par ailleurs ont l’air de parfaits crétins mais sont quand même nos « représentants ».

Pas question pour eux d’accepter la racaille sur « leur » commune, comme à Neuilly où il est évidemment préférable d’agrandir le parking du court de tennis… Ne mélangeons pas « ceux qui comptent » avec les riens.

Ah, tous nos bons « représentants », y compris les « sportifs » qui passent de la télé aux ministères.  Ben ouais, y’a pas que le pantin Nicolas Hulot. Faut croire que chez les flics, « il va y avoir du sport », bientôt…

Comme ceux qui nous murmurent à l’oreille, « salauds de pauvres, faites ce que je dis, pas ce que je fais… »

Ou le dénommé Valls qui apparemment, n’a hésité devant rien pour garder un petit quelque chose de sa splendeur passée.

Tellement minables…

Moins marrant, et suite au pataquesse (surtout médiatique, faut bien le dire) autour de « LA » panne de trains à la gare Montparnasse, France Info (aka La Nouvelle Pravda) titre : « SNCF, un modèle en panne ? »

Et je vous fiche mon billet (de train) que d’ici 5 ans, notre bonne vieille SNCF (qui voit peu à peu ses effectifs se réduire) sera entièrement privatisée. Et ça réjouit les patrons : 

Comme le note le Figaro, l’une des dispositions les plus explosives du texte portera sur le transfert des personnels vers un nouvel opérateur en cas de passage à la concurrence. On s’amuse par avance des réactions syndicales dans ce cas de figure. 

Ils peuvent rire, parce qu’effectivement, qui descendra dans la rue pour défendre le service public ?

Beaucoup moins marrant, une épicerie hallal condamnée à fermer ses portes parce qu’elle ne vendait pas de vin…

Moi, je garde un souvenir ému de mes achats de produits orientaux dans une épicerie casher à Marseille, juste à côté de l’école juive. Là non plus, il n’y avait pas de vin, ni de porc, sans que ça gêne personne…

Mais faut croire que le symbole bien franchouillard « saucisson-pinard » c’est tout ce qui nous reste de notre « identité »…

Beaucoup moins marrant, l’histoire d’Abdelkader Hakkou,  professeur et vice-président de l’Université Mohamed Premier au Maroc, spécialiste de la gestion durable de l’eau, a été retenu tout le week-end au centre fermé de Steenokkerzeel, en Belgique, alors qu’il venait participer à un projet de coopération à l’Université Libre de Belgique. 

Ce qui lui était reproché ?

Ne pas avoir sur lui 600 euros en liquide, censés payer ses frais de séjour dans le pays.

En lisant ce titre sur le site de la RTBF, je me suis posé la question : si Abdelkader Hakkou n’avait pas eu une gueule d’arabe, lui aurait on demandé la même chose ?

De montrer patte bien blanche ?

Parce que franchement, vous vous baladez souvent avec 600 euros en liquide, vous ?

Heureusement pour lui, il n’était pas un vulgaire bougnoule, c’est en avion qu’il a traversé la Méditerranée, et pas dans un zodiac surchargé, et il avait des avocats, ainsi que des copains universitaires. Il a été finalement libéré…

D’autres restent en prison, même s’il n’y a pas de barreaux : celle de la grande pauvreté. Eux n’ont JAMAIS 600 euros en liquide dans la poche. C’est en 2017, dans l’ex pays des droits de l’homme, devenu celui des droits des banquiers et des patrons.

Comme par exemple, proches de nous, l’ami Gauche de Combat ou l’ami Riccardo. Des riens, en quelque sorte. De ceux que M. Macron imagine à glander dans les halls de gare.

Et d’ailleurs, il semblerait que l’indexation du SMIC sur le coût de la vie (mais si, rappelez-vous, les carambars en plus une fois par an) est « un frein à l’embauche »… Fini les carambars en plus.

Les pauvres, serrez-vous la ceinture. Allez, encore un cran.

Ben oui, c’est par le fric qu’ils nous auront…

7 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. j’ai partagé sur FB son « coming out », peux pas faire grand-chose d’autre. mais on dirait qu’un rien lui sauve la mise (hahaha je connais), donc si tu as un PP pour moi, je participe. et j’aime tes gueulantes et tes prises de position, tu le sais soeurette !

    zozefine

    5 décembre 2017 at 9 h 50 min

  2. J’espère qu’il ne m’en voudra pas, mais voici son adresse mail : gauchedecombat@gmail.com

    Gavroche

    5 décembre 2017 at 10 h 16 min

  3. Merci. Sinon, juste ceci, le lien mentionné dans la phrase « Beaucoup moins marrant, une épicerie condamnée à fermer ses portes parce qu’elle ne vendait pas de vin … » n’est pas le bon. Je crois que tu parles d’une supérette menacée de devoir fermer parce qu’elle ne vendait pas de port ni d’alcool (http://www.20minutes.fr/paris/1904935-20160804-hauts-seine-superette-vendant-ni-porc-ni-alcool-menacee-fermeture). Au plaisir de te lire

    Laraleuse Quirale

    5 décembre 2017 at 10 h 41 min

  4. Merci pour votre pensée solidaire. Heureusement qu’il y a de vraies gens, dans cette situation difficile pour me donner un coup de main. Car si je comptais sur l’état, ou les adeptes de la secte LREM, je pourrais crever la bouche ouverte qu’ils me feraient encore des leçons de réussite sociale et professionnelle à l’aune de leur libéralisme carnassier qui nous fait tous courber l’échine en ce moment, qu’on le veuille ou pas. Il est temps que cela cesse. Debout, les damnés de la terre, debout les forçats de la faim !

    GdeC

    5 décembre 2017 at 10 h 53 min

  5. « Ben oui, c’est par le fric qu’ils nous auront…  »
    tant qu’on sera – collectivement – anesthésiés, jusqu’à la bagarre ? qui sait …
    l’élastique qu’on tire, qu’on tire et puis …à un moment, ça peut plus, c’est la loi de la physique, incontournable …

    randal

    5 décembre 2017 at 11 h 02 min

  6. Merci gavroche, et autre ‘zoze’; perso manouche, ni un métier ni une nationalité, plutôt une sensibilité.
    Aussi j’écrivais hier qql’part: « plus je tâte la politique plus j’éprouve son égoïsme et son manque d’humour ». Cheers

    ti suisse

    5 décembre 2017 at 11 h 43 min


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :