LES VREGENS

De notre commune humanité

with 7 comments

Vous avez peut-être lu mon récent coup de gueule au sujet de l’articled’Evelyne Pieiller dans le Diplo.

Cette façon de considérer les autres (c’est à dire les gens qui ne pensent pas comme nous) comme des cons me débecte de plus en plus. Surtout de la part de gens qui se prétendent « de gauche ». Pour la « convergence des luttes », vous repasserez, on s’aperçoit que ce ne sont que de belles paroles.

ce qui nous rend à ce point étrangers les uns aux autres qu’en guise d’explication à tous les malheurs du monde, nous nous satisfaisons de l’idée débile que « les gens sont cons ».

Et l’autre matin, je reçois le dernier numéro de Siné Mensuel.

Et en premier, je lis le papier de Guillaume Meurice, que j’apprécie sur France Inter, au demeurant, et dont je partage la plupart des points de vue

 

et celui d’Isabelle Alonso (que j’apprécie moins).

 

J’ai donc envoyé une bafouille au « Courrier des lecteurs », sans grand espoir d’ailleurs de recevoir jamais la moindre réponse, ce qui, me direz-vous n’a pas la moindre importance, l’essentiel étant de dire ce que je pense.

@ Isabelle Alonso

Vous avez raison, « la religion, on s’en fout. »

Sauf que vous n’avez pas l’air de « vous en foutre », justement.

Enfin, il y en a au moins une, de religion, qui vous donne visiblement des boutons.

Mais contrairement à ce que vous prétendez, le harcèlement dont sont victimes les musulmans (le nouveau nom bien poli pour dire les arabes) n’a rien à voir avec leur religion, réelle ou supposée, mais avec un racisme profond, ancré jusqu’au plus haut niveau de l’État, et avec la bénédiction de la plupart des gens. Dont apparemment, vous faites partie.

Quant au « grand remplacement » qui alimente vos fantasmes, vous croyez vraiment que 5 millions de gens systématiquement ostracisés ont ce pouvoir là ? Alors qu’ils sont sans arrêt contrôlés au « faciès », qu’ils vivent dans des ghettos parce que trouver un logement ou un boulot quand on s’appelle Mohamed relève du parcours du combattant, assassinés dans les commissariats (sans le moindre article dans les journaux sauf pour donner raison à la police « républicaine ») Alors que même la « gauche » ne prend pas en compte la moindre de leurs revendications (« si tu veux participer à la lutte enlève ton voile ») ? Alors qu’ils sont les premières victimes (et les plus pauvres) du libéralisme ?

Eh bien, moi, je m’en fous vraiment, de la religion. Je suis athée, pas baptisée, blonde aux yeux bleus (des fois que d’aucuns s’imaginent que je serais un peu bronzée sur les bords), et militante depuis plus de cinquante ans pour les droits humains. Pour moi, si les gens veulent croire, s’ils veulent s’habiller avec un voile (ou avec une plume sur la tête ou ailleurs) c’est leur problème. Et ça va de la mémé catholique qui va à la messe tous les dimanches, en passant par tous ceux qui sont persuadés que Macron est le sauveur, pour arriver (horreur, malheur) aux femmes qui portent un voile et les mecs qui portent une barbe (d’ailleurs, c’est la mode, y’a qu’à regarder le dénommé Philippe).

Si vous en en foutez tant que ça, foutez leur donc la paix. Comme vous la foutez (finalement) aux macroniens.

Et s’il vous plaît, transmettez à Guillaume Meurice :

– que non, l’image du prophète musulman avec une petite bite ne me fait pas rire. « L’humour pipi caca cucul » c’est pas mon truc. Si c’est ça, l’argument pour « combattre la religion », ça vole pas haut. Et j’ai bien aimé en revanche le dessin de Faujour dans le numéro du mois, qui lui, m’a fait rire.

– que Tariq Ramadan est en taule (et je précise, je n’ai pas d’avis sur sa culpabilité ou non, mais c’est une question de principe, ce vieux truc éculé sur lequel la plupart des journalistes s’asseyent) et pas la plupart des curés pédophiles. DSK et Polanski non plus, sans même parler de tous les autres. Que je sache, Ramadan n’est pas encore jugé. Sauf évidemment dans la tête des médiacrates qui l’ont condamné d’avance, on se demande bien pourquoi, peut-être par solidarité de bon ton avec une certaine journaliste chroniqueuse dont on vient de découvrir les liens avec les victimes.

Enfin, même si je fais sans doute partie à vos yeux « d’une certaine gauche inculte » (merci pour l’insulte), je revendique en tous cas haut et fort n’avoir aucune « racine », ni chrétienne, ni bouddhiste, ni rien.

Ma seule « identité » est celle de mon humanité, commune avec tous les autres, qu’ils soient croyants ou non.

Ben oui, « l’identité », ça les travaille dur, nos amis, même de gauche. Comme quoi, y’a pas que les malades de la manif pour tous à y croire… Mais moi, même si je ne suis d’une abominable impie, athée, sans religion, je suis capable d’aller visiter une église, une mosquée, une synagogue, un temple, et d’en éprouver du plaisir.

Je suis capable (coupable?) d’aimer la fête de Noël et ce qu’elle représente quelque part de fraternité, d’aimer les œufs de Pâques, de faire la fête avec mes voisins musulmans pour célébrer la fin du ramadan, ou avec mes potes juifs dans des assiettes séparées pour les viandes et les produits laitiers …Parce que toute occasion de se retrouver pour faire la fête au lieu de se taper sur la gueule est bonne à prendre.

Dingue, non ?

Et un autre dessin de Faujour, qui m’a aussi fait rire :

 

 

Publicités

Written by Gavroche

9 juin 2018 à 10 h 57 min

7 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Bravo ! Bravo ! Bravo !

    jean chérasse

    9 juin 2018 at 11 h 18 min

  2. sauf que même si on s’en fout, les soutanes, kipas et autres burqas sont une façon d’envoyer sa religion à la figure de l’autre (qui n’a rien demandé) et que les athées et autres agnostiques, majoritaires dans ce pays, je crois, devraient pouvoir dire que ça les agace, sans être insultés à leur tour…

    chris

    9 juin 2018 at 16 h 54 min

  3. Ce que alonso (que je n’aime pas) dit, c’est que si un fait un truc avec les musulmans on est racistes (puisque les musulmans ce sont les arabes hein ?) mais si on fait la même chose avec les cathos c’est qu’on lutte contre la religion qui prends le pas sur la société et qu’on a bien raison, loi de séparation.

    Elle ne dit rien de plus.

    herve_02

    9 juin 2018 at 21 h 57 min

    • Je ne crois pas que les catholiques subissent aujourd’hui le même harcèlement (et à tous les niveaux, y compris au plus haut niveau de l’état) que les musulmans. Mais bon, je ne vais pas me répéter, si vraiment cela t’intéresse, j’ai longuement écrit ici à ce sujet, et depuis longtemps.

      .

      Gavroche

      9 juin 2018 at 22 h 25 min

  4. je crois que l’anti-catho est tellement inscrit dans l’anti-religieux que cela est devenu un truisme. Lorsqu’un groupe de meufs déglinguées va balancer du lait (pour du sperme) sur un groupe revendiquant je ne sais quoi(un truc kato), il est glorifié. Je n’ose imaginer un autre groupe balançant du jus de tomate (pour du sang de cochon) sur un groupe revendiquant je ne sais quoi (un truc musulman).

    Les cathos subissent le même harcèlement , mais c’est tellement passé dans les mœurs que cela te semble acceptable. Qui pour défendre le film la passion du christ ? qui pour défendre ceux qui pense que l’avortement n’est pas l’unique solution ?

    ben l’avortement est un droit … manger du cochon ne l’est pas ? c’est un parti pris.

    herve_02

    10 juin 2018 at 0 h 44 min

    • Pas envie de polémiquer, je donne mon avis, que tu ne partages pas, c’est ton droit.
      Je le laisse donc le dernier mot.
      Bonne journée.

      Gavroche

      10 juin 2018 at 9 h 13 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :