LES VREGENS

Boum, Macron, la fin du roi

with 3 comments

Dans un de mes récents billets, d’aucuns (et d’aucunes) rêvaient de faire subir un certain nombre de sévices au dénommé Macron. Du genre, rétablir l’abbaye de Monte-à-regret, aka « la veuve », juste pour lui… Les gens sont méchants, hein.

Oui, c’est vrai, le minus qui habite l’Élysée se prend pour le king, bien qu’il me fasse plutôt penser à « la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf » , notamment face au gaga emperruqué qui lui habite la Maison blanche, mais aussi face au troupeau de riens qui peuplent les halls de gare (et le reste du pays aussi).

Bref, le gars s’est un peu chopé la grosse tête, le melon, et il a les chevilles qui enflent… etc.

Au point qu’effectivement il finisse un jour, à force de suffisance et de bouffissure, par éclater… ?

Pouf. Plus de Manu…

Bon, d’accord, une bonne vieille révolution, le retour des sans-culottes (à la place des sans-dents) ce serait pas mal non plus. Imaginez, prendre d’assaut l’Élysée, virer manu militari les pignoufs cravatés qui siègent à l’Assemblée et qui prétendent nous représenter (sans déconner ?), les enduire de goudron et de plumes, et aussi, tiens, faire pareil à Bruxelles, avec ceux de la Commission européenne (même pas élus, et vive la démocrature)… Mais bon, là, faut pas rêver, on en est arrivé au chacun pour sa gueule, alors, la révolution, internationale qui plus est, je n’y crois guère…

Et puis, « boum Macron », outre que c’est quelque peu salissant, le jus de Macron (surtout avec tout ce qu’on imagine qu’il y a dedans, beuark), à mon avis, ce serait un peu trop rapide. A mon sens.

Pareil pour la lanterne 

 

(Quoique, c’est d’actualité, écoutez les paroles …)

Et comme je ne suis pas non plus adepte de la torture…

Non, ce que j’aimerais, moi, c’est que la bonne fée démocratie (même si désormais elle n’est plus qu’une légende ancienne) le transforme tout soudain en sans-dents, en rien, en feignant, en illettré, en salaud de pauvre, et même, pourquoi pas, en comorien, fraîchement débarqué de son kwassa-kwassa…

Mais comme sous mes airs quelque peu rugueux des fois, je suis bonne fille, je demanderais à la fée république de le transformer en simple (et vil) manant.

Je lui demanderais tiens, de le faire vivre « sous le seuil de pauvreté », comme un vulgaire érémiste, dans une HLM pourrie de banlieue, entouré de tous ces futurs terroristes (qui viennent jusque dans nos bras) et en plus chantant des youyous jusque tard dans la nuit, juste pour l’empêcher de dormir (avec « le bruit et l’odeur » qui vont avec, œuf corse).

Pour bien faire, il habiterait au 33ème étage, aurait six mois de loyer en retard, serait au bord de la saisie. L’ascenseur serait (définitivement) en panne. Les couloirs sombres (tout l’éclairage en vrac) et puants (jamais de nettoyage). La façade serait dégradée, les boites aux lettres cassées. Pas grave, de toute façon, il ne recevrait de courrier que de Pole Emploi, lui signifiant que ses droits étaient désormais supprimés, car trop chers pour le budget de l’État et tout ça.

Idem celui du conseil général : « votre RSA est supprimé », « vos allocations »… « Votre retraite » … Votre femme est vieille ? Comme chacun sait, les vieux sont des privilégiés, et surtout ils sont inutiles, alors, elle n’a droit à rien. Ah bon, elle vous a largué parce que vous n’étiez qu’un loser ? Elle a épousé Bolloré ? flûte, c’est ballot….

Évidemment, son appartement de 35 m² ne serait pas isolé, les fenêtres seraient des passoires, la porte défoncée, il passerait les soirées d’hiver sous une couverture en acrylique et pas en mohair (ou sous un carton), devant un radiateur électrique éteint. Il mangerait les nouilles les plus bas de gamme de chez Lideul, réchauffées sur un campin-gaz, et dans des assiettes en carton et avec une cuillère en plastique (fini les assiettes à 900 euros pièce). Et il ne boirait que de l’eau (chlorée) du robinet. Finis les Château Margaux et autres Aloxe-Corton. D’ailleurs, l’eau, on lui aurait coupé, il n’aurait pas payé sa facture.

Et si par hasard il trouvait un job de « technicien de surface » en intérim pour douze heures par mois, sur trois jours, histoire de le faire marcher un peu (c’est bon pour la forme) et après avoir poireauté des heures dans toutes les salles d’attente des grosses boites de la ville, il serait obligé d’y aller à pied. Et si possible sous la flotte. Et quinze kilomètres, ça fait une trotte. Ben ouais, pas de transports publics dans son quartier, ni aucun autre service public. Même pas de taxis uber (enfin ceux qui seraient tellement aux abois qu’ils oseraient aller dans un coin aussi dégueu)…

Et s’il chopait la crève, vlan, pas de pognon pour se soigner…

Je la vois bien, la gueule du p’tit Manu…

Imaginatifs comme vous êtes, je suis persuadée que vous aurez plein d’autres bonnes idées… Non ?

Publicités

Written by Gavroche

15 juin 2018 à 10 h 58 min

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Ma Gavroche, en peine capitale, tu t’es bien approchée de la complétude…

    En cerise sur le gâteau je lui verrais bien quelques heures par semaine de travail bénévole pour justifier de son RSA recalculé à moins trente pour cent pour l’inciter à trouver du taf. À 12 kilomètres de son domicile mais côté opposé à ses heures de nettoyage nocturne à un euro l’heure à la mode de Hartz 4.

    Un partageux

    16 juin 2018 at 14 h 31 min

  2. Et boire et manger des trucs infâmes dans quelques verres et assiettes fêlés et ébréchés au lieu de qu’il vient de commande (Sèvres ?), avec Madame.

    Il y avait l’entarteur ici, chez nous, mais il n’est plus assez jeune pour le faire et il n’y a pas vraiment de relève.

    Et j’ai toujours prôné le goudron et les plumes, ah ! Lucky Luke .

    Laraleuse Quirale

    17 juin 2018 at 19 h 16 min


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :