LES VREGENS

Résultats de recherche

La dernière chronique de Nicolas Bedos …

with 10 comments

Nous avons parlé récemment de Nicolas Bedos. L’ami Vincent nous avait envoyé par mail la vidéo de l’une de ses « semaines mythomanes »… Des chroniques tellement dérangeantes, méchantes, et assez bien dans le style de son papa, que j’aime beaucoup, il faut bien le dire, que finalement, on ne sait plus très bien si c’est du lard ou du cochon…

Et le lard et le cochon, pour l’athée pure et dure que je suis, vous allez voir, que toutes choses étant ce qu’elles sont, et réciproquement, sont bien de circonstance …

Tout ça s’est passé vendredi dernier, dans l’émission de ce bon Franz-Olivier Giesbert, « La semaine critique », qui recevait entre autres Michel Rocard, Elisabeth Lévy et Alain Finkielkraut. En direct live sur le service public.

Au départ, Nicolas Bedos oriente son papier sur la critique d’un film récent, Elle s’appelait Sarah, film utilisant avec excès, comme tous ses semblables, « la mémoire de la shoah afin de renflouer les caisses lacrymales du cinéma français », grâce bien entendu au « devoir de mémoire, qui dispense au passage le cinéaste de faire preuve du moindre talent, et lui permet de se hisser vers le million d’entrées en raflant les écoliers d’aujourd’hui pour les parquer de force dans des salles de cinéma pédagogiques ».

Et Bedos de poursuivre : « Jeudi je fais un nouveau rêve, celui dans lequel je pourrais dégueuler sur Netanyahou et sur la politique menée par l’Etat d’Israël sans que personne ne me traite d’antisémite ou d’antisémite inconscient qui, au fond de lui, n’ose le dire consciemment mais rêve de voir pendus : Patrick Bruel, Primo Lévy, Pierre Bénichou et ce qui reste d’Ariel Sharon, moi qui suis tellement con que je n’ai pas saisi cette notion très subtile selon laquelle s’indigner devant une politique honteuse c’est vouloir du mal à tous les juifs de la planète ».

Et à l’arrivée, quelle joie de voir les sourires crispés d’Elisabeth Lévy, l’air effondré du « philosophe » Finkielkraut qui, un hasard, là encore, venait justement présenter un nouveau livre consacré à – devinez quoi – l’extermination des juifs par les nazis : « L’interminable écriture de l’extermination ». Et quel plaisir d’entendre les rires jaunes de l’assistance…

A voir rapidement, il est bien possible que cette vidéo ne reste pas longtemps en ligne…

Alors, curieusement (mais est-ce vraiment un hasard ?) nul média n’a évoqué cette chronique décoiffante… Même pas « Arrêt sur Images ». Faut dire que Pierre Péan se souvient sans doute d’avoir été qualifié par Daniel Schneidermann « d’antisémite dans le secret de son âme » pour avoir osé critiquer Kouchner, dont personnellement j’ignorais même qu’il était juif…

On attend maintenant qu’à l’instar de Stéphane Hessel, Nicolas Bedos soit poursuivi pour antisémitisme.

A lire :

Norman Finkelstein l’Industrie de l’Holocauste, chez la Fabrique.

17 heures : ça n’a pas raté, ça vient juste de sortir, on apprend que le « Bureau National de Vigilance contre l’Antisémitisme » vient de saisir le CSA. Voici le texte de son communiqué, les fautes ont été conservées :

Le BNVCA saisit le CSA a la suite de reclamations de nombreux telespectateurs de France 2 choques par la chronique dieudonniste la  »semaine mythomane » de Nicolas Bedos le 5.11.10 dans l’emission de Franz Olicier Giesbert.

Le 8 novembre 2010 Le Bureau National de Vigilance Contre l’Antisemitisme a recu un grand nombre de reclamations emanant de telespectateurs de France 2 choques par la chronique  »la semaine mythomane »de Nicolas Bedos,qui dans l’emission de Franz Olivier Giesbert, le vendredi 5 novembre 2010 a 23h10 fait du dieudonnisme ,et tente de se rendre celebre en caricaturant les juifs et Israel.Il n’y a qu’a lire les jubilations du redacteur du site d’Europalestine, ou la premiere reaction a sa chronique dans le forum de discussion de cette emission qui resume ce que provoquent la lachete ,l’indecence , l’irrespect,la moquerie de la Shoa,l’injure pour les victimes et les survivants de cette catastrophe. Deja un premier correspondant ecrit  »Cracher sur Israël devant Finkielkraut et Levy, c’est trop bon Nicolas se lâche sur le sujet tabou et balance quelques vérités bien placées, dommage par contre qu’il bave un peu sur Dieudo alors qu’il résume très bien ce que Dieudo critique depuis si longtemps. Suicide médiatique au nez de Finkielkraut et à la bave de Elizabeth Levy » Si pour le BNVCA le soutien aux palestiniens,ni la critique d’Israel ne sont a priori de l’antisemitisme,il est verifie toutefois que la propagande palestinienne est la source essentielle de l’antisemitisme, car elle conduit a la haine d’Israel qui pousse a l’acte antijuif . Le BNVCA a decide de saisir le Conseil Superieur de l’Audiovisuel.

Le President
Sammy GHOZLAN
0668563029

Mise à jour du 14 novembre :

Nicolas Bedos répond aux juifs paranoïaques