LES VREGENS

Posts Tagged ‘adolescence

« Jeune et jolie »

leave a comment »

François Ozon a eu raison d’insister, lors de ses entretiens promotionnels, pour dire que son dernier film n’était pas un documentaire romancé sur la prostitution étudiante. Par contre, il aurait pu s’abstenir de faire cette provocation cannoise qui déclencha immanquablement une polémique et choqua tout particulièrement nombre de femmes mais aussi d’hommes : « «C’est un fantasme de beaucoup de femmes de se livrer à la prostitution.»

Propos beaucoup trop ambigu, exprimé dans un concentré de mots détonnants : « fantasme », « prostitution »… Une façon efficace, sans coup férir, de faire « le buzz », sans aucun doute, mais le film de François Ozon vaut bien plus et bien mieux que cela !

  Lire le reste de cette entrée »

Written by Juléjim

1 septembre 2013 at 12 h 14 min

Après avoir vu « Après Mai » d’Olivier Assayas.

with 4 comments

S’il y a quelque chose de réussi dans ce dernier film autobiographique d’Olivier Assayas c’est bien d’avoir évité le piège d’un regard nostalgique ou passéiste. Dans « L’ignorance » Milan Kundera écrit : « Le retour, en grec, se dit « nostos ». « Algos » signifie « souffrance ». La nostalgie est donc la souffrance causée par le désir inassouvi de retourner. »

L’objectif d’Assayas, dans « Après Mai » n’est pas de décrire ou d’analyser avec minutie Mai 68, ni même l’esprit de mai ; son but est d’élucider ce qui l’a conduit à devenir cinéaste. Son personnage principal, Gilles, jeune lycéen adolescent, est travaillé par des influences diverses, politiques, culturelles, artistiques, sentimentales.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Juléjim

16 novembre 2012 at 17 h 49 min

« Camille redouble ! »

with 12 comments

Les philosophes, les poètes, les romanciers, les cinéastes, les physiciens, les astronomes… nous parlent du Temps depuis toujours, chacun à sa manière. Parmi les discours qui ont le plus marqué mon esprit, avant même que j’ai pris conscience de son étrangeté, comme de sa réalité toute… relative et de ses effets sur ma personne, il y aura eu sans nul doute le poème de Lamartine :

 » Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !

Lire le reste de cette entrée »

Written by Juléjim

14 septembre 2012 at 14 h 56 min