LES VREGENS

Posts Tagged ‘Front National

Comprendre l’irrésistible ascension du FN… pour mieux la combattre ?

with 9 comments

A ce jour nous sommes encore une majorité de citoyens à ne pas considérer le Front National comme étant « un parti comme les autres », à ne pas être dupe, ni de son ADN d’extrême droite, ni des pulsions fascisantes, anti-démocratiques et anti-républicaines de ses principaux leaders et cadres, actuels comme passés. Et c’est heureux !

Mais le FN avance sur le terrain de l’opinion publique, ses « idées » et même ses propositions se banalisent, choquent de moins en moins… ça nous inquiète, ça nous agace, ça nous divise parfois, lorsqu’il s’agit de trouver la meilleure riposte, la façon la plus efficace de porter la contradiction et de faire tomber le masque de la supercherie, de la démagogie. Plusieurs s’y sont essayés, peu ont réussi à faire reculer cette machine à produire du faux-semblant.

Dans sa livraison de décembre 2013, le magazine Sciences Humaines (n°254) consacre un dossier de six pages au Front National et aux raisons de son ascension, à la rubrique « Comprendre ».

SHn.254

Le magazine présente une synthèse des principales approches, analyses et conclusions que proposent les quelques chercheurs en science politique qui ont récemment renouvelé par leurs études le débat sur le FN et son évolution : « Comment expliquer le succès d’un parti qui s’est toujours situé à la marge du système politique, mais qui entend jouer les premiers rôles dans la compétition électorale ? »

Lire le reste de cette entrée »

Consomme et ferme ta gueule !

with 5 comments

Je vous parlais l’autre jour de l’immonde expulsion des roms sur le parking d’un hypermarché Leclerc, à Nantes. Par un petit chef, et ses gros bras, quinze face à quelques gamins affolés.

Faut dire aussi que le p’tit chef en question a des antécédents :

Les étrangers n’ont aucun droit dans la maison Leclerc, sauf celui de bosser, et de se taire…

Dans mon précédent papier, vous avez pu lire les commentaires des articles de la presse du coin au sujet des « pas comme nous ». Gerbatoire, hein ?

Et bien, ces simples gens, comme ce « brave homme » dont je vous parlais récemment, ouvertement antisémite, ces gens sont les français d’aujourd’hui. En tous cas l’écrasante majorité, hélas. Des résignés, des pleutres, des couilles molles, des gros cons racistes. Et n’allez pas me raconter que c’est une question d’éducation, ou d’information. Personne n’est obligé de s’informer seulement à la télé, et internet n’est pas fait pour les chiens. Quand on veut l’info, on la trouve. Sophia Aram a raison. Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, comme disait l’autre. Les électeurs du bas du front ne sont pas des humanistes sensibles, de pauvres gens en colère et très malheureux de ne pas pouvoir remplir leur caddie chez Leclerc, mais des gros cons. Point barre.

Lire le reste de cette entrée »

Etranges étrangers

with 8 comments

ÉTRANGES ÉTRANGERS

Étranges étrangers

Kabyles de la Chapelle et des quais de Javel

hommes des pays loin

cobayes des colonies

Doux petits musiciens

soleils adolescents de la porte d’Italie

Boumians de la porte de Saint-Ouen

Apatrides d’Aubervilliers

brûleurs des grandes ordures de la ville de Paris

ébouillanteurs des bêtes trouvées mortes sur pied

au beau milieu des rues

Tunisiens de Grenelle

embauchés débauchés

manœuvres désœuvrés

Polacks du Marais du Temple des Rosiers

Cordonniers de Cordoue soutiers de Barcelone

pêcheurs des Baléares ou bien du Finisterre

rescapés de Franco

et déportés de France et de Navarre

pour avoir défendu en souvenir de la vôtre

la liberté des autres

Esclaves noirs de Fréjus

tiraillés et parqués

au bord d’une petite mer

où peu vous vous baignez

Esclaves noirs de Fréjus

qui évoquez chaque soir

dans les locaux disciplinaires

avec une vieille boîte à cigares

et quelques bouts de fil de fer

tous les échos de vos villages

tous les oiseaux de vos forêts

et ne venez dans la capitale

que pour fêter au pas cadencé

la prise de la Bastille le quatorze juillet

Enfants du Sénégal

dépatriés expatriés et naturalisés

Enfants indochinois

jongleurs aux innocents couteaux

qui vendiez autrefois aux terrasses des cafés

de jolis dragons d’or faits de papier plié

Enfants trop tôt grandis et si vite en allés

qui dormez aujourd’hui de retour au pays

le visage dans la terre

et des bombes incendiaires labourant vos rizières

On vous a renvoyé

la monnaie de vos papiers dorés

on vous a retourné

vos petits couteaux dans le dos

Étranges étrangers

Vous êtes de la ville

vous êtes de sa vie

même si mal en vivez

même si vous en mourez.

Jacques PRÉVERT

Grand bal du printemps 1955

Lire le reste de cette entrée »

Written by Gavroche

10 mars 2011 at 11 h 51 min

Madame Borloo et la télé poubelle

with 5 comments

Moi qui ne regarde pas souvent la boîte à conneries, mardi soir je suis tombée (le mot est juste) sur une émission de télé poubelle, télé caniveau, télé décharge, ou télé fosse septique. Au choix. C’était sur le « service public » (si, si …!) à 20h35, sur France 2, et c’était présenté par Mâme Borloo, alias Béatrice Schönberg… Et en « prime taïme », s’il vous plaît… Même pas un avertissement pour déconseiller ce machin aux plus jeunes, le CSA ne va quand même pas enquiquiner une femme de ministre…

Vous ne le savez peut-être pas, mais il paraît que Drucker et Ruquier ont annoncé récemment , en bons démocrates qu’ils sont, qu’ils n’inviteraient pas Marine Le Pen dans leurs émissions … Faire l’apologie de la dégueulasserie, pas question.

Faut dire que franchement, quand on a vu l’émission de mardi, c’est pas la peine d’inviter la fille du borgne, parce que Mâme Schönberg la remplace avantageusement. Et cette émission trash est produite par un certain Emmanuel Chain, l’homme aux gros sourcils, propriétaire de la boîte de prod « Elephant et Cie », spécialiste de télé-crapoteux, et accessoirement, membre du fameux Club « le Siècle ». Lui aussi, ce brave homme, est bien de son époque pourrave.

Le titre de l’émission, c’était ça : « Face à l’injustice, des hommes et des femmes hors la loi. » Et la désobéissance civile façon Schönberg, voilà ce que ça donne : « Nous parlons ce soir de ces hommes et de ces femmes qui se mettent hors la loi. Ils ne le font en fait ni par choix, ni par vengeance mais par nécessité… »

Lire le reste de cette entrée »

Written by Gavroche

11 novembre 2010 at 16 h 01 min