LES VREGENS

Posts Tagged ‘larzac

Coup de projo sur des gens de la campagne

with 4 comments

En plus du sang gitan (supposé) j’ai également du sang paysan.

Côté maternel mes grands oncles et tantes étaient agriculteurs dans le Vaucluse, tout près de l’endroit où nous avions atterris avec nos chevaux, et côté paternel dans les Alpes en Chartreuse il y en a un certain nombre, comme le cousin Félix, co-fondateur d’Accueil Paysan et son adorable femme Eliane que l’on voit ici au Vietnam

Lire le reste de cette entrée »

Message de la Terre Mère !

with 4 comments

(un texte de ramdas2, lectrice assidue de ce blog)

Lire le reste de cette entrée »

Gaz de schiste : infos, liens, vidéos, mobilisations etc…

with 12 comments

Fin décembre l’ami FredB/Cremedecanard/Misanthrope donne l’alerte sur un forum d’@si http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,1129845,1129910#msg-1129910

J’ai compilé avec l’aide de quelques-uns les infos et liens et les vidéos sur le sujet et la mobilisation qui s’est créée sur un forum privé, il m’a semblé utile de le mettre ici pour que ce soit accessible au plus grand nombre, même si la profusion de liens fera que peu de gens cliqueront sur tous.

Lire le reste de cette entrée »

Souvenir d’une journée sur le Larzac

with 9 comments

http://www.monde-solidaire.org/spip/spip.php?rubrique6

C’était le samedi matin.

Nous sommes sortis de l’autoroute au Caylar soit à une quinzaine de kilomètres du site puisque la sortie de l’Hospitalet était annoncée fermée, et on s’est retrouvés dans un bouchon de plus de dix bornes. Au pas pendant une minute puis  à l’arrêt total durant les 10 suivantes. L’ambiance était bon enfant, ça chantait, buvait de l’eau (mais pas que), faisait tourner des joints. Dès que nous sommes arrivés en vue des premières tentes on a préféré trouver une place pour la bagnole en bord de route, on avait peur de se retrouver bloqués pour repartir le soir. En fait nous étions encore à quasiment deux bornes du lieu, mais tant pis. Nous avons coupé à travers champs, il y avait des campements et des voitures à perte de vue. Il devait être dans les 10 heures et demi et il faisait déjà près de 35 degrés. Lire le reste de cette entrée »