LES VREGENS

Posts Tagged ‘magouilles politiques

La couleur de l’argent

with 4 comments

le fric, c'est chic

Une longue suite d’« affaires », voilà à quoi ressemble la « politique » en France.

Sarkozy (enfin) mis en examen (on a enfin trouvé un juge qui s’en charge, il faut dire que Naboléon n’est plus protégé par son immunité), mais qui garde toute son arrogance de nanti, genre Woerth qui disait : « est-ce que j’ai l’air de quelqu’un de malhonnête ? ». Sarkozy, lui, c’est : « est-ce que j’ai l’air capable de piquer les sous d’une vieille dame sénile ? »

« Est-ce que j’ai l’air de … » Voilà leurs « arguments »…

Ben oui, mon vieux, t’en as l’air. Pis la chanson, aussi.

J’avais lu récemment, un billet d’un certain Aphatie Jean-Mimi, qui écrivait (sans rire) :

Personne n’est coupable à priori. Nul n’est tenu de prouver son innocence. Les passions conduisent beaucoup d’entre nous à inverser les facteurs. Se rendent-ils compte que la démocratie, un trésor fragile, repose toute entière sur ces maigres piliers ? Un citoyen ne peut être tenu pour coupable parce qu’il a été, cinq ans dans sa vie, un président de la République énervant. Un ministre du budget ne peut pas être condamné uniquement parce qu’il a mal tenu en laisse une arrogance naturelle renforcée par le paiement de l’ISF.

La France d’aujourd’hui laisse trop libre court à des sentiments que l’on pourrait nommer jalousie, dépit, frustration, bouquet malsain des temps de ces temps de crise qui diminuent les espoirs de progression sociale et de vie meilleure. Il est possible d’expliquer et de comprendre la montée de ces sentiments, dont il faut bien constater qu’ils sont en train d’envahir la scène publique. Mais les laisser prospérer revient à paver le chemin de boue sur lequel piétinent pour l’instant ceux qui tiennent la démocratie pour une faiblesse et les libertés individuelles pour une malédiction.

Les français sont vraiment des bœufs, des jaloux, des frustrés, qui réfléchissent avec leurs tripes, et pas avec leur tête, donc. Et c’est eux, et non les Sarko-Cahuzac et consorts, les malhonnêtes, les profiteurs, les voleurs, les voyous, les bien casés de droite ou de « gauche », qui seraient un danger pour la démocratie… Moi, quand je lis ça, j’ai juste envie d’envoyer le Jean-Mimi un peu casser des cailloux, voyez, et payé avec un demi-smic, voyez…

Lire le reste de cette entrée »

les cultures périphériques

with 5 comments

oui, je sais, on est très occupés. MAIS

mais il en faut combien de moines et de moniales qui se foutent le feu pour qu’on commence à bouger nos culs ? peu importe ce qu’on pense des théocraties, du dalaï-lama, du bouddhisme, on SAIT que l’occupation et la sinisation du tibet sont absolument terrifiantes, que c’est un rouleau compresseur sur une culture à la fois périphérique, fragile, archaïque et douce, que c’est INJUSTE, que c’est le même rouleau compresseur du capitalisme le plus effrené sur TOUTES les cultures périphériques, fragiles, archaïques (bien que pas toujours douces) et que ça doit s’arrêter. STOP à l’occupation chinoise au tibet, STOP à la torture, STOP à la destruction d’une culture, d’une civilisation, d’une religion, d’une manière d’être et de vivre. si on défend les loups dans le mercantour, les bébés phoques, et même si on s’en fout, ça, ça doit s’arrêter. soutenez le tibet, parce qu’un jour (mais même si ce n’était pas le cas, d’ailleurs) NOUS serons une culture périphérique, fragile, archaïque (bien que pas toujours douce). c’est notre peau que nous défendons, en défendant les tibétains. et en tout cas c’est notre honneur que nous défendons en protestant contre ce qui est en train de se passer au tibet.

http://www.freetibet.org/

un mec s’immole en tunisie, une révolution éclate, 30 moines et moniales s’immolent en 2 mois. .. pas assez ? merde, c’est pas parce qu’ils sont moines qu’ils ne sentent rien et sont contents. les chinois cognent contre ces gens désarmés et écrasés de toutes les manières possibles, physiquement, économiquement, psychiquement, ils y mettent leurs déchets et leur pillent leurs terres, et on fait rien, on dit rien, méluche a l’air de manger du caca quand il parle du dalaï-lama, et on attend que ça passe…

à lire une série de polars qui se passent au tibet, ce sont en plus de bons polars, et peu importe que le mec soit américain, il pourrait même être de la cia, ce qu’il raconte, même si le quart est vrai, est tout simplement tragique :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Eliot_Pattison

 

PS : je recopie ma 2ème phrase : peu importe ce qu’on pense des théocraties, du dalaï-lama, du bouddhisme, on SAIT que l’occupation et la sinisation du tibet sont absolument terrifiantes. et là on/je parle d’occupation territoriale, d’un état souverain envahissant un autre état souverain, de l’irak envahissant le koweit, de l’allemagne envahissant la pologne, de rome envahissant la grèce. exemples parmi d’autres. pas de l’exploitation et la destruction de l’homme par l’homme via des gros dollars. qui est tout aussi mais pas plus pernicieuse. mais on ne fait pas un concours d’atrocités, il me semble, ou si ? je parle de la grèce, on me parle de la france, je parle du tibet, on me parle du nigéria… stop.

le dalaï-lama est le chef religieux, mais également le chef politique des tibétains donc le chef du gouvernement en exil. de plus, à la suite des réformes annoncées par le dalaï-lama la même année, le 20 août 2001, samdhong rinpoché a été élu (puis réélu en 2006) premier ministre du gouvernement tibétain en exil, élu au suffrage direct par les tibétains exilés. puis lobsang sangay a été élu premier ministre le 27 avril 2011, toujours du gouvernement tibétain en exil. si le dalaî-lama n’est pas élu, mais désigné, comme chef du gouvernement 1) la situation est actuellement la même en grèce, en italie 2) les autres membres du gouvernement sont par contre élus.

c’est une théocratie, mon âme d’athée a des spasmes, mais ça n’empêche : certains processus démocratiques sont en cours même chez les tibétains, et même plus qu’en chine, et, que je sache, les tibétains ne pratiquent pas la torture, l’emprisonnement des opposants, la peine de mort à large échelle (avec balle de pistolet remboursée par les familles des condamnés), la destruction et la pollution de l’environnement, l’exploitation et le pillage à très large échelle des ressources en eau, minérales, en terre, en terres rares, l’utilisation éhontée et débridée de la force pour juguler les résistances, et la croissance économique au prix de la vie humaine comme les chinois le font, non seulement au tibet mais dans le monde entier, afrique comprise.

alors, perso, entre une culture périphérique qui n’a jamais fait de mal à personne, et qui essaie de faire le bien de l’humanité, eh oui (même si on ricane, c’est ce qu’ils cherchent à faire),  et une grosse culture tout à fait dominante politiquement (cf le veto pour la syrie), économiquement, démographiquement (ajouter le nucléaire, l’armée, etc. etc. etc.), en plus hégémonique, qui terrifie ses voisins et expansionniste (tibet…), ben il y a pas photo. et je comprends pas qu’on fasse la fine bouche et qu’on hésite ne serait-ce qu’une seconde.

Ils s’occupent de tout – suite

with 2 comments

Le billet précédent m’a fait tout de suite penser à un article lu il y a quelques jours, qui montre comme au Royaume-Uni aussi, « ils » s’occupent de tout. Ils? Comme l’écrivait Naomi Klein, ce n’est pas du complotisme, juste de la convergence d’intérêts.

Lire le reste de cette entrée »

Written by florence

2 octobre 2011 at 13 h 51 min

recette pour un panier de crabes sauce à la menthe

with 8 comments

Le Carré

Le roi de l’espionnage anglais a récemment publié son dernier roman, Un traître à notre goût (Our Kind of Traitor), comme toujours dans l’air du temps puisqu’il s’agit du blanchiment de l’argent d’un oligarque russe via de respectables banques britanniques, en pleine crise financière mondiale.

L’auteur n’est plus tout jeune, c’est pourquoi je voudrais modestement lui suggérer de concevoir sa prochaine oeuvre sans quitter le confort de son île natale.

Lire le reste de cette entrée »

Written by florence

11 avril 2011 at 13 h 00 min

Le feuilleton Murdoch bat son plein

leave a comment »

En Angleterre aussi, c’est la guerre, selon le Guardian d’aujourd’hui.

LES MEDIAS ANGLAIS S’UNISSENT CONTRE MURDOCH

Le secteur de la presse, traditionnellement très partisan, a aujourd’hui oublié ses clivages historiques dans un front uni, du jamais vu, dans un assaut contre l’empire médiatique de Murdoch.

Les sociétés aux manettes du Daily Telegraph et du Daily Mail, soutiens des Conservateurs, se sont jointes aux propriétaires du Guardian et du Daily Mirror travailliste pour adresser une pétition au Secrétaire d’Etat aux « Affaires » (Business Secretary) afin qu’il bloque le projet de rachat à 8 milliards de livres par News Corporation de la chaîne satellite BskyB, ou Sky.

News Corp-Sky posséderait alors le Sun, le News of the World, le Times et la maison d’édition Harper-Collins. Les signataires estiment que ce rachat pourrait avoir de graves et profondes conséquences sur le pluralisme des médias. (…)

D’autres signataires les ont rejoints: le directeur de la BBC, le directeur de BT, et le directeur de Channel 4. (…) Ils ont joint à leur lettre un document rédigé par un cabinet d’avocats, fournissant au Ministre des arguments pour intervenir. (…)

Ce rachat doit d’abord obtenir le feu vert de la Commission Européenne, en termes de concurrence. Mais le Ministre aurait ensuite 25 jours pour décider de lancer une enquête sur cette transaction en termes « d’intérêt général », s’il considérait que le pluralisme des médias était compromis. (…)

Cette notion de « pluralisme des médias » a une définition très vague: il s’agirait de convaincre le Ministre que journaux et diffuseurs concurrents (de Murdoch) risqueraient, du fait de ce rachat, de fermer ou de devoir réduire leur activité, au point que cela nuise au débat démocratique.

Article complet:

http://www.guardian.co.uk/media/2010/oct/11/murdoch-bskyb-british-media-unite

Written by florence

11 octobre 2010 at 20 h 01 min

Un tour d’écrou

with 5 comments

Sur @si, on nous explique souvent comment certains médias sont à la botte de certains politiques. Ici, Paul Krugman, Prix Nobel d’Economie qu’on ne peut soupçonner d’être un conspirationniste affabulateur, analyse la configuration inverse, dans le New York Times du 3 octobre:

LE BATON ET LA CAROTTE (FEAR AND FAVOR)

Militants du mouvement Tea Party, attention: vous vous trompez de film.Vous vous croyez les stars de Naissance d’une nation mais en fait vous n’êtes que les figurants d’un remake de Citizen Kane.

C’est vrai que le scénario a été un peu modifié. Dans la première version, Kane essayait de de se payer un poste politique important. Dans celle-ci, il se contente de faire travailler des hommes politiques pour lui.

Au sens propre. Comme le site Politico l’a récemment souligné, tous les candidats à la nomination républicaine pour la présidentielle de 2012 (sauf Mick Romney, et ceux qui sont actuellements des élus) sont des employés de Fox News. D’accord, les grands manitous des médias ont l’habitude de soutenir les carrières et les campagnes des politiques favorables à leurs intérêts. Mais en les payant directement, cela devient cartrément flagrant. (…)

Qu’est-ce que ça change? Pour commencer, Fox News a décidé que ce n’était même plus la peine de faire semblant d’être objectif.

Les observateurs attentifs ont toujours su que Fox News n’était qu’un rouage de la machine politique républicaine, mais cette chaîne (avec son slogan orwellien: « neutre et équilibrée ») a toujours nié l’évidence. Elle continue à le faire. Mais en engageant ces candidats républicains, tout en versant des millions de dollars à l’Association des Gouverneurs Républicains et à la Chambre de Commerce des Etats-Unis, ouvertement anti-Obama, la News Corporation de Rupert Murdoch, à qui appartient Fox News, fait passer un message: il n’est plus question de sauver les apparences.

Il y a une autre nouveauté: désormais, Fox News ne soutient plus des candidats républicains, elle les créée. On dit que Chris O’Donnell est la candidate du mouvement Tea Party, mais avec la couverture que lui a offert la chaîne, on pourrait dire que c’est la candidate de Fox News. En fait, c’est presque pareil: le mouvement Tea Party doit surtout sa nouvelle importance à sa couverture enthousiaste par Fox News.

David Frum, l’analyste républicain l’avait dit: « Nous les Républicains, nous pensions que Fox News travaillait pour nous, et nous sommes en train de comprendre que nous travaillons pour Fox News. » Au fait, quelques jours plus tard, il a été licencié par le American Entreprise Institute. Les conservateurs qui critiquent Fox le font à leurs risques et périls.

C’est comme si le Ministère de la Propagande contrôlait maintenant le Politburo. Avec quelles conséquences?

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que quand des milliardaires apportent leur soutien à des mouvements de droite « populaires », ce n’est pas par principe mais par intérêt. Les frères Koch, avec toutes leurs contributions à des politiques, ont de fait réussi à s’acheter le droit de polluer. Ce que M.Murdoch est en train de s’acheter, avec son influence politique croissante, c’est le droit, pour son empire de fixer les règles du jeu médiatique.

En Angleterre, un reporter du News of the World de M.Murdoch s’est fait prendre à pirater les boîtes vocales de citoyens importants, dont certains membres de la famille royale. Le rédacteur en chef à l’époque des faits est aujourd’hui porte-parole du gouvernement conservateur, ce même gouvernement qui envisage de sabrer le budget de la BBC, concurrente de News Corporation.

Il faut donc voir les chèques à Sarah Palin et consorts comme des investissements stratégiques. Quand on est un grand manitou des médias, il est toujours bon d’avoir des amis bien placés. Et les amis les plus sûrs sont ceux qui savent qu’ils vous doivent tout.

L’article complet:

http://www.nytimes.com/2010/10/04/opinion/04krugman.html?partner=rssnyt&emc=rss

Written by florence

10 octobre 2010 at 10 h 52 min

La suite d’hier: un ministre se crashe en live!

with 5 comments

The Independent d’aujourd’hui retranscrit l’  « embuscade » dans laquelle est tombé hier le Secrétaire d’état aux finances, Mark Hoban, à la matinale de BBC Radio 4 (the Today programme), sur le sujet dont je vous causais hier (et qui commence peut-être à vous saoûler, dans ce cas faut le dire dans les commentaires sans façon). Le journaliste, Justin Webb, a posé six fois la même question sans lâcher le morceau. Et s’est payé le luxe de conclure, après l’absence de réponse précise. Voici ce que ça donne, ce n’est pas tout à fait du Pujadas:

Lire le reste de cette entrée »

Written by florence

26 août 2010 at 12 h 37 min

De l’effet d’annonce comme méthode de gouvernement

with 2 comments

Battant son plein en France à l’approche des présidentielles, je découvre cette méthode à l’oeuvre au Royaume-Uni, alors que les élections viennent à peine d’y avoir lieu. Alors à qui s’adressent ces annonces, qui pourraient bien s’avérer irréalisables? Les fameuses agences de notation?

Extraits du Guardian d’aujourd’hui:

Lire le reste de cette entrée »

Written by florence

25 août 2010 at 13 h 48 min

Berlusconi impliqué dans le meurtre des juges Falcone et Borsellino ?

with 3 comments

On n’en a pas vraiment entendu causer…

Chez nous, on a notre « mètre à tous »,  et même notre « mètre et talons », et bien en Italie, c’est encore plus gratiné :

Les journaux L’unita et Il Fatto Quotidiano ont accusé ces derniers jours, le président du Conseil italien et son bras droit d’avoir commandité l’assassinat des juges Falcone et Borsellino et d’avoir trempé dans les massacres de 1993…


Et tout ça, juste au moment où Gianfranco Fini, l’ancien bras droit de Silvio Berlusconi, ancien leader du mouvement d’extrême droite MSI, mais aussi président de la Chambre des Députés, part en guerre contre son ancien allié. Comme par hasard…

Et donc, pour la première fois, la presse (de gauche, si, si, il en reste un peu) italienne fait état de l’une des accusations les plus graves portées à l’encontre de Silvio Berlusconi.  Il serait carrément soupçonné d’avoir commandité l’assassinat des juges Falcone et Borsellino, deux légendes de l’histoire italienne.

L’Unita, dans son édition du 3 août, écrivait que les responsables des massacres de 1993, répertoriés sous les noms de code « auteur 1 » et « auteur 2  » correspondaient, en fait, au sénateur Marcello Dell’Utri, et au Premier Ministre Silvio Berlusconi. Quelques jours plus tard Il Fatto Quotidiano, un journal sicilien, reprenait à son compte ces révélations.

Après 17 ans d’enquête (quand même, et on parle des lenteurs de la justice chez nous), le parquet de Florence aurait établi dans un dossier que les deux hommes avaient non seulement une part de responsabilité dans l’explosion des bombes qui avaient endeuillé Florence, Rome et Milan en 1993, mais aussi dans l’assassinat des juges Giovanni Falcone et Paolo Borsellino.

L’Unita affirme que le parquet a retenu le délit de massacre à l’encontre du sénateur Dell’Utri et de Silvio Berlusconi, établi par l’article 422 du code pénal italien.  Et le journal assure que les substituts qui mènent cette enquête, mènent leurs investigations à l’encontre du sénateur et de Silvio Berlusconi.

Les juges de Florence auraient obtenu, pour étayer leur dossier d’accusation, des aveux d’un tueur repenti qui aurait déclaré ceci en juin 2009 : « Les frères Graviano, boss de Brancaccio, m’ont dit que nous n’étions pas responsables des attentats de Florence, de Milan et de Rome car c’était du terrorisme. Mais ils m’ont dit qu’il fallait les revendiquer, car ainsi on ferait bouger ce qui devait bouger ». Puis, il détaille la rencontre du de janvier 1994, dans un bar de la Via veneto à Rome  : « Giuseppe Graviano m’a dit que nous avions obtenu tout ce que nous cherchions. Il me parla de Berlusconi et de Dell’Utri : avec eux nous avions le pays entre nos mains ».  Les frères Graviano ont confirmé l’existence de cette rencontre.

Accusation gratuite d’un ancien malfrat, ou première pierre d’un dossier qui est en train de se constituer et qui le fera irrémédiablement tomber,  Silvio Berlusconi va devoir gérer cette affaire comme les généraux algériens ont dû le faire lorsqu’ils ont été accusés d’être co-responsable des massacres commis par le GIA. Il est donc désormais soupçonné d’être  impliqué dans des attentats terroristes.

A la différence de la télévision italienne,  la presse écrite, comme L’Unita, La Repubblica, ou La Stampa ne lâchera pas l’affaire, car les juges Falcone et Borsellino sont des icônes nationales, que l’on vénère partout, et ça, quelle que soit son appartenance politique.

Lire le reste de cette entrée »

Written by Gavroche

8 août 2010 at 15 h 03 min